Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 août 2018

Ces « réfugiés » qui vont en vacances dans leur pays d’origine où ils risquent soi-disant leur vie

Publié par Guy Jovelin le 04 août 2018

Ecrit par Pierre-Alain Depauw

réfugiés,pays,vacances

Belgique – Durant les six premiers mois de cette année, 115 personnes ayant obtenu le statut de « réfugiés » en Belgique ont déjà été identifiées alors qu’elles étaient en train de se rendre dans leur pays d’origine. C’est presque autant qu’en 2017 et plus de deux fois plus qu’en 2016. La presse flamande signale que ces « réfugiés » risquent de perdre leur permis de séjour en Belgique. Cette sanction n’est même pas une certitude.

Pourtant, ces immigrés ont obtenu le statut de « réfugié » et le permis de séjour qui l’accompagne en affirmant être en danger dans leur pays d’origine. Le fait d’y retourner démontre bien qu’ils ont menti et ne sont nullement en danger dans leur pays d’origine. C’est donc tout simplement une escroquerie pour obtenir différents avantages financiers et matériels. Et la sanction devrait être automatique et systématique.

Mais c’est sans compter le laxisme des autorités, en Belgique comme en France.

En Belgique, depuis 2016, 103 personnes ont perdu leur statut de réfugié, mais 67 autres ont été autorisées à le conserver malgré le voyage dans leur pays d’origine. 135 autres dossiers sont toujours en cours d’examen par le Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides.

 

Source : medias-presse.info

Écrire un commentaire