Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 janvier 2018

Et si l’on donnait la parole aux Français… et aux autres Occidentaux ? (XXI)

Publié par Guy Jovelin le 10 décembre 2018

Et si l’on donnait la parole aux Français (XVII)

Chronique de Michel Geoffroy, essayiste, contributeur régulier de Polémia.

En France, la macronmania c’est bien fini

57% des personnes interrogées se disent choquées par les mots utilisés par Emmanuel Macron, lors d’un déplacement mercredi 4 octobre 2017 à Egletons (Corrèze) (sondage Harris Interactive pour RMC et Atlantico du 5 octobre 2017).

La cote de popularité d’Emmanuel Macron s’établit à 42% des personnes interrogées, soit 20 points de moins depuis son élection en mai 2017 (baromètre BVA pour La Tribune et Orange réalisé les 24 et 25 octobre 2017).

Selon le sondage ifop réalisé du 10 au 28 novembre 2017, elle remonterait à 46% d’opinions favorables, soit toujours moins d’un Français sur deux.

Seulement 35% des personnes interrogées se déclarent satisfaites du début du quinquennat d’Emmanuel Macron, contre 59% qui s’affirment « mécontentes ». Seules 27% des personnes interrogées lui font confiance pour accroître le pouvoir d’achat et 26% pour « rassembler les Français » (sondage Harris Interactive du 2 au 3 novembre 2017).

Les Français inquiets pour leur avenir et leurs libertés

72% des internautes interrogés se déclarent inquiets quant à la sécurité de leurs données personnelles en ligne (sondage de l’institut BVA réalisé pour Le Figaro les 24 et 25 octobre 2017).

67% des personnes interrogées estiment que la liberté d’expression est menacée dans les médias traditionnels en France et 67% pensent qu’elle est menacée dans la société en général (sondage IFOP Fiducial, pour CNews et Sud Radio, des 19 et 20 décembre 2017).

76% des personnes interrogées jugent la société française comme inégalitaire, 22% affirmant même qu’elle est « très inégalitaire », tandis que 20% seulement considèrent qu’elle est au contraire « égalitaire ». Les inégalités perçues comme les plus graves concernent l’accès aux soins (57%), l’emploi (53%), le logement (46%), l’éducation (32%) (étude PEP/Kantar réalisée du 9 au 23 octobre 2017).

63% des personnes interrogées estiment que leur avenir personnel est aujourd’hui « bouché » (sondage Ipsos du 10 au 17 octobre 2017).

Les Occidentaux contre le multiculturalisme

50% des Australiens interrogés sont d’accord pour dire « qu’ils se sentent parfois dans un pays étranger ». 74% des personnes interrogées pensent que l’Australie n’a pas besoin de plus de personnes. 54% veulent un arrêt de l’immigration, tandis que 55% sont d’accord pour dire que l’Australie « risquait de perdre sa culture et son identité » (sondage TAPRI réalisé du 31 juillet au 17 août 2017).

55% des Américains blancs interrogés pensent que « la discrimination contre les personnes blanches existe aux Etats-Unis aujourd’hui » (sondage NPR/Robert Wood Johnson Foundation/Harvard T.H. Chan école de santé publique, du 26 janvier au 9 avril 2017).

90% des 18-24 ans en Hongrie comptent voter pour des partis anti-immigration aux prochaines élections (sondage Europe Elects du 2 au 15 novembre 2017).

57% des personnes interrogées sont hostiles à la construction de nouvelles mosquées en France et 79% sont opposées à l’autorisation du burkini sur les plages (sondage Ipsos du 10 au 17 octobre 2017).

Michel Geoffroy
22/12/217

 

Source : polemia

Écrire un commentaire