Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 décembre 2017

J’ai pris le métro à Moscou et j’ai pleuré !

Publié par Guy Jovelin le 06 décembre 2017

 

Comment vous dire ?

Prendre le métro en Russie n’est pas du tout un calvaire, bien au contraire. Aux allures de palais, les stations sont d’une beauté étouffante, de quoi vous faire maudire la ligne 2 à la ligne 5 de notre vert de terre dont la destination est souvent « Barchalouna » (Non Non pas Barcelone, on fait juste genre pour les touristes).

La larme à l’œil, je contemple ses œuvres d’art en oubliant presque le calvaire de la station du Bardo (en face du parlement, c’est important à dire ! ) qui pue la pisse et le vomi.

Que dire ? J’ai désormais le syndrome de Moscou (Pleurez en silence je vous prie ! )

Voir les photos : J’ai pris le métro à Moscou et j’ai pleuré !

 
WEPOSTMAG.COM
 

F.B.A

samedi, 25 février 2017

Moscou : «L'Europe est de nouveau sauvée par la Russie d'une nouvelle vague de migration»

Publié par Guy Jovelin le 25 février 2017

Moscou : «L'Europe est de nouveau sauvée par la Russie d'une nouvelle vague de migration»© Umit Bektas Source: Reuters
Réfugiée syrienne dans un camp près de la frontière turco-syrienne
 

La trêve en cours en Syrie établie en partie grâce à la Russie permet à des millions de réfugiés syriens de retourner dans leur pays a affirmé Alexeï Borodavkine, ambassadeur russe auprès de l'ONU à Genève.

Lors de sa récente interview donnée à Yahoo, Bachar el-Assad déclarait qu’en tant que président, son devoir était de faire en sorte que les citoyens syriens reviennent dans leur pays et non «de les aider à immigrer».


Voir l'image sur Twitter 
 

A croire les déclarations d’Alexeï Borodavkine, ambassadeur russe auprès de l'Onu à Genève, le souhait du chef de l’Etat syrien serait plus réalisable que jamais. D’après lui, la trêve établie dans le pays avec la participation active de Moscou permet aux Syriens de retrouver leurs foyers.

Discussions en cours à Genève

«L'Europe est de nouveau sauvée par la Russie d'une nouvelle vague de migration», a également déclaré le diplomate. Avant d’évoquer l’aide russe accordée à la Syrie : «La Russie livre de l'aide humanitaire, militaire et technique en grand volume… Mais la reconstruction de la Syrie, il faut le dire maintenant, demandera d'énormes ressources.»

Voir l'image sur Twitter 

Invité à commenter un article du Financial Times, l’ambassadeur russe a déclaré que l’Europe pourrait avoir un rôle à jouer dans le redressement de la Syrie. Le célèbre quotidien britannique a annoncé, citant plusieurs diplomates, que Moscou souhaitait pousser les pays européens à mettre la main à la poche pour aider à la reconstruction du pays. Toujours d’après les informations du FT, des discussions sur le sujet ont lieu lors de négociations qui ont débuté le 23 février à Genève.

 

Source : francais.rt

mardi, 23 août 2016

Daesh frappe aussi à Moscou

Publié par Guy Jovelin le 23 qoût 2016

Moscou sous attaque terroriste et en état d’alerte ! Le 17 août dernier, un poste de police de Sholkovo, proche de la capitale, a été attaqué. Un assaut effectué par deux hommes armés de pistolets et de hachettes. Amaq, l’organe de propagande de l’État islamique, a expliqué qu’il a été commis par des personnes proches de Daesh. C’est donc le premier attentat sur le sol russe revendiqué par l’organisation terroriste.

attentatmoscou082016Deux agents russes ont été blessés dont un gravement. Les deux djihadistes y ont laissé leur vie. Les médias locaux les ont identifiés comme étant Usman Murdalov, 21 ans, et Sulim Israilov, 18.

Nonobstant la revendication, Moscou reste très prudente et n’exclut pas une piste criminelle. Début août, cependant, depuis l’intensification des raids russes en Syrie contre l’État islamique, une vidéo de propagande djihadiste avait appelé à frapper la Russie :

« Apportez le djihad dans leur maison et tuez-les. »

Francesca de Villasmundo

 

Source : medias-presse.info

dimanche, 15 mai 2016

Bagarre générale dans un cimetière : au moins trois morts et 26 blessés (vidéo)

Publié par Guy Jovelin le 15 mai 2016

Le 14 mai à 16h59 par Afp | Mis à jour il y a 16 heures

PHOTO/DR

Au moins trois personnes ont été tuées et 26 blessées samedi dans une énorme rixe impliquant plusieurs centaines de personnes dans un cimetière du sud-ouest de Moscou, ont annoncé les autorités russes.

"A l'heure actuelle, nous avons 26 blessés et trois morts", a déclaré à l'agence Interfax un porte-parole des services de santé de la ville de Moscou, précisant que 23 personnes avaient été hospitalisés parmi lesquelles quatre se trouvaient dans un état grave. Un précédent bilan faisait état de deux morts et dix blessés, ainsi que de 50 arrestations.

Selon les médias russes, les affrontements à l'intérieur du cimetière de Khovanskoye, dans la banlieue sud-ouest de Moscou, ont impliqué au moins 200 immigrés d'anciennes républiques soviétiques d'Asie centrale et des habitants du Caucase russe. Des images diffusées par la chaîne de télévision russe LifeNews montrent des dizaines d'hommes, beaucoup armés de batons ou de barres de fer, se pourchassant à l'entrée et à l'intérieur du cimetière de Khovanskoye, le plus grand d'Europe avec une superficie de près de 200 hectares, tandis que des coups de feu pouvaient être entendus.

Le ministère russe de l'Intérieur a confirmé que des armes a feu avaient été utilisées au cours des affrontements, qui ont selon lui éclaté en raison d'un différend sur le droit de travailler sur le territoire du cimetière.

 

Source : lindependant

mercredi, 02 mars 2016

En plein Moscou, elle brandit la tête sanglante d’une fillette de 4 ans: « je suis une terroriste. Je veux votre mort! » Hurle-t-elle

Publié par Guy Jovelin le 2 mars 2016

La femme serait la nounou de l'enfant. Crédits : Capture écran vidéo

La femme aurait crié « Allah Akbar » et menaçait de se faire exploser.  L’islamiste, vêtue d’un hijab noir, déambulait aux alentours de la station de métro Oktiabrskoïe Pole, au nord-ouest de Moscou, brandissant la tête découpée d’une petite fille qu’elle montrait aux passants en les menaçant:

« Je déteste la démocratie. Hurle-t-elle, je suis une terroriste. Je veux votre mort […]. Vous avez dépassé toutes les bornes, vous nous avez détruits. Regardez, je suis une femme kamikaze, je mourrai et, dans une seconde, c’est la fin du monde », crie-t-elle dans les vidéos publiées par des passants.

En vidéo, la femme à Oktiabrskoïe Pole :

La meurtrière âgée de 38 ans, Gioultchekhra Bobokoulova serait originaire de la région de Samarcande, en Ouzbékistan.  Elle a tué l’enfant dont elle avait la garde, avant de déclencher un incendie dans l’appartement. « La nounou a attendu que les parents quittent les lieux avec l’aîné avant de tuer le plus jeune enfant, et de mettre le feu et quitter le lieu du crime »,selon le communiqué officiel du Comité d’enquête russe.

Les parents, en état de choc, ont été entendus par la police avant d’être conduits aux urgences. Selon certaines sources, la garde d’enfants travaillait depuis un peu plus d’un an pour cette famille.

image: http://statics.lecourrierderussie.com/wp-content/uploads/2016/02/5637e13e7b.jpg

Selon une source au sein du Comité d'enquête, l'interpellée s'appellerait Gioultchekhra Bobokoulova et serait originaire de la région de Samarcande, en Ouzbékistan.

 

L’enfant qui se prénommait Nastia, était une petite fille âgée de quatre ans .

Le Comité d’enquête note que la femme est  « déséquilibrée ». Elle aurait été sous l’influence de substances psychotropes. Les examens psychologiques et des analyses de sang détermineront si cette barbare se trouvait sous l’emprise de drogues ou de substances psychotropes.

Installer le loup dans la bergerie

Quoiqu’il en soit. Il est clair qu’il faut être gravement déséquilibrée pour commettre de telles horreurs. Mais cette religion génère un grand nombre de monstres. Qu’elle ait été dérangée ou non, n’est donc pas le fond du problème; si elle n’avait pas été musulmane, elle n’aurait pas recraché sa haine islamiste et elle n’aurait pas décapité cette petite fille comme un mouton. Rien que sa tenue aurait du alerter les parents. Ces gens-là étaient-ils inconscients pour confier ainsi leurs enfants à une personne dont manifestement ils auraient au moins du se méfier s’ils avaient eu le moindre bon sens ? 

 

Source : http://www.medias-presse.info/