Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 août 2017

Les « migrants » sont en fait des colons, la preuve en chiffres

Publié par Guy Jovelin le 07 août 2017

Les derniers chiffres de l’ONU – ceux du premier semestre 2017  – quant aux mouvements de « migrants » viennent d’être publiés ici (http://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean) et démentent totalement les mensonges de la propagande d’état et prouvent que ceux qui dénoncent les soi-disant fake news sont les premiers à en produire.

On apprend ainsi quatre données intéressantes :

– Contrairement à ce que les soi-disant combattants de la vérité vraie si je mens ont prétendu, les chiffres officiels de la composition des migrants sont plus proches de ce qu’en disait Marine Le Pen que des chiffres des médias aux ordres : les migrants sont à 71,9 % des hommes (la Présidente du Front National avait donné le chiffre de 75 %), 11,9 % des femmes et 16,1 % des enfants. Et on revient une fois encore aux travaux de Gaston Bouthoul sur le fait que les pays guerriers et expansionnistes sont ceux où les jeunes hommes sont surreprésentés. La composition de ces prétendus « réfugiés » mais véritable armée d’invasion n’a – et je le répèterai ad nauseam jusqu’à ce que cela rentre dans les crânes les plus obtus  –  rien à voir avec les vraies colonnes de réfugiés, que ce soit les millions d’Allemands de 1945 ou, avant eux, les Espagnols de 1939.

– Les pays les plus impactés pour le mois de janvier 2017 sont l’Italie (96.119 entrées), la Grèce (11.692), l’Espagne (6.524) et Chypre (530). Le nombre de migrants a cependant décru par rapport au pic de 2015 (le record est octobre 2015 avec 221.638 entrées), mais pour 2017, les entrées ne sont jamais tombées sous la barre des 6.800 entrées par mois et montant jusqu’à près de 28.000.

– Les pays d’origines des entrants, au 30 juin 2017, ne viennent en majorité ni de pays en guerre, et encore moins de Syrie et d’Irak. La Syrie ne représente que 6,5 % des réfugiés et l’Irak n’est même pas dans les statistiques. A 14,8 %, ils viennent du Nigeria, à 9,6 % de Guinée, 9 % de Côte d’Ivoire, 8,6 % du Bangladesh, 6 % de Gambie, 5,1 % du Sénégal, 5 % du Mali, 4,9 % du Maroc et 4,7 % d’Erythrée.

– Au 4 août 2017, 114.865 colons avaient débarqués en Europe. En 2016, il y’en a eu 362.753. Pour l’année 2017, 2.398 colons sont morts en mer, soit 2,08 %. A comparer avec le nombre de morts des migrants allemands de 1945, qui dépassèrent les 15 %…

Hristo XIEP

 

Source : medias-presse.info

Écrire un commentaire