Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 août 2018

Elue, elle se suicide après avoir postée une vidéo racontant son viol par des musulmans

Publié par Guy Jovelin le 13 août 2018

musulmans,suicide,violée

L'Europe meurt à petit feu : 

"Willie Dille, une élue municipale de La Haye de 53 ans s'est suicidée le 8 août, quelques heures à peine après avoir publié sur Facebook une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été victime d'un viol collectif par des musulmans.

Membre du Parti pour la liberté (PVV), qui défend des positions résolument anti-immigration, Willie Dille soutient dans sa vidéo que le drame se serait déroulé l'année dernière. Elle affirme avoir été kidnappée puis violée par un groupe de musulmans, qui auraient agi dans le cadre d'une campagne d'intimidation. 

«Je veux juste que le monde sache la vérité. Le 15 mars 2017, j'ai été kidnappée, violée et agressée par un groupe de musulmans qui voulaient que je reste silencieuse au conseil municipal de La Haye», explique-t-elle, visiblement perturbée. «Après que cela est arrivé, je ne l'ai dit à personne, j'ai simplement été au débat le lendemain», poursuit-elle. Willie Dille ajoute avoir reçu récemment une menace de mort très explicite, si elle ne se résignait pas à se taire lors des débats municipaux : «Nous allons bientôt vous égorger et vous saigner à mort.»

Des attaques qui auront fini par venir à bout de sa volonté, Willie Dille s'inquiétant notamment pour la sécurité de ses enfants. «Je ne peux pas vivre avec ça [...] C'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter [la politique].»

RIP

Lahire

 

Source : lesalonbeige

jeudi, 09 août 2018

« Chaque jour des musulmans égorgent des Français »…L’égorgé du jour…

Publié par Guy Jovelin le 09 août 2018

 
 
 

Publié le 8 août 2018 - par 

 

Dans notre dernier numéro, Jean Sobieski exprimait sa colère, devant un scénario qui se répète quotidiennement. Il y a quelques jours, c’était Adrien Perez, âgé de 26 ans, qui, dans une boîte de la banlieue grenobloise, fêtait ses 26 ans, qui était poignardé à mort par deux musulmans, par ailleurs frères.

https://ripostelaique.com/chaque-jour-des-musulmans-egorg...

A noter que le maire de Grenoble, l’immigrationniste écolo Eric Piolle, n’a pas daigné publier le moindre communiqué, pour s’exprimer sur ce drame. Sans doute la victime était-elle trop française, et les assassins trop musulmans…

Il faut écouter le témoignage bouleversant de la mère d’Adrien, à qui le remplaçant de Jean-Jacques Bourdin a laissé la parole, sur RMC. Elle a osé dire (dommage qu’elle n’ait pas de nom sur sa formule) que ce sont toujours « Nos enfants qui se font assassiner par les mêmes ».

http://www.fdesouche.com/1054949-temoignage-choc-de-patri...

Puis nous avons appris la mort d’un homme (dont on ignore le prénom, le nom et la photo) de 30 ans, qui, le soir de son anniversaire, a eu le malheur de vouloir défendre une amie, agressée par des voyous dans les rues de Jarny, en Meurthe-et-Moselle. A remarquer que la presse et la police ne balancent pas le nom du coupable, ce qui, en général, signifie qu’il n’a pas un prénom français…

http://www.europe1.fr/faits-divers/meurthe-et-moselle-mor...

https://ripostelaique.com/chaque-jour-des-musulmans-egorg...

Et ce jour, encore un homme de 50 ans, poignardé en plein Paris, à 7 heures du matin, dans un bus. Le malheureux a osé protester quand un cycliste a voulu entrer dans le bus avec son vélo, ce qui est juste interdit par le règlement. L’homme au vélo a alors sorti un couteau, et a poignardé sa victime à la gorge. Encore un mort. Certes, tout est possible, dans ce cas, on ignore encore le nom de la victime et celui de son assassin. Mais on peut imaginer que si le mort s’appelait Mohamed et le tueur Lucien, cela ferait déjà le tour de tous les médias. D’autant plus que selon les premiers témoins, l’assassin aurait demandé à sa victime si elle  parlait arabe…

Il est donc fort probable que, comme le disait la mère d’Adrien Perez, cette affaire confirme que ce sont toujours les mêmes qui tuent nos enfants.

Par ailleurs, on remarque de nombreuses études sur les attaques au couteau en France, sauf que, bien que fort précises, elles omettent l’essentiel. La plupart des musulmans et des migrants, par tradition, portent un couteau sur eux, et n’hésitent pas à s’en servir contre d’autres clandestins, lors de batailles ethniques qui se multiplient, soit contre des infidèles qui ont la malchance d’être là au mauvais moment.

https://www.kmkc3.com/self-d%C3%A9fense-actualit%C3%A9/ag...

https://www.mudoculture.fr/blog/2017/12/lames-fatales--ob...

Il est révoltant, par ailleurs, de noter que dans ces trois cas, les victimes se sont révoltées contre l’inacceptable, que cela soit une agression ou un geste incivique, et qu’elles ont payé leur courage de leur vie.

Dans la France de Macron, nos dirigeants ont décidé que les malheureux qui osaient se révolter contre les envahisseurs pouvaient être assassinés dans l’indifférence générale, sachant que les meurtriers n’étaient en général sanctionnés que par des peines légères. Ils ont décidé que nos compatriotes qui s’armaient pour se défendre, et qui tuaient pour ne pas être tués, devaient faire 12 ans de prison (paysan de Nantes) ou 10 ans (buraliste de Lavaur).

Encore pire, les traitres qui dirigent le pays multiplient les confiscations d’armes contre nos compatriotes, et cela depuis un moment, bien avant l’épisode des « 10 terroristes d’ultra-droite » rejoints par trois autres.

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/coup-de-...

Par contre, aucune démarche n’est entamée contre les porteurs de couteau, musulmans la plupart du temps, qui égorgent nos enfants les uns après les autres, chaque jour.

Macron et Collomb désarment les Français, et foutent une paix royale aux musulmans à couteau.

Nous sommes vraiment dirigés par des salauds.

Lucette Jeanpierre 

Source: https://ripostelaique.com/legorge-du-jour-avait-50-ans-il...

mardi, 31 juillet 2018

L’Inde envisage de déchoir 4 millions de personnes de leur nationalité

Publié par Guy Jovelin le 31 juillet 2018

Auteur : Pierrot
contre-info

déchoir,inde,musulmans,nationalité,

Selon Le Figaro : L’Inde envisage de déchoir quatre millions de personnes de leur nationalité dans l’Etat d’Assam (nord-est), selon un projet controversé présenté aujourd’hui et qui est accusé de viser la minorité musulmane. Les autorités, qui disent vouloir lutter contre l’immigration illégale depuis le Bangladesh voisin, ont présenté un projet de Registre national des citoyens (NRC).

Il recense les habitants de l’Etat d’Assam qui ont été capables de prouver que leur présence remontait à avant 1971, année où des millions de personnes s’y étaient réfugiées en provenance du Bangladesh en pleine guerre d’indépendance. Des craintes se sont toutefois manifestées de voir les nationalistes hindous –l’Assam est gouverné depuis 2016 par le Bharatiya Janata Party (BJP) du Premier ministre Narendra Modi– profiter de ce recensement pour s’en prendre à la minorité musulmane dans cet Etat.

Plus de 30 millions de personnes avaient demandé à figurer sur la liste. Mais un peu plus de quatre millions n’ont pas été retenues dans le projet de NRC, a déclaré lors d’une conférence de presse Shailesh, le chef de l’état-civil indien qui n’utilise qu’un seul nom « Aucun vrai Indien ne doit s’inquiéter parce que toutes les opportunités leur seront données d’inscrire leur nom sur le NRC définitif », a-t-il dit à Guwahati, la plus grande ville de l’Etat.

Il a précisé que ceux qui ne figuraient pas sur la liste pouvaient faire appel selon « une procédure dûment établie » à partir du 30 août. La liste d’état-civil définitive doit être bouclée en décembre. « Nous allons fournir une aide à quiconque ne figure pas dans la liste et souhaite formuler une réclamation à ce sujet », a-t-il ajouté. L’Assam est le seul Etat indien à établir un registre de citoyens.

Des organisations de défense des droits de l’Homme ont fustigé ce processus, en estimant qu’il rappelait le sort tragique des Rohingyas, devenus la plus grande population apatride du monde après avoir été privés de leur nationalité birmane en 1982.

L’organisation Avaaz, basée aux Etats-Unis, a affirmé que les procédures d’appel étaient inefficaces et que les personnes déchues de leur nationalité n’auraient pas le temps de former un recours. « Ce ne sont que les musulmans qui vont devoir se lancer dans un appel compliqué et injuste, sans droit à un conseil, avec aucun espoir de rester s’ils perdent », a déclaré dans un communiqué Ricken Patel, le directeur général d’Avaaz.

Les habitants de l’Assam doivent prouver que leurs ancêtres figuraient soit dans le précédent registre d’état-civil de l’Etat établi en 1951, soit sur une des listes électorales publiées avant le 24 mars 1971 –date de l’indépendance du Bangladesh.

 

Source : contre-info

dimanche, 17 juin 2018

Grande-Bretagne. Chiffre record: 140 000 musulmans assistent à la célébration de l’Aïd à Birmingham (Vidéo)

Publié par Guy Jovelin le 17 juin 2018

 

Birmingham a accueilli l'événement le plus important d'Europe pour marquer la fin du Ramadan, avec plus de 140 000 fidèles assistant aux prières au parc de Small Heath.

Ce fut le plus grand rassemblement pour les organisateurs de la célébration de l'Aïd, depuis sept ans, avec 106'000 musulmans présents à l'événement l'année dernière. Les musulmans du monde entier, y compris du Bangladesh (à gauche) et de l'Iran (à droite) se sont réunis pour célébrer l'Aïd al-Fitr, le festival de trois jours marquant la fin du Ramadan.

Vidéo du journal Daily Mail du 15 juin 2018

 

Source : lesobservateurs

jeudi, 07 juin 2018

Agressions au couteau : dans la rue, le détecteur de métaux …

Publié par Guy Jovelin le 07 juin 2017

 

 Agressions au couteau : dans la rue, le détecteur de métaux pour les islamo-racailles !

Les Français, jeunes ou anciens, continuent de tomber ponctuellement sous les coups de couteau musulmans, qui, souvent, visent la gorge. La plupart du temps, les autorités françaises, couvertes par les journalistes, évitent de parler d’égorgement. Et quand Riposte Laïque publie un article de Marcus Graven, expliquant que la fête de l’Aïd apprend aux jeunes musulmans à voir comment on égorge les infidèles (qui, dans les textes de l’islam, sont comparés à des animaux), cela vaut un nouveau procès aux animateurs de notre site.

Pourtant, ce samedi, à 15 heures, le jeune Kévin, 17 ans, a été poignardé 20 fois, et sauvagement égorgé (on parle d’une plaie très profonde au cou). Il y a quelques semaines, c’est Ronan, 29 ans, qui laissait sa vie place de l’Opéra. Il y a quelques mois, c’était le colonel Beltrame qui se faisait, lui aussi, égorger comme un mouton. Et nul n’a oublié le sort des deux cousines de Marseille, Mauranne et Laura. Le jeune Marin, lui, a été victime d’une attaque à la béquille, que l’agresseur avait transformé en arme de combat, et sera handicapé à vie. Et combien d’autres, depuis ces dernières années, meurent dans l’indifférence générale ?

Et pourtant, la seule réaction des autorités françaises est de mener une féroce bataille, à Bruxelles, pour renforcer les contrôles sur les armes des Européens. Nous avons même eu un ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, élu du 93, qui a passé sa vie à vouloir légiférer, non contre l’armement des cités, mais contre les armes détenues par nos compatriotes.

Que devrait faire un ministre de l’Intérieur digne de ce nom (je ne parle pas de ceux que la France vient d’avoir, qu’il s’agisse du cacochyme, de R2D2 ou de Valls), quand il constate le nombre de rixes mortelles au couteau entre migrants, et surtout le nombre d’agressions, en France et dans nombre de pays européens, que subissent les autochtones, de la part des nouveaux venus, souvent musulmans ?

Il devrait se laisser guider par le principe de précaution, et faire tout son possible pour préserver la vie de nos compatriotes. Je n’entrerai pas dans le débat de la nécessité de faire leurs valises pour les clandestins ou d’autres immigrés qui n’ont rien à faire dans notre pays. Prenons les faits tels qu’ils sont. Les policiers devraient être équipés systématiquement de détecteurs de métaux, et avoir le droit de fouiller, systématiquement, toute personne d’apparence arabo-musulmane susceptible de porter un couteau. Bien sûr, arrestation immédiate des détenteurs d’armes, et confiscation de l’outil ! Lourde amende, voire expulsion immédiate.

La Cour Européenne des Droits de l’Homme hurlerait à la discrimination, et condamnerait la France ? On s’en fout ! Les associations dites antiracistes déposeraient plainte contre le ministre ? On en profiterait pour les dissoudre, comme agent d’une puissance étrangère. Mélenchon hurlerait au fascisme ? On lui rappellerait qu’il a soutenu des régimes qui ont fait plus de morts que l’Italie et l’Allemagne réunies. Le Conseil constitutionnel estimerait que cela n’est pas compatible avec la présomption d’innocence et d’égalité ? On dissoudrait ce machin. Le Conseil d’Etat invaliderait la décision du ministre ? On les dissoudrait aussi !

Je ferais remarquer aux pleureuses qu’à cause des attentats musulmans, on fait la queue une heure avant d’entrer dans un tribunal, parce qu’on est fouillé de partout. A cause des assassins islamistes, et de leurs attentats, c’est la même chose, quand on prend un avion. Je ferais également remarquer que le gardiennage est pratiquement tenu par des salariés de la diversité, majoritairement noirs-africains et nord-africains, avec donc une très forte composante musulmane. Autrement dit, nous confions notre sécurité aux coreligionnaires des terroristes !

Je ne pense pas que ceux qui égorgent les jeunes Français se trouvent dans les maisons de retraite, ni fassent partie de la communauté française de cœur. Les statistiques des prisons sont éloquentes. Il faut donc que l’opposition réclame la seule mesure qui s’impose : des contrôles assumés au faciès, non pas à cause de l’origine (on ne va pas contrôler un vieux monsieur ou une grosse et vieille voilée (encore que nos amis Pieds-noirs ont nombre d’anecdotes sur ce sujet), mais de ceux qui, par leur aspect ou leur attitude, pourraient porter un couteau sur eux. S’ils n’ont rien à se reprocher, ils devraient se réjouir d’avoir contribué à protéger la vie de nombre d’innocents. S’ils ont un couteau ou un poignard, les sanctions doivent tomber. Et s’il y a immédiatement émeute, qu’on donne aux policiers tous les moyens de se faire respecter, et cela ne va pas traîner longtemps.

Sinon, d’autres Kévin, Beltrame, Joachim, Mauranne et Laura suivront…

Publié le 5 juin 2018 - par 

source: https://ripostelaique.com/agressions-au-couteau-dans-la-rue-le-detecteur-de-metaux-pour-les-islamo-racailles.html