Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 avril 2018

« Quand on est incapable de réduire en bouillie 100 zadistes et d'expulser 50 gauchistes des facs, on évite d'envisager de frapper la Syrie »

Publié par Guy Jovelin le 12 avril 2018

Jean-François Touzé, membre du Bureau politique du Parti de la France, réagit aux menaces de frappes en Syrie brandies par Emmanuel Macron.

Jean-François Touzé@jftndr
 
 

Quand on est incapable de réduire en bouillie 100 zadistes et d'expulser 50 gauchistes des facs, on évite d'envisager de frapper la Syrie. pic.twitter.com/QepjhRSbPG

Écrire un commentaire