Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 janvier 2019

Le gouvernement veut-il s’assoir sur le résultat du référendum de Nouvelle-Calédonie ?

Publié par Guy Jovelin le 08 janvier 2019

Auteur : Philippe Carhon

Le gouvernement veut-il s’assoir sur le résultat du référendum de Nouvelle-Calédonie ?

Les propos du ministre des Outre-Mer ne passent pas. En cette période où les Français réclament plus de démocratie par l’instauration de référendum d’initiative populaire, les élites politiques parisiennes bien installées dans leurs certitudes continuent d’ignorer la volonté du peuple, comme suite au référendum de 2005 :

Interrogée sur les temps forts de l’an dernier à travers la France ultramarine, Annick Girardin a conclu le volet calédonien par cette déclaration : “Je pense que le gouvernement proposera une méthode de travail, des rendez-vous mais aussi peut-être une vision de ce que pourrait être demain la Calédonie associée à la France.” Des propos, tenus par la ministre des Outre-mer dimanche sur la chaîne Saint Pierre et Miquelon La 1ère, qui font déjà couler beaucoup d’encre dans le camp non-indépendantiste.

Dans un communiqué, les Républicains Calédoniens et le Mouvement Populaire Calédonien condamnent les propos de la Ministre. Ils lui demandent « de respecter le choix des Calédoniens de rester au sein de la République Française » (…)

Tous Calédoniens (…) “Cette déclaration est choquante, particulièrement à quelques semaines d’un référendum à l’issu duquel les calédoniens se sont clairement exprimés contre l’accession de la Nouvelle-Calédonie à l’indépendance. L’indépendance association évoquée par Madame Girardin a déjà été largement rejetée par les calédoniens de tous bords en 1985, il s’agissait alors d’une proposition du Haut-Commissaire Edgard Pisani. Les calédoniens se sont toujours exprimés contre l’indépendance de la Nouvelle-
Calédonie. Cette volonté maintes fois répétée des calédoniens de voir la Nouvelle-Calédonie demeurer au sein de la France doit être respectée (…)”
 
Source : lesalonbeige

Écrire un commentaire