Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 avril 2018

Saga Mélenchon : fais moi peur, facho, facho …

Publié par Guy Jovelin le 12 avril 2018

054_lr2006170.jpg

Klara Von  Kustniz Nous sommes partout cliquez ici

Notre grand ami Jean-Luc Mélenchon engoncé dans son costume  étrique de Staline tremble. Il  en appelle même, lui l’ultime Insoumis, à la maréchaussée. Des vilains fascistes voudrait sa peau ainsi que celle de cinq autres députés insoumis. Lesquels ? Nul ne le sait, sans doute même pas eux-mêmes …

Le Frère Mélenchon va devoir raser les murs ou engager des gardes du corps pour se rendre en toute sécurité aux Tenues de sa loge du Grand Orient. Rassurons-nous, il en a les moyens, le grand défenseur des gueux, avec son confortable patrimoine de 1,13 millions d’euros, dixit nos con-frères de Mediapart.

L’extrême gauche ravage actuellement les universités françaises. Les Black Blocs* forment dans toutes les manifestations des groupes éphémères de casseurs ultra-violents. Ils prennent régulièrement parti contre les forces de l’ordre, incendient des véhicules, ne respectent aucun bien public ou privé, blessent des fonctionnaires de police ou des journalistes, installent des ZAD (Zone à dégager?).

Il ne se passe pas un jour sans que les milices antifascistes ne crachent leur haine de tout ce qui ne pense pas comme eux. Le « journal » Libération qui a pour premier actionnaire Bruno Ledoux dont l’aïeul n’est autre qu’Albert Ledoux, fondateur avec les Rothschild de l’entreprise qui deviendra Metaleurop nous décrit parfaitement cette mouvance anarchiste.

Il a peur le Frangin Jean-Luc ?

Mais Jean-Luc a peur des vilains fascistes, ceux qui organisent des actions sociales ou ouvrent des bars identitaires pour causer entre eux d’une certaine idée de la France, ceux qui refusent que des crasseux fainéants les empêchent d’étudier et tentent par conséquent de les expulser des universités illégalement occupées et saccagées. Alors, certes, cela bastonne un peu mais pas plus d’un côté que de l’autre.

Et Jean-Luc de nous ressortir le boutonneux Logan qui aurait monté un réseau terroriste avec ses copains pour l’éliminer !

C’est vrai qu’il fait peur, le pauvre gamin qui mérite tout juste un rappel à la loi et deux claques puisque, rappelons-le, à part dire des âneries sur les réseaux sociaux, il n’a strictement commis aucune action violente.

Et pas à un amalgame près, Jean-Luc associe l’acnéïque au Frère Anders Breivik (Grande Loge de Norvège), responsable de la tuerie de 2011, ce qui lui valut l’exclusion de la franc-maçonnerie.

Le jeune Logan était certes un admirateur du forcené norvégien, ce qui est totalement stupide mais quel rapport avec les menaces de mort qu’auraient subies les malheureux députés insoumis anonymes ?

Pas un mot sur les exactions de l’extrême-gauche et toujours le besoin de trouver un bouc-émissaire pour cacher les casseroles de ses militants. Mélenchon voit la paille dans l’oeil de l’extrême-droite mais ne remarque pas la poutre plantée dans l’oeil des antifas.

 

Source : synthesenationale

Écrire un commentaire