Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 octobre 2017

L'Europe malade...

Publié par Guy Jovelin le 09 octobre 2017

Diapositive1.jpg

Dans le merveilleux pays multiculturel qu’est la Grande Bretagne, les musulmans s’assurent que les blancs ne portent pas de ceinture d’explosifs avant de prendre l’avion alors que c’est précisément à cause de ces gens là que nous avons dû mettre en place ces mesures contraignantes…

Source cliquez ici

vendredi, 11 août 2017

Interdit aux Blancs ! Le "camp d’été décolonial" remet ça

Publié par Guy Jovelin le 11 août 2017

Par Louis Hausalter

La deuxième édition du "camp d'été décolonial" se tiendra du 12 au 16 août.
La deuxième édition du "camp d'été décolonial" se tiendra du 12 au 16 août. - Capture Facebook
Communautarisme

Interdit aux Blancs ! Le "camp d’été décolonial" remet ça

Après une première édition en août 2016, ce camp réservé aux personnes "racisées" se tient de nouveau à partir de ce samedi 12 août, dans un lieu confidentiel.

La première édition avait rassemblé en août 2016 170 personnes, selon Mediapart, seul média alors autorisé à couvrir l’événement. Pour la deuxième fois, un « camp d’été décolonial » est organisé à partir de ce samedi 12 août et pendant quatre jours par la militante « afroféministe » Fania Noël et la journaliste Sihame Assbague, qui attendent 220 participants. Et cette fois encore, il est « réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’Etat en contexte français », peut-on lire sur le site dédié. Autrement - et plus simplement - dit : il est interdit aux Blancs !

La rhétorique identitaire des tenants de ce type d’événement commence à être connue : pour lutter pour le racisme, il ne faudrait se retrouverqu’entre personnes appartenant aux minorités victimes, et donc de fait opérer une distinction raciale. Sihame Assbague expliquait ainsi sa démarche dans un entretien à Vice en décembre dernier : « Avec l'organisation du camp, nous n'avons pas voulu faire de la pédagogie à l'intention des Blancs – ce qui peut être utile et que nous pouvons faire à d'autres moments – mais nous concentrer sur les "racisés" comme nous, qui subissent les mêmes oppressions que nous, et qui ont besoin d'échanger sur ces questions-là. »

Un lieu tenu secret

L’initiative avait alimenté une vive polémique l’an dernier. Interpellée à l’Assemblée, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l’Education nationale, avait dénoncé en avril 2016 « une vision racisée et raciste de la société qui n’est pas la nôtre ». « Ces initiatives sont inacceptables parce qu'au bout de ce chemin-là, il n'y a que le repli sur soi, la division communautaire et le chacun chez soi », s’était-elle insurgée.

Le camp de l’an dernier s'était déroulé à Reims. Cette année, le lieu est tenu secret « pour des raisons de tranquillité et de sécurité », explique le site de l’événement. Même si, dans leur entretien à Vice en décembre, les organisatrices avaient donné un indice sur la destination envisagée : « Il paraît qu’il y a de belles plages en Corse. »

 

Source : marianne

vendredi, 26 mai 2017

France : un festival interdit certains accès aux blancs

Publié par Guy Jovelin le 26 mai 2017

25 mai 2017 par Pierrot

Si on résume : des africaines organisent un festival raciste et féministe en France, avec l’aide de la mairie de Paris, tout en interdisant certains espaces… aux blancs !

Programme du festival Nyansapofest, premier festival afroféministe européen qui se tiendra à Paris fin juillet. Espace non mixte réservé aux femmes noires (80% du festival). Avec en thématique: « Penser des solidarités radicales entre femmes trans et cis dans des contextes afroféministes en France » ou « Dépolitisation et blanchiment de l’intersectionalité »

Lire la suite : contre-info

vendredi, 10 juillet 2015

France TV lance une campagne de culpabilisation des blancs

 Publié par Guy Jovelin

Voici en substance, le message délivré par un groupe audiovisuel financé par le racket républicain : c’est pas bien d’être blanc et d’en être fier ! Il faut accepter tous les immigrés (surtout les extra-européens) qui se présentent aux frontières qui n’existent plus. Nous devons tous nous métisser au plus vite afin de précipiter l’extinction irrévocable de la race blanche. Enfin nous aurons atteint le stade suprême de l’homme déraciné, sans attaches ethniques, religieuses et culturelles, qui aura pour seul objectif dans la vie, de consommer. Merci Rance Télévision.

 

 

Source : http://www.contre-info.com/france-tv-lance-une-camp...

 

jeudi, 11 décembre 2014

L’ONU COMPTE DISCRIMINER LES BLANCS EN FAVEUR DES NOIRS ET DES MAGHRÉBINS PENDANT LES 10 PROCHAINES ANNÉES

Les ordures de cette structure mondialiste ne cachent même pas leur haine des peuples européens. 


Lors d’une réunion organisée hier à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme au Centre Schomburg pour la recherche sur la culture noire, le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jan Eliasson, a annoncé que les Nations Unies allaient mettre en œuvre des initiatives en faveur des droits de l’Homme pour les gens d’ascendance africaine (NDLR : comprendre les noirs vivant dans les pays d’Europe) dans la prochaine décennie, en mettant l’accent sur l’accès égal à la justice. 


L’ONU compte discriminer les Blancs en faveur des Noirs et des Maghrébins pendant les 10 prochaines années
L’ONU « contrainte » d’intervenir 
Il a évoqué le débat public « angoissé, mais d’une importance fondamentale » sur les violences policière et le délit de faciès aux Etats-Unis, et estimé que la mort de ces personnes noires mettaient en évidence d’accentuer partout dans le monde les efforts pour assurer l’égalité devant la justice et l’application des lois, et pour promouvoir et faire respecter les droits de l’Homme pour tous. 
L’occasion pour lui d’insister : « les gens d’ascendance africaine représentent l’un des groupes les plus pauvres et les plus marginalisés du monde » ayant fréquemment un accès limité à une éducation de qualité, aux soins, à un logement décent et à l’assurance vieillesse. Autant de domaines où l’ONU sera probablement « contrainte » d’intervenir au « prix » d’une discrimination positive. 
  
La décennie des personnes d’ascendance africaine et l’esclavage 
Jan Eliasson a donc annoncé que cette journée marquait le début de la « décennie des personnes d’ascendance africaine » de l’ONU, précisant qu’elle serait « une occasion de mettre en lumière l’inégalité vécue par les Africains et la diaspora africaine dans le monde et d’attirer l’attention sur le fardeau historique de l’esclavage et du colonialisme ». L’ONU s’apprête d’ailleurs à installer un mémorial permanent en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves. 
L’occasion de rappeler que l’Eglise s’est toujours fermement opposée à la pratique de l’esclavage, ce qui n’a jamais été le cas en terre d’islam où il a toujours, et est toujours, pratiqué activement. 
Notons avec « étonnement », que l’ONU n’a pas prononcé un mot sur ce dernier point. 
Source : Reinformation.tv