Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 octobre 2017

Nucléaire : pour EDF, Greenpeace a joué avec la vie de ses militants

Publié par Guy Jovelin le 12 octobre 2017

Nucléaire : pour EDF, Greenpeace a joué avec la vie de ses militants

Huit militants de Greenpeace ont été interpellés jeudi matin.@ SEBASTIEN BOZON / AFP

Les militants de Greenpeace ont investi jeudi le site d'une centrale nucléaire en Moselle. "Irresponsable", aux yeux d'EDF.

Les militants de Greenpeace, interpellés jeudi matin sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom, sont des "irresponsables" car ils ont joué avec leur vie pour "une opération de communication", a dénoncé Olivier Lamarre, directeur adjoint du parc nucléaire d'EDF. "Ils ont pris des risques", a-t-il déploré lors d'une conférence de presse téléphonique. "Nous ne l'accepterons plus."

"Détectés très tôt". "S'ils avaient été mal intentionnés ou s'il y avait eu doute, les choses se seraient passées différemment dans un temps différent", a-t-il expliqué, laissant entendre qu'une intervention radicale des forces de l'ordre est prévue en cas de menace grave. "Je ne voudrais pas avoir un jour à communiquer des choses plus embêtantes", a-t-il averti.

Un peloton de gendarmerie spécialisé est stationné en permanence sur le site de la centrale, a précisé Olivier Lamarre. "Les militants de Greenpeace ont été détectés très tôt et ont été interceptés en moins de huit minutes par les gendarmes qui ont adapté leur intervention au fait que les personnes avaient les mains en l'air et portaient des panneaux Greenpeace", a-t-il souligné.

"Opération de communication". EDF a décidé de se montrer très ferme face à cette nouvelle intrusion de militants de Greenpeace sur un site nucléaire et a porté plainte afin que les intrus soient condamnés. "Ils ont fait prendre des risques pour une opération de communication", a déploré le responsable d'EDF. "Ils risquent plusieurs années de prison et plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amende", a-t-il dit.

Tôt jeudi matin, deux jours après une mise en garde sur la sécurité des centrales nucléaires françaises, des militants de Greenpeace ont défié EDF en s'introduisant sur le site de Cattenom afin d'alerter sur le risque autour des piscines de combustible usagé. Mais pour Olivier Lamarre, Greenpeace "n'a rien démontré, sinon que le dispositif de sécurité a fonctionné parfaitement".

 

Source : europe1

mardi, 10 novembre 2015

Manifestations de protestation sur les grands barrages du Sud Ouest

Publié par Guy Jovelin le 10 novembre 2015

Dans la nuit de mardi à mercredi, des agents d'EDF des grands barrages du sud-ouest ont mis en place des piquets de grève sur les barrages eux-mêmes pour protester contre la volonté de Bruxelles d'accélérer la libéralisation de ces barrages à vocation électrique.

 
85% des centrales hydroélectriques appartiennent à EDF © Maxppp

© Maxppp 85% des centrales hydroélectriques appartiennent à EDF

 
Les agents d'EDF ont mis en place cette nuit des piquets de grèves sur de nombreux ouvrages hydroélectriques dont 13 dans le grand sud ouest.
Le mot d'ordre est national et intersyndical.
Dans toutes ces centrales hydroélectriques, la production a été suspendue. Rien que sur l'Hospitalet, ce sont 250 mégawats qui ont été retirés du réseau. 

Aujourd'hui, 85 % des installations appartiennent à EDF.
La libéralisation prônée par Bruxelles entraînerait la vente au privé d'installations dans lesquelles EDF a investi des sommes colossales depuis de nombreuses années.
Les agents craignent que EDF, producteur historique, ne soit exclu lors du renouvellement des concessions.

Vidéo : le reportage de  Laurent Winsback et Pascal Dussol à l'Hospitalet, en Ariège
Manifestation barrage

Des agents EDF protestent contre la demande de Bruxelles sur la libéralisation des structures d'énergie

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/arie...

dimanche, 13 avril 2014

Ils ont osé : revenir sur les factures EDF des années passées !

Publié par Thibaut de Chassey

Le Conseil d’État (instance au fonctionnement flou et parfois arbitraire comme on l’a vu avec l’affaire Dieudonné) a annulé ce vendredi les tarifs réglementés d’électricité d’EDF pour les particuliers entre août 2012 et août 2013.
Il a prétexté que la hausse de 2 % décidée il y a deux ans par le gouvernement Ayrault était insuffisante…

La décision devrait se traduire par une facture rétroactive pour 28 millions de foyers !

Voilà le dernier moyen trouvé par le Régime pour taper dans le porte-feuille des Français, après la taxation rétroactive de leur épargne (voir ici).
Une nouveauté qu’on risque de voir se répéter et s’étendre !

Les Français doivent réagir radicalement avant d’être intégralement tondus et le pays, totalement ruiné par l’Oligarchie qui s’engraisse à ses dépends.

Source : http://www.renouveaufrancais.com/