Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 décembre 2017

« Trop de viols par les immigrés » : les femmes suédoises se révoltent

Publié par Guy Jovelin le 28 décembre 2017

femmes,immigrés,suède,viols

 

A Malmö, les femmes suédoises ont manifesté pour protester, avant Noël, contre la vague de viols qui déferle sur leur ville. Elles ont été une centaine à descendre dans la rue pour contester le chef de la police locale et la façon dont est gérée la sécurité.

Le dernier atroce épisode concernait une jeune fille de 17 ans violée et torturée par un gang d’immigrés.  « Il s’agit d’un crime horrible, particulièrement grave et avec une violence extrêmement brutale », a déclaré Andy Roberts, chef de la police de secteur à North Malmo au Helsinborg Dagblad. C’est le troisième cas en trois semaines, en plein centre de la ville suédoise et c’est la troisième fois en une semaine que les auteurs sont identifiés au sein de bandes d’immigrés qui arrêtent et violentent les femmes.

La seule réponse de la police fût un laconique communiqué du responsable local :

« Ne vous aventurez pas seules dans la ville, après le coucher du soleil. »

Une déclaration qui a mis en colère les Suédoises. Mais non pas à cause del’immigration invasive comme l’on pourrait le croire. Non ! à l’avant-garde dans la lutte pour l’égalité des droits cette déclaration sonne pour elles comme l’échec de toutes les politiques égalitaristes. D’où cette protestation publique de la part des féministes de Suède. Jamais le couvre-feu pour les femmes n’avait été envisagé quand la Suède était montrée comme le modèle d’intégration et de cohabitation entre toutes les cultures et les ethnies… modèle qui tombe en ruine et laisse apparaître son vrai visage conflictuel.

Pour faire front, le porte-parole de la police locale, Anders Nilsson, a admis que son communiqué était maladroit et confus tout en précisant :

« C’est une question de bon sens. Nous n’avertissons pas les gens de ne pas être dehors, mais de réfléchir à deux fois et peut-être de ne pas marcher seuls tard dans la nuit et d’aller plutôt avec les autres ou de prendre un taxi. »

Car garantir la sécurité des personnes à Malmö est devenu une urgence absolue.

A quelques mois de distance, les paroles de Donald Trump qui comparait la Suède à une poudrière sur le point d’exploser à cause de l’importante présence d’immigrés islamistes prennent une dimension prophétique. Pourtant, à l’époque, elles furent la cible de l’ironie et des contestations de la part du gouvernement suédois. Aujourd’hui, à la lumière de l’attentat de Stockholm et des nombreux viols de la région de Malmö,ces déclarations vont relues avec un autre regard et beaucoup plus de sagesse…

Francesca de Villasmundo

 

Source : medias-presse.info

jeudi, 07 décembre 2017

Scène banale, dans une banlieue « française », entre policiers et immigrés

Publié par Guy Jovelin le 07 décembre 2017

 
 
 

Voir la vidéo sur ce lien : https://www.facebook.com/Oualielmahdi/videos/199540314405...

 

mardi, 21 novembre 2017

Une nouvelle circulaire va permettre la réquisition de logements privés pour y installer 10.000 immigrés « syriens »

Publié par Guy Jovelin le 21 novembre 2017

Ecrit parPierre-Alain Depauw

Propriétaires, voici de quoi trembler. Mardi soir, le « délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement » a adressé une nouvelle circulaire  à tous les préfets ainsi qu’à des associations payées pour trouver des logements pour les immigrés.

Cette circulaire a pour thème « la captation, dans le secteur privé, de logements au profit des réfugiés réinstallés syriens ».

En clair, elle va tout simplement permettre à l’Etat, par l’entremise des préfets, de réquisitionner des logements jugés inoccupés afin d’y loger 10.000 demandeurs d’asiles dits syriens (on sait que beaucoup de passeports syriens ont été achetés par des immigrés d’origines diverses, car il plus facile d’obtenir le statut de réfugié en se faisant passer pour syrien).

Les préfets vont bien sûr se rabattre sur les maires pour mettre en application cette circulaire scandaleuse.

Et pendant ce temps, combien d’immigrés ont-ils été logés à l’Elysée, à Matignon, chez les ministres, préfets, etc ?

Quand donc les Français vont-ils faire entendre une véritable colère et mettre un coup d’arrêt à cette immigration de grand remplacement ?

 

Source : medias-presse.info

jeudi, 16 novembre 2017

A diffuser en Afrique : vidéo d’immigrés vendus comme esclaves

Publié par Guy Jovelin le 16 novembre 2017

Ecrit parPierre-Alain Depauw

migrants-esclaves-2.jpg

La Libye est devenue la plaque tournante du marché d’esclaves. Jour après jour, des Africains qui ont quitté leur pays dans l’espoir absurde de trouver un Eldorado en Europe finissent vendus comme esclaves.

Curieusement, c’est le silence radio des associations noires, du CRAN (en France) aux Black Lives Matter (aux Etats-Unis), qui ont déployé tant d’énergie pour déboulonner des statues de personnages historiques blancs très vaguement liés à l’esclavagisme. La réalité, en 2017, c’est que des Noirs sont toujours vendus comme esclaves, mais par des arabes musulmans, exactement comme cela a déjà été le cas par le passé.

migrants-esclaves.jpg

Si on veut vraiment dissuader les Africains de continuer à tenter de rejoindre illégalement l’Europe, il faut diffuser le plus largement possible ces images à travers toute l’Afrique avec un message clair et direct :

  1. L’Europe ne veut pas de vous !
  2. Restez chez vous ou vous finirez affreusement, vendus comme esclaves par des exploiteurs !
 
 
 

lundi, 23 octobre 2017

Japon : construire des robots plutôt que de faire venir des immigrés

Publié par Guy Jovelin le 23 octobre 2017

 

Tous les mois, le Japon présente le dernier robot destiné à une carrière de labeur sans fin dans le réseau grandissant des maisons de retraite du pays.

Les machines, qui sont présentées souvent dans les bulletins d’informations du soir, sont sans surprise des « accroches-regard » : exosquelettes, gadgets Internet, gadgets humanoïdes ou animaux. Leur double objectif, à ce stade, n’est pas seulement de servir les personnes âgées, mais de convaincre le public japonais dans son ensemble que la nation a ce qu’il faut de technologie pour combattre sa crise démographique croissante.

Un quart de la population japonaise a déjà plus de 65 ans et la population en âge de travailler diminue de 1% par an. Le gouvernement estime que le pays aura besoin de 2,5 millions de travailleurs qualifiés d’ici 2025, mais qu’il manquera 380 000 travailleurs.

Le sujet d’une politique d’immigration n’est pas sur le table. Alors même que le Japon se prépare à voter à une élection générale, ni le parti au pouvoir, ni le principal parti de l’opposition ne souhaitent un débat à ce sujet.

Les premiers robots dans l’offre d’automatisation des maisons de repos sont des machines comme Chapit, qui ressemble à une souris, s’assied au chevet d’une personne et entame une conversation rudimentaire; Robear, qui ressemble à un ours et peut lever une personne de son lit et le mettre dans un fauteuil roulant; et Palro, un petit humanoïde qui peut mener une salle remplie de personnes âgées à faire des exercices physiques.

Yukio Honda, directeur du Centre de Robotique et de Design de l’Institut de Technologie d’Osaka, pense que les robots vont changer, et non éliminer, les rôles des infirmières. « Les infirmières seront libérées du travail pénible. . . Les robots feront les travaux [durs, sales et dangereux] et le rôle des infirmières sera de leur donner des instructions.  »

(…) Financial Times via fdesouche