UA-62403366-1 https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 août 2016

Communiqué de presse de Guy Jovelin, membre du bureau politique du Parti de la France, délégué régionale de Midi-Pyrénées

Publié par Guy Jovelin le 31 août 2016


toulouse,algérien d'origine,couteau,agressé un adjoint de sécurité
Mardi 30 août un individu s’est présenté au commissariat du Rempart Saint-Etienne à Toulouse et a agressé un adjoint de sécurité.

Il est 14h30, Abderrahmane Amara, Algérien d’origine et connu des services de police se présente à l’accueil de ce commissariat, tente de s’emparer de l’arme de service de l’adjoint de sécurité mais n’y parvenant pas, sort un couteau et le  frappe  à la gorge aux cris de « j’en ai marre de la France, j’en ai marre de ce pays » [sic].  L’homme a été maîtrise par les collègues  de la victime dont le pronostic vital n’est pas engagé.

Le Parti de la France que je représente condamne cet acte odieux  et anti-français.

L’insécurité sur notre territoire est partout, fruit des politiques laxistes gouvernementales  depuis plusieurs décennies.

En cause le regroupement familial dans les années 70, l’ouverture des frontières, la perte de notre identité tant culturelle que spirituelle, l’avilissement de notre peuple de souche au profit d’une culture que beaucoup de responsables Français désignent comme « un espoir, une chance  pour la France ».

Cet espoir, cette chance, nous ont  amené les incivilités, les attentas, les viols, les crimes les plus odieux sur notre territoire. Non nous ne voulons pas de dette culture qui n’a aucune place dans notre société.

Pour remédier à cette situation, dans l’intérêt des Français, les seules solutions sont les fermetures des frontières aux immigrés clandestins, la suppression de la double nationalité pour les étrangers d’origines non européennes. Inverser le flux migratoire, la remigration doit être appliquée de toute urgence pour rendre la France aux Français et l’Europe aux Européens.

Les forces de l’ordre devront être dotées de moyens puissants nécessaires pour faire face dans un premier temps à ce désordre qui règne dans notre pays. Egalement le peuple doit être en mesure de se protéger en cas de légitime défense.

mardi, 30 août 2016

Un policier agressé au couteau dans un commissariat de Toulouse, un déséquilibré interpellé

Publié par Guy Jovelin le 30 août 2016

Par Anissa Harraou

Ce mardi 30 août vers 14h30, un policier en service a été agressé à l'arme blanche par un homme seul au commissariat Centre, situé rue du rempart Saint-Etienne à Toulouse. La victime ne souffre que de blessures légères. L'agresseur, un déséquilibré, a été placé en garde à vue.

  • Par Anissa Harraou
  • Publié le , mis à jour le

© Pascale Lagorce Les faits se sont déroulés à l'accueil du commissariat de quartier de Toulouse centre

Un adjoint de sécurité de 25 ans qui se trouvait à l'accueil du commissariat Toulouse Centre, rue du rempart Saint-Etienne, a été agressé vers 14h30 par un homme seul d'une trentaine d'années. L'homme s'est rendu calmement dans les locaux : il s'était déjà présenté au même endroit un peu plus tôt pour déposer plainte pour un vol de portable et la policière à l'accueil lui a donc de nouveau ouvert la porte. Il s'est alors jeté sur son collègue, un jeune ADS et a tenté de se saisir de son arme de service. N'y parvenant pas, il a sorti un couteau de cuisine pour frapper sa victime.

"J'en ai marre de la France, j'en ai marre de ce pays" a-t-il crié, selon le procureur de la République de Toulouse Pierre-Yves Couilleau.

L'homme a blessé le policier au niveau du cou. Les collègues du policier, alertés par les cris, sont intervenus pour défendre le jeune policier et empêché l'agresseur de le blessé grièvement. L'agresseur a été interpellé et le secteur aux abords du commissariat bouclé pendant toute une partie de l'après-midi.

La victime a été hospitalisée mais son pronostic vital n'est pas engagé.

L'agresseur, âgé de 31 ans, est connu pour des faits de violence mais surtout pour ses troubles psychiatriques. Il avait été l'auteur d'un tag sur ce même commissariat en 2013, un an après l'affaire Merah : "Merah = Sarkozy + DCRI = Terrorisme" avait-il écrit. Un peu plus tard il avait jeté des cocktail molotov contre des policiers et une synagogue à l'occasion d'une manifestation pro-palestinienne. Ces deux affaires avaient été classées sans suite, l'homme ayant été déclaré irresponsable de ses actes. Il avait effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, le dernier en février 2016. 

Le reportage de Pascale Lagorce et Thierry Villeger : 

Migrants à Calais : routiers et commerçants annoncent un blocage « illimité » de l’A16 jusqu’au démantèlement de la « Jungle »

Publié par Guy Jovelin le 30 août 2016

 
 

Routiers et commerçants organisent une opération escargot suivie d'un blocage de l'autroute A16 autour de Calais le 5 septembre prochain. Ils menacent de poursuivre leur action jusqu'à l'annonce du démantèlement de la zone nord de la "jungle".

Tous dénoncent les barrages nocturnes érigés par les migrants sur l'A16 et la rocade portuaire de Calais, pour tenter de monter dans des camions en partance pour l'Angleterre. Et une fragilisation de l'économie calaisienne due à cette présence migratoire.

"Après avoir employé la méthode douce et n'avoir obtenu que des promesses de la part de l'Etat qui ne veut rien changer et qui favorise la sauvegarde des migrants et non celle des commerçants, des portuaires, des transporteurs routiers, des touristes et des agriculteurs, on change de logiciel", a déclaré Frédéric Van Gansbeke, président du collectif des entreprises et commerces du Calaisis.

Source et article complet

Douai-Cambrai : ils agressent un couple leur promettant « d’aller en enfer » parce qu’ils mangent une pizza au jambon

Publié par Guy Jovelin le 30 août 2016

Par le 30/08/2016

Deux Douaisiens, Youness Boussaid et Fatah Bouzid, ont été condamnés à un an et six mois de prison ferme pour s’en être pris à une jeune fille et à son compagnon, à la sortie d’une discothèque cambrésienne.

Cambrai, dimanche 18 octobre 2015. Une jeune fille et un jeune homme sortent de la discothèque Le Mix Bar où ils viennent de passer la soirée. Alors qu’ils commandent une pizza auprès d’un commerçant installé à proximité, ils sont abordés par des individus qui leur proposent de la cocaïne, avant de leur reprocher d’avoir choisi une pizza au jambon, car, en consommant ce type de nourriture, ils risquent « d’aller en enfer ».

Les agresseurs veulent humilier la fille, caressent ses cheveux blonds, introduisent de force son propre doigt dans son nez, la font chuter. Elle perd connaissance.

Son compagnon tente de la protéger, mais les coups pleuvent. Le personnel de sécurité de la discothèque intervient. Les trublions prennent la fuite à bord d’une berline allemande de grosse cylindrée louée en Belgique, dont l’immatriculation conduira, au terme d’une longue enquête, à l’identification des auteurs. Ils seront reconnus par un témoin et le pizzaiolo, puis formellement par les victimes lors de la confrontation. Des photos attestent en outre de la présence de Youness Boussaid et de Fatah Bouzid dans la boîte avant des faits qu’ils nient en bloc. Plus inquiétant, ils ne viennent pas s’expliquer à l’audience du tribunal. [...]

Pour le ministère public, les versions des prévenus sont incohérentes. À l’encontre de Youness Boussaid, dont le casier judiciaire affiche six condamnations, elle requiert huit mois ferme, et, s’agissant de Fatah Bouzid, une seule mention au casier, dix mois avec sursis. Au final, le tribunal, se montre plus sévère. Il condamne Youness Boussaid à un an ferme et Fatah Bouzid à six mois ferme. De plus, ils devront verser chacun 1 500 € au titre du préjudice moral.

La Voix du Nord

Merci à divinelulu

 

Source : fdesouche

Ségolène Royal, l'Iran, le voile,et nous, et nous et nous....

Publié par Guy Jovelin le 30 août 2016

Ségolène Royal, aux côtés de la vice-présidente iranienne, Massoumeh Ebtekar, à Téhéran, le 28 août 2016 

Le quotidien La Provence d'hier lundi 29 août approuve Ségo, « vêtue d'un voile, comme l'exige la loi iranienne ».

Elle a raison : il est juste d'obéir aux lois du pays d'accueil. Et à ses coutumes, ou, le cas échéant, à ses lois, si sur un sujet particulier, il en existe une.

Par exemple, en France, sur les plages, la coutume est de porter un maillot, au choix, « deux pièces » (couramment appelé « bikini ») ou « une pièce » ... 

 

Source : lafautearousseau