Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 janvier 2019

Le gouvernement ne renonce pas à la loi de bioéthique

Publié par Guy Jovelin le 13 janvier 2019

Auteur : Michel Janva micheljanva-lesalonbeige@yahoo.fr

Le gouvernement ne renonce pas à la loi de bioéthique

Alors que le sujet s’annonce tendu :

Le premier ministre, Edouard Philippe, a adressé, jeudi 10 janvier, un courrier à Richard Ferrand et Gérard Larcher, respectivement présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, en prévision de l’examen à venir du projet de loi de bioéthique, qui doit notamment étendre la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules.

« Le temps parlementaire autour du projet de loi va bientôt s’ouvrir, écrit M. Philippe dans ce courrier que Le Monde a pu consulter. Il me semble essentiel que le débat qui va s’engager soit le plus apaisé et le plus respectueux possible, sans pour autant faire taire les divergences de vue. »

En conséquence, le chef du gouvernement souhaite que soit menée « une réflexion commune, de synthèse, associant la diversité des parlementaires de chaque Chambre ». L’exécutif a décidé, « avant de saisir le Parlement officiellement d’un projet de loi », poursuit M. Philippe dans cette lettre, que « des séminaires, animés par les administrations compétentes, se tiendront chaque semaine à partir de fin janvier puis courant février en présence des ministres ».

L’objectif sera de « présenter de façon approfondie à tous les parlementaires qui le souhaitent les principales problématiques qui seront débattues ». Rencontres qui seront organisées dans les ministères concernés par chacun des thèmes. Selon Matignon, le sujet devrait être présenté au conseil des ministres « au premier semestre » 2019.

Après des Etats-Généraux de Bioéthique, qui ont été marqués par un refus massif des Français de créer des orphelins de père, le gouvernement poursuit son projet libertaire.

 

Source : lesalonbeige

Écrire un commentaire