Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 mai 2018

L’ami gardé-à-vue du terroriste tchétchène travaillait à… l’Office français de l’immigration

Publié par Guy Jovelin le 16 mai 2018

office française de l'immigration,tchétchène,terroriste

C’est énorme.

La personne soupçonnée d’être complice du terroriste tchétchène « français » Khamzat Azimov, qui à poignardé des passants à Paris samedi dernier était payée par nos impôts pour faire venir des immigrés en France.

En effet, Abdoul Hakim A. travaillait à l’Office français de l’immigration, à Strasbourg, depuis janvier.

Né lui aussi en Tchétchénie, il avait obtenu la nationalité française à l’âge de 13 ans, en même temps que sa mère.

Il a été transféré lundi au siège de la DGSI et le parquet a prolongé sa garde à vue. Il était suivi par les services de renseignement depuis son mariage religieux avec une Francilienne radicalisée de 19 ans qui avait tenté de partir en Syrie…

 

Source : contre-info

lundi, 14 mai 2018

Benoît de Valicourt : « Abattre un homme avec un couteau sous prétexte qu’il est terroriste est une atteinte aux droits de l’homme et à notre démocratie »

Publié par Guy Jovelin le 14 mai 2018

Par  le 13/05/2018

mardi, 07 novembre 2017

Ah, Noël...

Publié par Guy Jovelin le 07 novembre 2017

« Ah, Noël... Les cadeaux, le sapin, les guirlandes, la bouffe, la chaleur humaine. Et depuis peu : le terroriste qui broie les jambes de ton gosse sous son 19 tonnes »
Marsault, toujours le trait et le mot justes

vendredi, 03 novembre 2017

Parents de gauche

Publié par Guy Jovelin le 03 novembre 2017

dlkd74mw0aa7bho.jpg

 

Source : leblogalupus

mercredi, 07 juin 2017

Le terroriste de Notre-Dame est un étudiant algérien de 40 ans…

Publié par Guy Jovelin le 07 juin 2017

La vie n’est-elle pas belle en France pour certains ? Un féroce étudiant algérien à attaqué au marteau un policier devant Notre-Dame de Paris. Et que faisait cet Algérien en France ? Il était étudiant à… 40 ans! « L’homme est âgé de 40 ans et dispose d’un titre de séjour avec un visa étudiant. » indiquait une source proche de l’enquête;  l’information a été donnée sur BFMTV par Sarah-Lou Cohen. Cet étudiant bénéficiait-il d’une bourse ? Car être étudiant ne permet pas de subvenir à ses besoins, bien au contraire cela en génère… C’est pourquoi, habituellement, lorsque des personnes qui ont dépassé l’âge d’être étudiants, se remettent aux études, elles ont un autre statu en lien avec leurs revenus.  Il serait intéressant de connaître la source des revenus de cet étudiant algérien attardé qui a éprouvé le besoin de venir peaufiner ses études à Paris à 40 ans. Il est vrai que cet étudiant à revendiqué « être un soldat du Califat » au moment de son arrestation, ce qui lui donne effectivement un autre statu qui n’apparaît pas sur son passeport.

Emmanuel Macron qui non seulement a accusé d’Algérie, la France d’être coupable de crime contre l’humanité en Algérie, avait encore à cette occasion promis de créer un office franco-algérien de la Jeunesse,  « pour favoriser la mobilité entre les deux rives de la Méditerranée », dont probablement les étudiants, même attardés, doivent faire partie:

« Je proposerai au gouvernement algérien la création d’un Office franco-algérien de la Jeunesse, à l’instar de ce qui existe entre l’Allemagne et la France, pour favoriser la mobilité entre les deux rives de la Méditerranée », écrivait-il dans une tribune publiée sur le site d’information algérien Tout sur l’Algérie, à l’occasion de sa visite dans le pays. »

« L’ancien ministre de l’Économie souhaite des projets industriels conjoints, des initiatives pour l’innovation et insiste sur le secteur du développement durable, en soulignant que « des milliers d’emplois sont en jeu et notamment ici, en Algérie ».

« Dans le solaire par exemple, l’Algérie a le plus grand potentiel au monde ! », ajoute-t-il. « Ma proposition concrète sera de créer une communauté économique franco-algérienne dans le secteur des renouvelables », estimant possibles 4 milliards d’euros d’investissements.

Dans la culture, où il souhaite de multiples coopérations, il prend à nouveau exemple sur une initiative franco-allemande. « Je soutiens en particulier un grand projet inspiré des liens anciens entre nos artistes et nos techniciens audiovisuels et de l’exemple européen », écrit-il. « Nous pourrions poser les fondations d’une plateforme de diffusion franco-algérienne, pour la télévision et en ligne, en partenariat avec les chaînes existantes, à l’image de la chaîne Arte. » Le Figaro

Bin voyons! Et pourquoi ne pas intégrer l’Algérie dans l’Union européenne pendant qu’on y est ? Quant au terroriste, a-t-il été inspiré par le passage de Macron en Algérie pour y venir étudier à sa façon le climat?

« Nos deux peuples ont vocation à écrire ensemble une nouvelle histoire. » écrivait, Emmanuel Macron, par ailleurs, sur Twitter…

Je suis aujourd'hui en Algérie pour rencontrer notamment @AmSellal. Nos deux peuples ont vocation à écrire ensemble une nouvelle histoire. https://twitter.com/TSAlgerie/status/830885755409092608 

Pourtant, sans parler de la décapitation des moines de Tibhirine en 1996 puis de celle d’Hervé Gourdel en 2014, et en ne remontant surtout pas aux atrocités du FLN qui n’intéressent pas Macron, l’histoire ne s’est jamais arrêtée entre la France et l’Algérie, notamment en raison de l’afflux des Algériens en France… Voilà donc une nouvelle page de cette histoire qui s’est inscrite devant Notre-Dame à Paris, même si, évidemment, tous les Algériens généreusement accueillis en France ne sortent pas avec un marteau en guise de titre de remerciement.

Même si certains étudiants algériens de France se plaignent de l’accueil qui leur est fait comme le montre la photo de tête où l’association estudiantine Addra dénonce la dramatique situation d’étudiants algériens en France dans le Journal: Le Matin d’Alger.

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Source : medias-presse.info