Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 mars 2017

Toulouse : un père de famille tabassé en protégeant son fils

Publié par Guy Jovelin le 06 mars 2017

Le visage de la victime qui a déposé plainte, quelques heures après l'agression./Photo DDM
Le visage de la victime qui a déposé plainte, quelques heures après l'agression./Photo DDM

En portant secours à son fils de 18 ans qui venait de se faire agresser rue Bayard, à Toulouse, le 18 février vers 3 h 15 du matin, un père de famille de 53 ans, a lui aussi été roué de coups par un groupe de plusieurs individus. “J’ai été réveillé en pleine nuit par mon fils, je suis descendu dans la rue pour demander des comptes à ses agresseurs qui m’ont pris à partie, raconte Frédéric. J’ai été frappé à coups de poing et coups de pied, en pleine rue. Je croyais vivre un vrai cauchemar!”. Résultat : visage tuméfié, hématome nasal, ecchymose frontale, douleurs lombaires et aux cervicales. Il s’en sort avec moins de 8 jours d’ITT.

Une agression purement gratuite, selon lui, qui s’est terminée avec l’arrivée des policiers. “Ils ont séparé tout le monde, poursuit le père de famille. Mais leur intervention ne m’a pas vraiment rassuré. Ils ont écarté un témoin de la bagarre qui avait vu mon fils se faire tabasser, sans interpeller nos agresseurs”. Frédéric a déposé une plainte en ligne sur le site de la police des polices pour signaler son mécontentement. “Je sais qu’ils font un métier difficile et je ne les incrimine pas. Mais ce soir-là, mon fils et moi avons été tabassés, sans raison, par des individus alors que les policiers auraient pu les interpeller. Je ressens un sentiment d’injustice car nous n’avons pas eu le sentiment d’avoir été entendus”.

Au commissariat central, on indique que “les identités des protagonistes ont été relevées” et que les personnes s’estimant victimes de violence lors de cette soirée “peuvent déposer plainte”. Une enquête est logiquement ouverte. Selon le commissariat, le père de famille a refusé de livrer son identité, la nuit des faits, précisant aux policiers qu’il était le père de la victime.

Une plainte a été déposée contre X pour "violences en réunion", “car ces faits ne doivent pas rester impunis”, précise-t-il. Ce père de famille a également écrit au procureur de la République.

 

lundi, 27 février 2017

Toulouse: Neuf ados arrêtés pour avoir passé à tabac un homme et agressé sa grand-mère

Publié par Guy Jovelin le 27 février 2017

Des policiers de Toulouse et Colomiers ont arrêté neuf adolescents après un passage à tabac.. Illustration.
Des policiers de Toulouse et Colomiers ont arrêté neuf adolescents après un passage à tabac.. Illustration. - B. Colin - 20 Minutes

N.S.

Les faits de violence remontent au 20 janvier, mais les arrestations ont eu lieu un mois plus tard, mercredi. Neuf adolescents âgés de 13 à 16 ans ont été interpellés par des policiers de Toulouse et de Colomiers, rapporte La Dépêche du Midi. Six d’entre eux ont été présentés vendredi devant le parquet des mineurs.

21 jours d’ITT

Ils feraient partie d’une bande d’une dizaine de personnes qui a passé à tabac un jeune homme, dans le quartier du Seycheron, à Colomiers. La victime, qui a subi 21 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT), était intervenue alors que le groupe abîmait des voitures. Le jeune homme avait quitté son domicile en compagnie de sa grand-mère, également agressée.

 

Source : 20minutes

vendredi, 17 février 2017

Nouvelle manifestation contre la police à Toulouse

Publié par Guy Jovelin le 17 février 2017

Une nouvelle manifestation a eu lieu ce mercredi soir sous l’invitation du site d’extrême Gauche IAATA. Elle n’a rassemblé que quelques dizaines de personnes mais a entraîné la fermeture de la station de métro St Cyprien et une forte mobilisation policière. Le défilé s’est dirigé jusqu’à Arnaud-Bernard, encadré par la BAC et les policiers en tenue.

Les manifestations de soutien à Théo ne prennent toujours pas à Toulouse. Après avoir rassemblé 300 personnes samedi, une nouvelle édition s’est tenue hier soir ne rassemblant qu’une cinquantaine de personnes. A l’appel du site d’extrême gauche IAATA, le rassemblement a débuté timidement à 18 heures dans le quartier Saint-Cyprien, entonnant quelques slogans bien connus : « Flics : violeurs, assassins » ou encore « un flic, une balle, justice sociale ».

Le quartier était bouclé et la station de métro du quartier fermé par crainte de débordements. La préfecture de police a mobilisé plusieurs dizaines de fonctionnaires pour sécuriser les lieux. Certains sont en tenue anti-émeute, d’autres en civils ou en moto. La décision de ne plus desservir la station Saint-Cyprien a été prise par la Préfecture, redoutant  « que les manifestants s’engouffrent dans le métro pour se déplacer anarchiquement dans la ville ». Le cortège s’élancera finalement sur les allées Charles de Fitte, rejoignant le centre-ville par le pont des Catalans. Bien entouré par les forces de l’ordre, la manifestation s’est dispersée dans le calme après quelques contrôles d’identité préventifs.

 

Source : infos-toulouse

mardi, 14 février 2017

300 personnes défilent contre la police à Toulouse

Publié par Guy Jovelin le 14 février 2017

 

Un rassemblement en soutien à Théo, jeune habitant d’Aulnay-sous-Bois victime de violences policières après qu’il se soit violemment débattu lors de son arrestation, le 2 février dernier a eu lieu cet après-midi à Toulouse. La manifestation, qui s’est élancée à 15 heures de la place du Capitole a réuni 300 personnes qui ont déambulés jusqu’au quartier des Arènes, interrompant le trafic du tramway.

Suivis de près par plusieurs dizaines de policiers, les manifestants ont défilé le long de la Garonne avant de rejoindre la rive Gauche, Fer à Cheval puis les Arènes. Au cri de « Justice pour Théo », « Pas de justice, pas de paix », la foule composée majoritairement de jeunes militants d’ultragauche est allé jusqu’à scander « Policier suicidaire à moitié pardonné ». Des propos insultants et diffamants sur les policiers qui résument la violence quotidienne et l’hostilité d’une partie de la population. A en voir les pancartes « ACAB » (qui signifie « All Cops Are Bastards », traduisez par « Tous les flics sont des enc****) qui fleurissent le cortège, la tension était à son paroxysme.

Aucun incident majeur n’a été signalé et la manifestation s’est dispersée dans le calme mais sous surveillance aux Arènes.

 

Source : infos-toulouse

samedi, 14 janvier 2017

Toulouse : Ils foncent sur une voiture de police et prennent la fuite à 160 km/h

Publié par Guy Jovelin le 14 janvier 2017

FAITS DIVERS Quatre hommes ont été interpellés au Mirail après une course-poursuite sur les chapeaux de roues. Le conducteur n’a pas hésité à percuter la voiture des policiers…

Des policiers qui interviennent de nuit à Toulouse. Illustration
Des policiers qui interviennent de nuit à Toulouse. Illustration - A. GELEBART / 20 MINUTES

Un policier a été légèrement blessé dans la nuit de jeudi à ce vendredi, dans le quartier de Bellefontaine, à Toulouse. Il faisait partie d’une patrouille appelée sur place peu après minuit à la suite de coups de feu.

Lorsque les fonctionnaires sont arrivés sur les lieux, ils se sont retrouvés face à une Peugeot 605 avec quatre hommes à son bord. Son conducteur n’a pas hésité à foncer sur le véhicule de police, qui a reculé de plusieurs mètres sous le choc.

Positif à l’alcool et aux stupéfiants

La voiture a ensuite filé sur les chapeaux de roues, prise en chasse par d’autres policiers appelés en renfort. Les fuyards ont pris tous les risques, circulant notamment à 160 km/h sur la route de Seysses. C’est là que, fatalement, en grillant un feu rouge, ils sont entrés en collision avec une autre voiture.

>> A lire aussi : Toulouse: Surpris par la police en train d'acheter du cannabis, il demande à être remboursé

Les occupants de la Peugeot - l’un âgé de 30 ans et les trois autres de 23 ans - ont tenté de s’enfuir à pied mais ils ont été rapidement interpellés. De source policière, le conducteur avait consommé de l’alcool ainsi que des stupéfiants, et du cannabis a été retrouvé dans le véhicule.

 

Source : 20minutes