Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 novembre 2016

Ménard le poète...

Publié par Guy Jovelin le 20 novembre 2016

Robert Menard, maire de Béziers, le 16 novembre sur France info :
"...La corrida, c'est un hymne à la vie, c'est un moment de poésie..."

Comment dire...je n'y connais vraiment rien en poésie, quoi...

Photo de Nathalie Benoist.

Photo de Nathalie Benoist.
Photo de Nathalie Benoist.
Photo de Nathalie Benoist.
 
Source : francetvinfo

vendredi, 18 novembre 2016

Inexorable montée de la pauvreté : le rapport du Secours Catholique, qui, même s'il s'en défend, accuse le Système...

Publié par Guy Jovelin le 18 novembre 2016

 

Effrayant et inquiétant : que dire d'autre, après avoir pris connaissance du dernier rapport du Secours Catholique sur l'inexorable montée de la pauvreté en France ?

• près de 9 millions de personnes, dont 3 millions d'enfants, vivent « dans » la pauvreté ;

• le Secours Catholique a accueilli 608.5000 personnes en 2015, soit une augmentation de 2,7 % par rapport à 2014.

• les enfants et les « précaires » sont en hausse, dans ces accueils, comme est en hausse l'appauvrissement des familles...

Oh, que l'on se rassure : il n'y a que du consensuel et du « politiquement correct » dans ce rapport. Aucune accusation contre le Système, uniquement des chiffres froids et presque glacés, des constats, des tendances et des courbes. A croire que cette inexorable croissance de la pauvreté - qui à ce stade devient comme un cancer, et le naufrage d'une Nation - arriverait presque toute seule, comme par hasard, sans causes bien précises. 

Il y a pourtant deux choses que dit le rapport et qui amènent à une critique frontale du Système et de sa politique, qui crée, justement, et amplifie d'une façon exponentielle cette pauvreté.

1. La part des étrangers, dans cette marée de détresse, a quasiment doublé depuis 2000 : les étrangers représentaient, alors, 20% des personnes aidées, leur part est montée à 36% en 2015, dont - scandale supplémentaire - 18% de clandestins (que les bobos, les trotskistes et le président des Evêques de France - Mgr Pontier, archevêque de Marseille -  se plaisent à appeler « sans-papiers »).

C'est la première critique du Système que porte - même sans le vouloir - ce rapport : pourquoi, en effet, accueillir chaque année 300.000 étrangers par an (soit 1,5 millions sous le quinquennat de Hollande) et 200.000 sous les quinquennats précédents (soit un nombre impressionnant de millions depuis les décrets Chirac de 1975) ? On voit bien que ces étrangers, dans une proportion devenue insupportable pour nos moyens matériels, se retrouvent ensuite, très vite, dans les statistiques de la pauvreté. Quant aux clandestins, il est tout simplement scandaleux d'ajouter une aide supplémentaire au quasi milliard de l'AME (Aide Médicale d'Etat), alors que deux paysans français se suicident chaque jour, et que les JT de TF1 et de France 2 ont « passé » plusieurs reportages sur ces personnes âgées, ayant travaillé toute leur vie, et vivant avec 400 euros de retraite par mois !... Le tort de ces paysans ou de ces retraités aux indécentes pensions est-il d'être, tout simplement, Français, et pas d'une autre couleur, ou d'une religion venue d'ailleurs ? Oui, semble-t-il, pour le Système...

2. Mais il n'y a pas - il n'y a plus - que le « matériel » qui cause directement la pauvreté : le Secours Catholique note l'explosion - elle aussi exponentielle - des demandes d’« écoute » et d' « accueil ». Et, là, on n'est plus dans les conséquences sociales ou économiques d'une politique insensée, mais bien dans « le » politique. Et l'on voit les conséquences désastreuses de l'éclatement des familles, qui sont depuis des décennies comme l'ennemi numéro 1 d'un Système qui fait tout pour rabaisser leur image, les fragiliser, les dissoudre, alors que l'on sait bien que la famille est la cellule de base de la société, la base fondamentale de la pyramide sociale. Et que, plus les familles sont fortes, nombreuses, faisant partie de ces « classes moyennes » qui ont de tout temps fait la force de la France, plus la Société est solide, stable, et capable de résister aux différentes crises qui ne manquent pas de se produire...

Théorie du genre, court-termisme généralisé, exaltation frénétique de l'individualisme et de l'hédonisme, justifications jusqu'à l'absurde de toutes les autres formes de vie sociale que la vie familiale (le « choix » LGBT étant considéré comme aussi normal et « valable » que le choix de fonder une famille...), accablement par des impôts et taxes qui deviennent un racket légalisé, baisse des Allocations familiales selon les revenus... la liste est longue de ce  « Famille je vous hais », façon André Gide, qui semble bien devenu l'un des axes majeurs d'une politique aussi néfaste et funeste pour le Pays que le Système qui la conduit... 

 

Source : lafautearousseau

vendredi, 11 novembre 2016

Marine le Pen, n'a pas la trempe de Trump, elle vous trompe...

Publié par Guy Jovelin le 11 novembre 2016 

Résultat de recherche d'images pour "marine le pen voilée"

voilée.jpg

mardi, 15 mars 2016

Le père du logiciel libre veut sauver la démocratie... en éradiquant Facebook

Publié par Guy Jovelin le 15 mars 2016

Richard Stallman estime que l'élimination de Facebook est une nécessité pour "protéger la vie privée".
Richard Stallman estime que l'élimination de Facebook est une nécessité pour "protéger la vie privée". ©
ARCHIVES LE LIEVRE NICOLAS

Richard Stallman assure que Facebook est "un espace de contraintes" qui entrave la liberté des individus

De passage au Québec, Richard Stallman n'y est pas allé avec le dos de la cuillère au moment d'évoquer le réseau social Facebook. Interrogé par le quotidien Le Devoir, le célèbre programmateur américain, créateur notamment du système d'exploitation GNU/Linux, a lancé : "Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée".

Facebook, un "espace qui entrave la liberté"

L'homme estime que dans un mode ou l'informatique occupe une place de plus en plus prépondérante, la surveillance de la vie privée exercée à travers les réseaux sociaux est une entrave dangereuse à la liberté des individus : "Sans cette vie privée, sans la possibilité de communiquer et d'échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer", affirme-t-il.


© PHOTO ARCHIVES COTTEREAU FABIEN

Concernant Facebook, Richard Stallman assure que le réseau social "utilise bien plus ses usagers que ses usagers ne l'utilisent. (...) C'est un service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens. C'est un espace de contraintes qui profile et fiche les individus, qui entrave leur liberté, qui induit forcément une perte de contrôle sur les aspects de la vie quotidienne que l'on exprime à cet endroit".

Selon l'informaticien militant, les conséquences sociales et politiques ne peuvent être que délétères à moyen ou long terme. "Les entreprises qui soumettent les gens avec ces produits gagnent beaucoup d'argent, argent qu'elles utilisent pour amplifier l'inertie sociale qui bloque toutes les portes de sortie", poursuit-il.

Un appel aux gouvernements

Autre source d'inquiétude, l'influence néfaste de ces réseaux sur les gouvernements : "Une informatique publique dans l'intérêt du peuple n'est pas une informatique dont le contrôle est dans les mains d'entreprises privées qui cultivent le secret sur leurs codes informatiques".

"Le logiciel privateur surveille ses utilisateurs, décide de ce qu'il est possible de faire avec ou pas, contient des portes dérobées universelles qui permettent des changements à distance par le propriétaire, impose de la censure. Lorsqu'on l'utilise, on se place forcément sous l'emprise de la compagnie qui le vend".

Pour éviter cette soumission, Richard Stallman appelle les gouvernements à réagir : "Les gouvernements ont un rôle important à jouer pour combattre ces injustices en s'échappant des cadres privateurs dans lesquels ils se sont placés", dit-il.

"Le système scolaire, aussi, doit apporter sa contribution en n'imposant plus la dépendance des élèves à des entités informatiques privées. Il ne devrait enseigner que le logiciel libre. C'est la seule façon de regagner collectivement la liberté perdue et de reprendre le contrôle sur des activités qui nous ont d'ores et déjà échappé".

 

Source : http://www.sudouest.fr/

samedi, 07 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE CARL LANG

Publié par Guy Jovelin le 07 novembre 2015

Interdiction de la manifestation du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois par le pouvoir socialiste. Le préfet de Côte d’Or a répondu avec zèle, empressement et servilité à l’appel du MRAP, de la Ligue des Droits de l’homme et de divers collectifs d’extrême gauche qui demandaient depuis quelques jours l’interdiction de la manifestation du Parti de la France prévue le samedi 7 novembre à Pouilly-en-Auxois.


Communiqué de presse de Carl Lang
L’arrêté préfectoral d’interdiction de notre rassemblement est en lui-même une profession de foi politique :
Article 1 : La manifestation ayant pour objet de « dénoncer la présence de clandestins » à Pouilly-en-Auxois, projetée à Pouilly-en-Auxois le samedi 7 novembre 2015 est interdite.
Article 2 : Toute infraction au présent arrêté est passible de sanctions prévues par le code pénal.
 
La République socialiste interdit donc officiellement à des citoyens français, membres d’une organisation politique légale, d’organiser un rassemblement visant à dénoncer l’immigration clandestine.
La preuve est faite, une nouvelle fois, que la politique socialiste est une politique de collaboration active au service d’une immigration de masse, y compris illégale et que l’atteinte systématique aux droits et aux libertés fondamentales à l’égard des militants du Parti de la France est devenue une règle du pouvoir socialiste.
Carl Lang rappelle que selon les termes mêmes  du Conseil d’Etat, « l’exercice de la liberté d’expression est une condition de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés. Les atteintes portées, pour des exigences d’ordre public, à l’exercice de ces libertés fondamentales doivent être nécessaires, adaptées et proportionnées ».
L’arrêté préfectoral d’interdiction dont est victime le Parti de la France est une nouvelle atteinte portée à l’exercice de nos libertés fondamentales, cet arrêté n’étant ni nécessaire, ni adapté, ni proportionné. L’excès de pouvoir est manifeste et la décision parfaitement idéologique.
En conséquence, et dans l’attente d’autres actions politiques qui seront menées à Pouilly-en-Auxois par le Parti de la France, nous annulons le rassemblement prévu ce samedi 7 novembre.
Carl lang, président du Parti de la France, Thomas Joly, secrétaire général et les responsables régionaux du PdF seront cependant présents à Pouilly-en-Auxois, ce samedi 7 novembre, pour une rencontre avec la presse régionale afin de dénoncer les scandaleuses atteintes aux libertés d’opinion, d’expression et de réunion orchestrées par une Gauche sectaire, anti-nationale et liberticide.