Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 septembre 2017

Contre la transparence universelle

Publié par Guy Jovelin le 12 septembre 2017

POSTÉ LE 11 SEPTEMBRE , 2017, 9:06

Cropped-big-brother-is-watching-1984-222x150.pngLe rêve des éminences du Nouvel Ordre Mondial est que toute société et tout individu soient transparents.

C’est-à-dire qu’en permanence, ces oligarques sachent ce que vous faites, ce que vous pensez, où que vous soyez, à n’importe quel moment, et dans n’importe quelle circonstance.

L’une des premières étapes est celle que les banksters mondialistes nous imposent actuellement : l’abandon de la monnaie fiduciaire (les espèces, le cash) et l’adoption exclusive de la monnaie virtuelle sous forme des cartes plastiques.

Ainsi, toute dépense et tout crédit seront facilement traçables.

Les flux financiers sur vos comptes sont déjà captifs des organismes financiers, seuls maîtres de l’opportunité de vos décisions.

Ceci, bien évidemment, au prétexte de combattre les financements des organisations terroristes, les transferts vers les paradis fiscaux ou le blanchiment d’argent.

Mais toutes ces raisons sont fallacieuses, imposées au nom d’une « moralisation » de la société dans son ensemble et sous tous ses aspects.
Tout le monde, il est beau et tout le monde, il doit être gentil !

Au nom de l’égalitarisme et de l’industrie 2.0, plus compétitive, le Régime nous vante les avantages (?) de l’informatique et de la numérisation généralisée.

Sans trop s’étendre sur les pan­nes d’Internet et encore moins sur les conséquences d’un « black-out » électrique qui mettrait notre économie et nos activités quotidiennes hors service, pendant un certain temps.

Inimaginable ? Songez-y et ne vous bercez pas d’illusions, les satellites tournent au-dessus de vos têtes ! Des milliards de données changent de continent en quelques instants.

Tout est numérisé, scanné, informatisé, dans le seul but du contrôle permanent des flux de marchandises, des transferts financiers et des mouvements de population.

L’idéal pour les maîtres du monde serait qu’un implant soit greffé dans le corps de chaque individu afin, par exemple, de retrouver rapidement un enfant disparu – mais aussi afin de savoir, en temps réel, où se trouvent les « mal-pensants ». Le top du top !

On nous vante les avantages de la robotisation généralisée, mais sans s’attarder sur les millions de personnes inaptes et sans qualification qui seront exclues du « meilleur des mondes », nouveau « lumpenprolétariat » du XXIe siècle.

Bientôt, les robots s’installeront dans votre salon.

Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont les instruments du mondialisme à visage inhumain.

Le summum de ce scénario imaginé, analysé, planifié – et qui nous sera imposé par les laquais de la Davos Goldman Sachs Idéologie (DGSI) –, sera atteint lorsque les citoyens-esclaves auront accepté, non seulement le clonage biologique humain, mais encore le contrôle absolu de leur vie privée (« on n’a rien à cacher, nous ») et la dévotion totale à Big Brother, entité œuvrant au bonheur planétaire accessible à tous, sans distinction de race, de religion ou de classe sociale.

La plénitude d’une sérénité absolue ! Le big data déterminera ce que vous devrez être.

Mais ce sera sans moi, rebelle et révolutionnaire dans l’âme, car allergique à toute forme de servitude ou de transparence.

 

Source : les4verites

Écrire un commentaire