Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 avril 2018

Incendies d’églises à Langon, bastion laïcard

Publié par Guy Jovelin le 17 avril 2018

Quand des criminels attisent la haine contre une religion, les résultats ne se ont pas attendre. Deux églises de Langon ont été victime de tentatives d’incendie, comme le signale le site L’Observatoire de la Christianophobie dans un article mis en ligne le 11 avril :

« L’église Saint-Gervais-Saint-Protais de Langon a été la cible d’actes de malveillance dimanche soir [8 avril], vers 18 h 45. Deux départs de feu ont été déclenchés. L’un au niveau des lumignons de l’autel de la Vierge, l’autre à l’entrée de l’église où un cierge allumé a été déposé sur les prospectus en papier installés sur un présentoir en bois. Selon le père Patrick Faurie [sic pour Fauries, curé in solidum], responsable de la paroisse, un homme est entré dans l’église au moment où les flammes s’élevaient. Il a appelé les pompiers et a commencé à éteindre les deux feux avec de l’eau bénite. Arrivés rapidement sur place, les pompiers ont fini le travail. Seul le présentoir en bois a été détruit. Le père Patrick Faurie [Fauries], qui était présent sur place dimanche soir, a porté plainte auprès de la gendarmerie de Langon. Une enquête a été ouverte. D’une manière générale, le responsable de la paroisse déplore « les problèmes récurrents qu’il y a dans les églises » Il évoque notamment des actes de vandalisme particulièrement dégradant, que ce soit à l’église de Langon comme à celle de Toulenne : « J’ai déjà trouvé des excréments derrière l’autel et de l’urine dans le bénitier ». »

Or, Langon, sous-préfecture de la Gironde, est un fief de la franc-maçonnerie. Le sinistre Grand Orient y compte 4 loges, dont la loge La Tolérance (sic !). Dans le quotidien de gauche Sud-Ouest du 3 décembre 2013, le chef de la loge Xavier Chabois-Chouvel déclarait notamment que « Il y a une part d’utopie et de dogmatisme dans notre démarche ». Le tout évidemment dans une démarche plus maçonne que franche :

« Nous sommes tous impliqués dans la vie civile et tentons d’y diffuser nos valeurs mais nous tenons à rester discrets sur notre appartenance à la loge. C’est une position qui se justifie par les attaques dont les francs-maçons ont toujours été l’objet et qui se radicalisent quand la société est tentée par le repli sur soi…».

Propos assez risible quand on sait combien les francs-maçons en France ont persécuté et persécutent encore les catholiques qui refusent de mettre genou à terre devant l’ange (déchu) des Lumières. La seule période historique où les francs-maçons ont été (mollement) combattus ne fut qu’en représailles de la cathophobie maçonne de la IIIe République. D’autant plus qu’à l’époque ils pouvaient bénéficier de la fraternelle protection d’Otto Abetz…

Rappelons qu’il y a quelques mois à Langon, des enfants avaient été privés d’un film de Noël par des fanatiques laïcardes parce qu’il était question de la naissance du Christ, le tout au nom d’une « lutte contre la religion » qui ne concerne que l’Eglise catholique comme l’a encore illustré le débat en loge sur l’intervention d’Emmanuel Macron devant un parterre d’évêques ralliés au régime par ceux-là même qui ne disent rien sur les dîner du CRIF… Rappelons que si on exige la séparation de l’Eglise et de l’Etat, alors il faut exiger avec la même force la séparation des loges et de l’Etat…

Hristo XIEP

 

Source : medias-presse.info

mardi, 28 novembre 2017

Les francs-maçons vont célébrer l’anniversaire des lois de 1905 au Palais Bourbon

Publié par Guy Jovelin le 28 novembre 2017

Ecrit parPierre-Alain Depauw

france-maçonnique.jpg

On ne redira jamais assez combien les institutions politiques sont pétries par la franc-maçonnerie. Ainsi, c’est au Palais Bourbon que les francs-maçons du Comité Laïcité République vont célébrer le 9 décembre, par un colloque, l’anniversaire de la Loi de séparation de l’Eglise et de l’État du 9 décembre 1905 qui, rappelons-le, fut l’occasion de violentes attaques contre l’Eglise catholique, à une époque où les laïcistes envoyèrent l’armée et la gendarmerie contre les catholiques.

1905-1.jpg

1905-2-armee-enfonce-portes-eglises.jpg

1905-4.jpg

1905-3-inventaires.jpg

Pour information, voici le programme du Colloque L’identité républicaine, Universalisme, intégration, émancipation, citoyenneté.

  • – 9H30 à 10H00 : Accueil des participants
  • – 10H00 : Ouverture du colloque par Patrick Kessel, Président du CLR et intervention de Jean-Louis Touraine, Député
  • – 10H20 : Charles Coutel (Vice-président du CLR – Université d’Artois – Directeur de l’Institut d’étude des faits religieux) : Le 9 décembre : célébrons la loi de 1905
  • – 11H00 : Jacques Julliard (Historien, ancien Directeur d’études à l’EHESS, ancien syndicaliste, essayiste, journaliste) : École et citoyenneté
  • – 11H45 : Raphaël Enthoven (philosophe, producteur de radio)Liberté, égalité, laïcité
  • – 12H30 : Pause-déjeuner
  • – 14H00 : Anastasia Colosimo (doctorante en théorie politique, enseignante en théologie politique à Sciences Po) Communautarisme et républicanisme : traditions philosophiques et politiques
  • – 14H40 : Alexis Lacroix (directeur délégué de la rédaction de l’Express, chargé de la culture et des Idées) : Le paradigme historique de l’Affaire Dreyfus
  • – 15H20 : Laurent Bouvet(professeur des Universités en Sciences politiques, politologue, fondateur du Printemps républicain) : la communauté des citoyens : une communauté sans communautarisme
  • – 16H00 : Brice Couturier (journaliste, producteur de radio et écrivain) : Qui trahit les Lumières ?
  • – 16H40 : Conclusions par Jean-Pierre Sakoun, Président exécutif du CL
  • – 17H00 : Fin du colloque

 

Source : medias-presse.info

mercredi, 26 avril 2017

Les francs-maçons veulent nous préparer au transhumanisme

Publié par Guy Jovelin le 26 avril 2017

25 avril 2017

Les Francs-Maçons, tel un parlement occulte, disposent de commissions dont les travaux servent fréquemment de base pour les politiciens frères trois points. Dans le domaine bioéthique, les diverses obédiences maçonniques ne manquent pas depuis des mois de multiplier les rencontres sur le thème du transhumanisme.

Au Grand Orient de France, la Commission de Santé Publique et de Bioéthique de la région ouest organise à la Faculté de Médecine de Nantes une conférence sur le thème « Transhumanisme, enjeux et défis », animée par Pascal Massiot, directeur de la station de radio associative Jet FM.

La franc-maçonnerie prépare visiblement le terrain pour encadrer légalement cette folie qu’est le transhumanisme. Face aux craintes de la population, les francs-maçons vont tenter de nous faire avaler qu’un bon encadrement légal permet de rendre tout cela très positif. Un peu comme la PMA ou la GPA…

Extrait de la prose maçonnique qui accompagne l’invitation à cette conférence :

« De tout temps, depuis Prométhée, l’homme a cherché à augmenter ses performances, qu’elles soient d’ordre physique, intellectuel ou psychologique, qu’il s’agisse de réparer des déficits ou de prolonger la vie. Pour cela, il accepte que le corps humain soit amélioré par les techno-sciences :

La puissance physique et sensorielle pourrait être augmentée au moyen de prothèses musculaires et sensorielles ; les capacités cognitives seraient élargies au moyen d’interfaces implantées dans notre cerveau. L’augmentation de ces capacités pourrait nous conduire à une artificialisation progressive.

Le cœur de la philosophie transhumanisme est que nous pourrions vivre des vies meilleures par l’utilisation de technologies afin d’étendre nos capacités réflexives ou biologiques. »

 

Source : medias-presse.info

vendredi, 02 décembre 2016

Les francs-maçons vont célébrer la loi de 1905 et ses violences contre les catholiques

Publié par Guy Jovelin le 02 décembre 2016

par 1 décembre 2016 

fm-10dec2016

Les différentes obédiences maçonniques ont l’intention de célébrer ensemble le 111e anniversaire de la loi de 1905. Pour l’occasion, ils sortiront sautoirs, cordons, tabliers en peau de cochon et autres éléments de déguisement sortis de la panoplie des forces occultes.

Mais qu’ont-ils réellement l’intention de fêter ce jour-là ? Les persécutions anti-catholiques dont ils ont été les initiateurs. A l’époque, le gouvernement maçonnique n’a pas hésité à envoyer l’armée contre les catholiques. Des gendarmes ont enfoncé les portes d’églises. Des baïonnettes ont été pointées contre les poitrines des catholiques. Des tirs ont fait couler le sang des catholiques. 

Voilà ce que fêtent ces obédiences maçonniques.

1905-1

1905-2-armee-enfonce-portes-eglises

1905-3-inventaires

 

Source : medias-presse.info

vendredi, 12 février 2016

Des nouveaux ministres liés à la franc-maçonnerie et aux sociétés secrètes

Publié par Huy Jovelin le 12 février 2016

ces-francs-macons-qui-nous-gouvernent-obs

Analysons qui sont les nouveaux ministres choisis par François Hollande.

D’emblée, notons que les milieux maçonniques se réjouissent que deux nouveaux ministres, Jean-Michel Baylet et Jean-Vincent Placé, ont en commun avec Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian et Alain Vidalies d’avoir été initiés au Grand Orient de France (GODF).

Jean-Michel Baylet, 69 ans, nouveau ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, est un radical de gauche, ce qui ne l’empêche pas d’être également le PDG du groupe de presse La Dépêche et de faire partie des 500 plus grandes fortunes professionnelles françaises. Sa mère, Evelyne Isaac, née en Algérie dans une famille juive originaire d’Alsace, avait été la première femme présidente de conseil général en France, de 1970 à 1982.

Le 13 mars 2003, Jean-Michel Baylet avait été condamné par la cour d’appel de Toulouse pour abus de biens sociaux.

Jean-Michel Baylet, comme la plupart des radicaux de gauche, est un « frère » du GODF.

Jean-Vincent Placé, 47 ans, devient secrétaire d’Etat auprès du premier ministre, chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification.

Passé par les radicaux de gauche avant d’entrer chez EELV. Il est également initié au GODF et a fréquenté le temple de la Loge La Pierre Angulaire. Il co-préside le Club EREL (Ecologie, République et Libertés) avec la sénatrice Esther Benbassa.

image: http://media.medias-presse.info/wp-content/uploads/2016/02/vincent-place-sioniste.jpg

vincent-place-sioniste

 En 2012, Jean-Vincent Placé a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation à l’encontre de Christian Vanneste.

En avril 2014, Placé déclare à RTL avoir réglé les 18.000 euros de PV impayés relatifs à des infractions routières commises avec une voiture de fonction du conseil régional.

Ericka Bareigts, 48 ans, devient secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité réelle.

Membre du PS depuis 1986, elle fait aussi partie de la franc-maçonnerie.

Audrey Azoulay, 43 ans, devient ministre de la Culture et de la Communication. Elle est née au Maroc. Son père André Azoulay est membre du club mondialiste Le Siècle. David Azoulay, un cousin, est un responsable du B’naï B’rith.

Source : http://www.medias-presse.info/