Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 juin 2018

Salvini interdit à l’ONG « SOS Méditerranée » de débarquer des migrants en Italie (MàJ : Malte refuse elle aussi d’accueillir l’Aquarius et ses migrants)

Publié par Guy Jovelin le 11 juin 2018

 

 Par  le 11/06/2018
 

11/06/2018

Matteo Salvini : « Aujourd’hui encore, ce bateau d’une ONG allemande attend au large de la Libye pour amener un autre lot de migrants en Italie. Nous avons arrêté de baisser la tête et d’obéir. Cette fois-ci nous disons non. »

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
Matteo Salvini
 
@matteosalvinimi

Oggi anche la nave Sea Watch 3, di Ong tedesca e battente bandiera olandese, è al largo delle coste libiche in attesa di effettuare l’ennesimo carico di immigrati, da portare in Italia.
L’Italia ha smesso di chinare il capo e di ubbidire, stavolta C’È CHI DICE NO.


Malte a confirmé dimanche son refus de recevoir, comme le lui demandait l’Italie, un navire d’une ONG française transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée.

« En pleine conformité avec ses obligations ». Le Premier ministre maltais Joseph Muscat s’est entretenu au téléphone à ce sujet avec le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte et a affirmé « que Malte agit en pleine conformité avec ses obligations internationales », a annoncé dans un communiqué le gouvernement maltais. « Malte ne recevra pas le navire en question dans ces ports », indique le communiqué. […]

Europe 1


10/06/2018

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé dimanche qu’un navire humanitaire transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée accoste dans un port de la Péninsule et a demandé à Malte de l’accueillir.

La Valette a aussitôt refusé en expliquant ne jouer aucun rôle dans les opérations de sauvetage, ce qui pourrait donner lieu à une crise diplomatique entre les deux Etats-membres de l’Union européenne. «Malte ne reçoit personne, la France refoule les gens à la frontière, l’Espagne défend ses frontières avec des armes. A partir d’aujourd’hui, l’Italie commencera aussi à dire non à la traite des êtres humains, non à l’immigration clandestine», écrit le ministre issu de la Ligue, parti d’extrême droite, sur Facebook.

Plus de 600.000 migrants ont atteint l’Italie par bateau depuis 2013. Les arrivées ont reculé de 85% depuis le début de l’année grâce aux accords conclus par le gouvernement italien précédent pour empêcher les départs des côtes libyennes, mais les sauvetages se sont à nouveau multipliés ces derniers jours. «Mon but est de garantir une vie paisible pour ces jeunes en Afrique et pour nos enfants en Italie», poursuit Matteo Salvini.[…]

Selon un membre de l’administration italienne, Matteo Salvini a adressé une lettre au gouvernement maltais pour lui demander de laisser l’Aquarius accoster dans l’île. «Malte n’est ni l’autorité compétente ni l’autorité de coordination dans ce cas. Malte observera les lois en vigueur», a-t-il répondu dans un bref communiqué. Jugeant l’Italie «attaquée», Matteo Salvini avait demandé vendredi une intervention de l’Otan contre l’immigration clandestine. Il a en outre promis plus de contrôles aux ONG qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

L’Orient-Le Jour

 

Source : via fdesouche

Écrire un commentaire