Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 mars 2017

L’Etat va acheter des hôtels pour y loger des immigrés, pendant que des Français dorment à la rue

Publié par Guy Jovelin le 10 mars 2017

La Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB, Council of Europe Development Bank) va accorder un prêt de 100 millions d’euros à une société civile immobilière (SCI) française pour contribuer « à créer de nouvelles capacités d’accueil et d’hébergement d’urgence pour les réfugiés, les demandeurs d’asile et les personnes vulnérables« .

La SCI qui va bénéficier de ce prêt s’appelle Hémisphère Holding. Ses statuts ont été signés le 21 octobre 2016 (trois mois seulement avant l’obtention du prêt européen) et son capital est de… mille euros. 999,90 euros déposés par Gestion Ampère et dix centimes par la Société nationale immobilière. Or Gestion Ampère est une filiale de la Société nationale immobilière. Et la Société nationale immobilière, c’est l’Etat.

La Société nationale immobilière, filiale de la Caisse des Dépôts, est propriétaire de plusieurs centaines de milliers de logements à travers toute la France. Et c’est d’elle que dépend Adoma, « premier opérateur national » de demandeurs d’asile.

Le prêt de 100 millions d’euros de la Banque de développement du Conseil de l’Europe vise précisément à « financer un programme mis en œuvre par Adoma à la demande de l’Etat français« .

Pour résumer, l’Etat français, via la Société nationale immobilière, a fait créer avec un capital de mille euros la SCI Hémisphère Holding qui a aussitôt obtenu un prêt de 100 millions d’euros pour financer le projet Adoma d’aide aux demandeurs d’asile en achetant des hôtels pour les y loger !

Ce qui correspond à la déclaration de Bernard Cazeneuve lors de sa visite dans un centre d’hébergement Emmaüs le 23 décembre 2016 :

« Un appel d’offre pour le rachat d’hôtels à des fins d’hébergement, actuellement en cours, devrait permettre de créer 5.000 places supplémentaires en convertissant des hôtels de tourisme.« 

Grâce à l’argent de la Banque de développement du Conseil de l’Europe, l’Etat français va donc développer l’accueil des immigrés dans des hôtels dont il deviendra propriétaire pendant que des Français dans la misère continuent de dormir à la rue ou dans des taudis.

 

Source : medias-presse.info

 

jeudi, 09 mars 2017

Ces immigrés qui haïssent la France : l'insurrection ethnico-islamique de Saint-Denis

 Publié par Guy Jovelin le 09 mars 2017

Les faits (Source : France info)

Cinquante-cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, ce mardi 7 mars pour « attroupement armé et jets de projectiles » dans et devant le lycée Suger de Saint-Denis (et aussi dans et devant les lycées Bartholdi et Paul Eluard) ... 

Les faits se sont produits vers 10 heures ce matin, au moment de la récréation. Professeurs et élèves ont entendu une grosse explosion dans le hall du lycée. L'air est devenu irrespirable, à cause de la fumée. Les élèves ont donc été conduits dans la cour de l'établissement. Au même moment, un groupe de jeunes s'est introduit dans le lycée et a tenté d'allumer un incendie dans trois endroits distincts de l'établissement. Ils sont ensuite entrés dans l'un des bâtiments et y ont répandu de l'essence. Les départs de feu ont été rapidement maîtrisés...

Après l'évacuation des élèves, des fonctionnaires de police ont été pris à partie par plusieurs individus armés de pierres, de mortier, d'explosifs et de cocktails Molotov...  

Notre commentaire

Le roi du Maroc, Hassan II, père de l'actuel roi Mohammed VI, avait raison, et savait de quoi il parlait, lui qui est descendant du Prophète et « Amir al-Mu’minin » (c'est-à-dire « Commandeur des Croyants ») lorsqu'il parlait à une Anne Sinclair, visiblement déstabilisée, de l'immigration en France.

Avec lucidité, il disait : Vous faites une grande violence à tous ces musulmans marocains [il ne voulait pas parler des Algériens, Tunisiens ou autre Africains, s'en tenant, à juste titre, à son rôle de roi du Maroc], en leur demandant de s'intégrer ou de s'assimiler à votre culture. Ils sont marocains et musulmans et ils le resteront ; ils ne seront jamais français à cent pour cent ; vous arriverez peut-être à maîtriser la première et la deuxième génération, mais la troisième ou la quatrième vous exploseront au visage...

Nous y sommes.

Il ne faut pas se leurrer : à l'heure où un apprenti sorcier nommé Macron envisage sérieusement d'ouvrir encore plus les portes à une immigration africaine encore plus importante, l'immigration déjà installée en France règne en maîtresse dans plus de 1.500 quartiers ou cités (et peut-être 2.000, et peut être plus). Dans ces zones de non-droit, dont tout le monde sait l'existence mais que personne ne veut nommer dans le Pays légal, qui brade la France, cette immigration est déjà, de fait, maîtresse du terrain. Dès qu'elle se sentira prête, assez sûre d'elle, elle déclarera « zone islamique » telle ou telle cité, tel ou tel quartier.

Que fera-t-on, alors ?

Parmi la cinquantaine de « jeunes » interpellés, quasiment tous sont mineurs. Légalement, quasiment tous sont français. Mais « Français de plastique » seulement, et « sans avoir l'esprit ni le cœur français », comme le disait Charles de Foucaud.

Fortement islamisés, ces « jeunes » croient au dogme fondamental du Medhi, expliqué par le père de Foucaud : « tout musulman, (je ne parle pas des libres penseurs qui ont perdu la foi), croit qu'à l'approche du jugement dernier le Medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l'islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l' engage à subir avec calme son épreuve ; «l'oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s'il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération», disent-ils ; ...mais, d'une façon générale, sauf exception, tant qu'ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Medhi, en lequel ils soumettront la France. »

Ce jour-là, n'en doutons pas, est proche. Une grande insurrection se profile, dont nous ne savons ni le jour, ni l'heure, ni le lieu (ou les lieux). Mais elle arrive, c'est évident, elle est même déjà là, de fait, attendant son heure et rongeant son frein, d'une façon de moins en moins cachée.

Et si, d'aventure, cette insurrection triomphait - et là où elle triompherait... - nous n'aurions le choix qu'entre deux solutions : nous convertir sous la contrainte ; ou partir loin de chez nous.

Alors, sans hésiter, nous en choisirions une troisième : nous battre pour la Libération nationale.

 

Source : lafautearousseau

vendredi, 17 février 2017

« Les Danois doivent rester majoritaires dans toutes les villes danoises » déclare le Parlement du Danemark

Publié par Guy Jovelin le 17 février 2017

Par le 16/02/2017

Le Folketing (Assemblée du peuple), le parlement du Danemark, a adopté une résolution la semaine dernière déclarant que les Danois ne devaient pas vivre en minorité dans des quartiers où le taux d’immigrés ou de descendants d’immigrés non-occidentaux dépassaient les 50%.

Danish-640x480

 Proposition à adopter

« Le Parlement note avec préoccupation qu’aujourd’hui il y a des zones au Danemark, où la proportion d’immigrés et de descendants d’immigrés de pays non occidentaux est de plus de 50 pour cent.

Le Parlement estime que les Danois ne devraient pas être minoritaires dans des quartiers au Danemark.

Le gouvernement et le parlement ont mis en œuvre un certain nombre de mesures visant à limiter l’asile de manière significative, empêchant l’apparition de sociétés parallèles.

Le Parlement demande au gouvernement de procéder à un objectif politique de réduire le nombre des demandeurs d’asile et réduire le nombre de personne pouvant profiter du regroupement familial au Danemark.

Résolution adoptée : 55 voix pour la proposition (DF, V, LA, KF) 54 voix contre la proposition (S, EL, ALT, RV, SF) »

Cette résolution, proposée par le Parti populaire danois, a été promulguée après que des chiffres aient été publiés récemment indiquant que les « personnes d’origine étrangère » étaient devenus majoritaires dans certains quartiers comme dans celui de Brøndby Strand ou Odense. »

Folketinget Express.co.uk

Lombaerts: "Beaucoup d'immigrés à Bruxelles ne respectent pas les femmes"

Publié par Guy Jovelin le 17 février 2017

Michaël Bouche
16/02/17 - 14h58  Source: Match TV et Proximus 11

© Instagram.

Nicolas Lombaerts aurait pu porter le maillot anderlechtois ce soir, mais c'est bel et bien sur le banc du Zenit qu'il commencera la rencontre de seizièmes de finale d'Europa League. Depuis quelques semaines, le Diable Rouge est de plus en plus cité du côté d'Ostende, où Marc Coucke lui fait les yeux doux.

© photo news.
© photo news.

L'une des raisons pour lesquelles il pourrait plutôt privilégier une aventure chez les Côtiers qu'à Anderlecht réside peut-être dans son manque d'estime pour la capitale belge. Dans une interview à Match TV, un média russe, le défenseur central n'a pas dressé un portrait très flatteur de Bruxelles, dont il juge certains quartiers peu sûrs.

"Beaucoup d'immigrés à Bruxelles ne respectent pas les femmes", confie Lombaerts à Match TV, cité par Proximus 11.

"Ma femme se sent plus en sécurité à Saint-Pétersbourg que là-bas. Si elle veut se promener seule à Molenbeek ou à Anderlecht, elle risque fortement de se faire harceler ou violer, ce n'est pas normal. (...) Les gens arrivent dans un pays étranger et vivent d'allocations du chômage. On leur paie des milliers d'euros. D'après moi, c'est plus que ce touchent en moyenne les travailleurs en Russie. Moi, ça m'inquiète", continue-t-il.

Le défenseur du Zenit dénonce également l'immigration non contrôlée au sein de l'Union européenne.

"Pour prendre une décision dans l'UE, il faut l'accord des 28 pays. Mais voyez ce qui se passe dans le monde: Poutine, Trump, Erdogan et les Chinois prennent des décisions sur le Moyen-Orient et la Syrie. L'Europe ne décide rien, mais c'est elle qui prend sur elle la vague d'émigrés", peste-t-il encore.

 

Source : 7sur7

 

mardi, 24 janvier 2017

Un viol diffusé en direct sur Facebook par des immigrés

Publié par Guy Jovelin le 24 janvier 2017

Trois hommes ont été arrêtés à Uppsala, en Suède, accusés de viol collectif. Les médias locaux rapportent que la police est intervenue après avoir été informée qu’un viol était diffusé en direct sur Facebook via streaming.

Les faits ont eu lieu tôt dimanche matin. La police en aurait été informée vers 9h00.

Selon le journal local Aftonbladet, les membres d’un groupe Facebook fermé pouvaient assister en direct au viol. La jeune fille violée par un gang d’immigrés était presque inconsciente au moment des faits.

Lovisa, 22 ans, a expliqué à un journaliste qu’elle est venue sur la page par accident tout en bavardant en ligne. Ce qu’elle a vu l’a choquée, dit-elle. «Deux types poussant une fille sur le lit… J’ai d’abord pensé que c’était une plaisanterie mal orchestrée. Mais ce n’était pas le cas. »

Selon Lovisa, environ 200 personnes regardaient le viol en direct avant que la police n’arrive soudainement sur les lieux et que la vidéo s’arrête.

Les violeurs sont d’origine immigrée. Ce qui explique probablement que la presse suédoise cache leurs visages. Le suspect principal se nommerait Emil Khodagholi et avait déjà été précédemment arrêté en 2012 pour avoir agressé un jeune de 16 ans avec une barre de fer.

 

Source : medias-presse.info