Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 mars 2018

L'hommage du duc d'Anjou au lieutenant-colonel Beltrame

Publié par Guy Jovelin le 25 mars 2018 

 De Louis de Bourbon, duc d'Anjou :

29541910_907315312781097_7172011077206158246_n"Français, mes chers compatriotes,

J’ai appris avec une grande tristesse les très graves évènements qui se sont déroulés hier à Trèbes dans l’Aude.

Je m’incline devant la peine immense des familles et des proches des innocentes victimes tuées ou blessées une nouvelle fois au nom d’une idéologie barbare. Je mesure aussi l’immense émotion du peuple français.

Je salue avec ferveur, mais aussi avec fierté et reconnaissance, le sacrifice héroïque du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame qui a donné sciemment sa vie pour sauver celle des otages aux mains du terroriste islamiste. Son nom restera dans nos mémoires comme un exemple magnifique d’héroïsme, de courage et d’abnégation. Que son âme repose en paix.

Que son sacrifice nous montre l’exemple à suivre : celui de la Civilisation et non de la barbarie, celui de la générosité et non de la haine, celui de la grandeur et non de la bassesse, celui de l’apostolat et non de la démission, celui du courage et non de l’abandon.

Que les victimes, en particulier les blessés qui souffrent dans leur chair et dans leur esprit, sachent qu’ils sont dans ma prière et celle de la princesse Marguerite mon épouse.

Que Dieu protège la France, que Dieu aide la France !

Louis,
Duc d’Anjou"

Michel Janva

 

Source : lesalonbeige

mardi, 13 mars 2018

Le mur des fossoyeurs de notre civilisation

Publié par Guy Jovelin le 13 mars 2018

 

fossoyeur
 
 

Liste non exhaustive :

bm2 bm3 bm4 bm5 bm6 bm7 bm8 bm9 bm10

 

Source : lesobservateurs

mardi, 26 décembre 2017

Le message de Noël de Viktor Orbán : « Ils veulent que nous arrêtions d’être ce que nous sommes. Ils veulent que nous nous mélangions à des gens d’un autre monde »

Publié par Guy Jovelin le 26 décembre 2017

Par  le 25/12/2017 

Viktor Orbán a utilisé son message annuel de Noël pour appeler les Européens à protéger leur culture chrétienne et a promis que la Hongrie ne «se retranchera pas derrière des blocs de béton» et ne regardera pas ses femmes et ses filles «se faire harceler le soir du Nouvel An».

« Le christianisme est une culture et une civilisation. Nous vivons dedans. Il ne s’agit pas de savoir combien de personnes vont à l’église ou combien prient honnêtement. La culture est la réalité de notre vie quotidienne … La culture chrétienne définit notre morale quotidienne », écrit le leader du Fidesz, dans un article publié dans Magyar Idők.

Orbán a visé les ennemis de sa politique, qui prétendent qu’il n’est pas chrétien s’il ne permet pas «à des millions d’extra-européenne à s’installer en Europe» selon le commandement «aime ton prochain comme toi-même» .

« Ils oublient la deuxième partie du commandement », a observé Orbán.

« S’aimer soi-même signifie aussi protéger tout ce que nous sommes et qui nous sommes. Nous aimer signifie que nous aimons notre pays, notre nation, notre famille, la culture hongroise et la civilisation européenne.  »

« Les bases de la vie européenne sont maintenant attaquées », a poursuivi le dirigeant hongrois, faisant allusion aux difficultés rencontrées par des pays comme la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, qui poursuivent des politiques de migration de masse et de multiculturalisme.

« Nous ne voulons pas que nos marchés de Noël soient renommés, et nous ne voulons absolument pas nous retrancher derrière des blocs de béton. Nous ne voulons pas que nos rassemblements de Noël soient entourées de peur et de détresse. Nous ne voulons pas que nos femmes, nos filles soient agressées le soir du Nouvel An « 

« Ils veulent que nous arrêtions d’être ce que nous sommes. Ils veulent que nous devenions ceux que nous ne voulons pas être. Ils veulent que nous nous mélangions à des gens d’un autre monde », a-t-il dit.

« Les nations libres d’Europe, les gouvernements nationaux élus par des citoyens libres, ont une nouvelle tâche: protéger notre culture chrétienne. »

« Pas pour les autres, mais pour nous-mêmes; pour nos familles, pour notre nation, pour nos pays et pour la «patrie de notre patrie» – pour la défense de l’Europe ».

Magyar Idők via fdesouche

jeudi, 22 décembre 2016

Terrorisme. Mathieu Bock-Côté : « Manifestement, la diversité n’est pas qu’une richesse »

Publié par Guy Jovelin le 22 décembre 2016

Par le 21/12/2016  

L’Etat islamique a revendiqué l’attaque terroriste contre le marché de Noël à Berlin. Pour le sociologue Mathieu Bock-Côté «nous venons en fait d’assister à une scène de terrorisme ordinaire» qui peut atteindre n’importe qui et n’importe où.

Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie, chargé de cours aux HEC à Montréal et chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada.

La frappe d’un marché de Noël ramène l’Europe à une part d’elle-même dont elle ne sait que faire: sa part chrétienne. C’est dans son identité la plus intime qu’on veut la frapper, ce sont ses racines les plus profondes qu’on veut toucher.

Le monde occidental aurait tort de croire qu’il saura résister à sa dissolution culturelle ou politique en se contentant de répéter de manière rituelle ses prières pour chanter la gloire de la diversité. Manifestement, elle n’est pas qu’une richesse.

 

[...] Le système médiatique, devant l’islamisme, cultive l’art du déni. Il déréalise les événements, les égrène en mille faits divers et empêche de nommer la guerre faite à l’Occident.

Il faudra quand même réinscrire l’événement dans la séquence terroriste associée aux événements du Bataclan. Le terrorisme islamiste veut montrer qu’il peut frapper partout. Il ne vise plus seulement des «institutions», comme c’était le cas avec Charlie Hebdo, mais entend imposer sa loi n’importe où, en transformant un simple camion en bélier . N’importe qui peut être ciblé dans ces frappes aveugles. Dans la guerre totale menée contre la civilisation occidentale, il suffit d’appartenir à cette dernière pour être jugé coupable et condamné à mort. À Berlin, nous venons en fait d’assister à une scène de terrorisme ordinaire. [...]

Car le monde occidental veut croire qu’on l’attaque parce qu’il est démocratique, moderne et libéral. Il s’empêche de comprendre ainsi qu’il existe une telle chose qu’une tension entre les cultures, entre les civilisations et même entre les religions: elles ne sont pas toutes faites pour cohabiter dans une même communauté politique. Le rôle du politique, dans ce monde, n’est pas de verser dans un irénisme multiculturel où tous devraient se réconcilier sous le signe d’une diversité heureuse mais bien de bâtir, de conserver et de protéger les frontières protectrices permettant aux peuples de persévérer dans leur être historique sans pour autant s’empêcher de multiplier les interactions fécondes entre eux. [...]

L’Allemagne voit se retourner contre elle-même les conséquences prévisibles d’un humanitarisme débridé. On s’est moqué, au moment de la crise des réfugiés, de ceux qui redoutaient que parmi les convois de malheureux, ne se glissent des djihadistes attendant ensuite le bon moment pour frapper. Ce moment est peut-être arrivé. [...]

L’époque des grandes invasions militaires a beau être terminée, il n’en demeure pas moins que les islamistes sont habités par un sentiment de conquête et croient pouvoir miser sur l’immigration massive pour s’imposer en Europe. Comment la civilisation européenne peut-elle réagir à cette mutation imposée si elle en relativise la portée ? [...]

Le Figaro

 

Source : fdesouche

jeudi, 27 octobre 2016

L’Afrique va-t-elle se déverser en Europe ?

Publié par Guy Jovelin le 27 octobre 2016

Angela Merkel pape François

L’Afrique va-t-elle se déverser en Europe ?

Pierre LanceLes « belles âmes », au premier rang desquelles s’affichent Mme Angela Merkel et le Pape François, veulent nous persuader que nous devons accueillir à bras ouverts tous les migrants africains qui fuient le pays de leurs ancêtres, pour toutes sortes de raisons dont la principale est la recherche utopique d’un « paradis sur terre ».
Et tous, bien qu’étant pour la plupart de religion musulmane, veulent venir en Europe, seul continent où les « mécréants » sont en majorité, mais aucun d’eux ne manifeste l’intention de se diriger vers un pays musulman du Moyen-Orient ou d’Asie.
Qu’est-ce à dire ?
L’explication de cette étrangeté est assez simple. On oublie que les migrants ou les candidats à l’émigration, où qu’ils soient, regardent la télévision comme tout le monde. Et que voient-ils ? De charmantes vieilles dames catholiques ou de non moins charmantes jeunes filles socialistes (à moins que ce ne soit le contraire) auxquelles s’ajoutent quelques septuagénaires masculins jamais sortis de l’adolescence, qui, regroupés en associations charitables, humanistes, altruistes, universalistes, etc. consacrent toute leur énergie à réunir vêtements et nourriture pour que les migrants survivent malgré tout et puissent même faire des enfants. Et ça marche, puisque certains expatriés occupent depuis plusieurs années la « jungle » de Calais, où les femmes enceintes sont nombreuses ainsi que les familles avec jeunes enfants.
À l’heure où j’écris ces lignes, on s’efforce de faire disparaître cette « jungle », tandis qu’environ 2 000 de ses occupants se sont évaporés dans la nature et vont donc inéluctablement reconstituer des campements ici où là, sans parler des nouveaux arrivants qui ne cessent de franchir la Méditerranée à destination de nos contrées bénies des dieux.
Mais quoi de plus normal ? Ils sont si gentils ces Européens, si souriants, si aimables, si hospitaliers, si compréhensifs et si généreux ! Tellement sensibles à la souffrance humaine qu’ils lui sacrifient en toute inconscience leur propre civilisation, sans laquelle pourtant le monde en serait encore au temps de la marine à voile et de la lampe à pétrole !
Nous serons bientôt au bord du gouffre. Qui nous protègera des altruistes ?

Pierre LANCE

 

Source : nice-provence.info