Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 novembre 2018

Surmené, Macron réclame du repos

Publié par Guy Jovelin le 01 novembre 2018

Rédigé par notre équipe le 31 octobre 2018

 
Ce qui est bien quand on est président, c’est qu’on se repose quand on le veut. Pas besoin de demander des jours de congés, on se les octroie quitte à avancer un Conseil des ministres pour « convenances personnelles ». C’est ainsi que les ministres ont été sommés de cesser le peu qu’ils faisaient pour se rendre hier à l’Elysée et y recevoir la sainte parole jupitérienne. Une parole qui sera absente jusqu’à dimanche à en croire l’agenda d’un président « claqué » après moins de 18 mois en poste…

« Comme des millions de Français, il peut arriver au président de la République de prendre quelques jours, c’est ce qui va se passer » affirme tout penaud le porte-parole du Gouvernement Benjamin Griveaux. Quoi ? Macron ne serait pas le surhomme vendu dans la presse depuis la campagne présidentielle ? Un type qui ne dort que quatre heures par nuit, toujours pimpant (merci les maquilleurs et leurs frais pharaoniques) et souriant… L’image du super actif qui s’intéresse à tout et en premier lieu aux détails les plus insignifiants de la politique politicienne a déjà vécu.

Incompétent et désormais incapable de donner le change

Une fois la Toussaint en ligne de mire, Macron relâche la pression et s’accorde cinq jours de vacances. Monsieur le président fait le pont selon Griveaux. De mardi soir à dimanche, cela ne s’appelle plus un pont à part si notre cher président a dépassé les Chinois en inventant l’ouvrage d’art le plus long du monde ! Macron a donc nettoyé son agenda et fait savoir qu’il allait se reposer. Où ? Avec qui ? Quels frais engendrés ? Autant de questions dont les réponses ne seront distillées qu’avec parcimonie par une presse people tenue par la grande amie de Brigitte Macron….

Son mari Emmanuel se repose, car selon ses proches il en a bien besoin. A lire les confidences dans la presse, le jeune et fringant quadragénaire s’amaigrit à vue d’œil et lui même aurait déclaré être « claqué ». Le besoin de « souffler » se fait sentir surtout que depuis des mois, le monarque ne dort plus que d’un œil avec toutes les affaires mal enterrées qui se pressent devant sa porte. Qu’ils soient politiques ou judiciaires, les scandales affluent et même un président qui ne dort soi-disant que 4 heures par nuit commence à en souffrir.

Il a donc été décidé d’aménager des vacances à ce pauvre Emmanuel qui ne pourra pas profiter de sa belle piscine du fort de Brégançon. Le coup de fatigue, bien qu’il arrive très tôt au cours de son mandat, est trop tardif pour profiter du beau temps. Les températures baissent, mais restent plus élevées que la confiance des Français envers cet exécutif qui se plaint sans en avoir l’air. Ce besoin incontrôlé de partir en vacances ne plaide pas en faveur de celui qui méprise les Français qui se plaignent trop selon lui. Mais bon, c’est vrai que le président ne geint pas puisqu’il décide de ses vacances quand il le veut.

Tant pis pour les ministres qui ont dû revoir leur emploi du temps pour que Macron leur fasse le sketch hebdomadaire du Conseil des ministres dès mardi. Tant pis pour ceux qui par millions ne pourront pas faire le pont contrairement aux dires du porte-parole du Gouvernement. Les communicants eux, ne seront pas non plus en vacances et ont déjà commencé à porter la bonne parole. Si Macron prend du repos, c’est pour « casser l’image d’arrogance, de surhomme » selon sa groupie Christophe Barbier. Comme quoi rien ne fait peur aux gardiens de la Macronie, pas même les explications les plus tordues.

Il reste un fait : tout comme son prédécesseur Macron n’a pas l’envergure pour enfiler le costume de président. La seule différence est que Hollande grossissait sans cesse tandis que Macron maigrit ostensiblement. Heureusement qu’il est doté d’un ego surdimensionné. Grâce à lui, on localise toujours le président, même lorsqu’il est en vacances ou qu’il fera 10 kilos de moins. Bon repos Monsieur le président et, s’il vous plaît, pas de coups bas pendant ces vacances imméritées.

 

Source : 24heuresactu

Écrire un commentaire