UA-62403366-1 https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 19 février 2017

Au nom d’Allah, un sénégalais perturbe une audience au tribunal

Publié par Guy Jovelin le 19 février 2017

Le Tribunal d’instance de Toulouse, situé avenue Camille Pujol a connu une matinée agitée, ce vendredi. Convoqué, comme 60 autres personnes, un sénégalais a demandé à la présidente de passer devant les autres. Son argument : il devait se rendre à la mosquée pour prier et rien n’était plus important que ce rendez-vous. « La présidente a logiquement refusé sa requête. Le ton est rapidement monté » témoigne une personne présente dans la salle.

L’homme s’en est alors pris à l’assemblée quand deux témoins ont tenté de calmer l’agitateur. « Il y avait un homme d’une soixantaine d’années qui essayait de calmer le jeu. J’ai vu le moment où il allait être frappé », raconte une témoin à La Dépêche du Midi. Le service de sécurité du tribunal a dû intervenir longuement pour éteindre la colère de l’homme.

Il a finalement terminé dans un véhicule de police, appelé pour placer cette personne de 26 ans en garde à vue pour « port d’arme prohibé et outrages », raconte la témoin. En effet, plus tôt déjà, l’individu s’était présenté à l’entrée du tribunal avec un couteau qu’il a dû laisser à l’entrée, lors du contrôle de sécurité.

D’après le procureur, l’homme aurait « fait référence à Allah lors des menaces proférés mais l’enquête qui est actuellement menée par les policiers du quart judiciaire devra le confirmer »

 

Source : infos-toulouse

vendredi, 17 février 2017

Nouvelle manifestation contre la police à Toulouse

Publié par Guy Jovelin le 17 février 2017

Une nouvelle manifestation a eu lieu ce mercredi soir sous l’invitation du site d’extrême Gauche IAATA. Elle n’a rassemblé que quelques dizaines de personnes mais a entraîné la fermeture de la station de métro St Cyprien et une forte mobilisation policière. Le défilé s’est dirigé jusqu’à Arnaud-Bernard, encadré par la BAC et les policiers en tenue.

Les manifestations de soutien à Théo ne prennent toujours pas à Toulouse. Après avoir rassemblé 300 personnes samedi, une nouvelle édition s’est tenue hier soir ne rassemblant qu’une cinquantaine de personnes. A l’appel du site d’extrême gauche IAATA, le rassemblement a débuté timidement à 18 heures dans le quartier Saint-Cyprien, entonnant quelques slogans bien connus : « Flics : violeurs, assassins » ou encore « un flic, une balle, justice sociale ».

Le quartier était bouclé et la station de métro du quartier fermé par crainte de débordements. La préfecture de police a mobilisé plusieurs dizaines de fonctionnaires pour sécuriser les lieux. Certains sont en tenue anti-émeute, d’autres en civils ou en moto. La décision de ne plus desservir la station Saint-Cyprien a été prise par la Préfecture, redoutant  « que les manifestants s’engouffrent dans le métro pour se déplacer anarchiquement dans la ville ». Le cortège s’élancera finalement sur les allées Charles de Fitte, rejoignant le centre-ville par le pont des Catalans. Bien entouré par les forces de l’ordre, la manifestation s’est dispersée dans le calme après quelques contrôles d’identité préventifs.

 

Source : infos-toulouse

mardi, 14 février 2017

300 personnes défilent contre la police à Toulouse

Publié par Guy Jovelin le 14 février 2017

 

Un rassemblement en soutien à Théo, jeune habitant d’Aulnay-sous-Bois victime de violences policières après qu’il se soit violemment débattu lors de son arrestation, le 2 février dernier a eu lieu cet après-midi à Toulouse. La manifestation, qui s’est élancée à 15 heures de la place du Capitole a réuni 300 personnes qui ont déambulés jusqu’au quartier des Arènes, interrompant le trafic du tramway.

Suivis de près par plusieurs dizaines de policiers, les manifestants ont défilé le long de la Garonne avant de rejoindre la rive Gauche, Fer à Cheval puis les Arènes. Au cri de « Justice pour Théo », « Pas de justice, pas de paix », la foule composée majoritairement de jeunes militants d’ultragauche est allé jusqu’à scander « Policier suicidaire à moitié pardonné ». Des propos insultants et diffamants sur les policiers qui résument la violence quotidienne et l’hostilité d’une partie de la population. A en voir les pancartes « ACAB » (qui signifie « All Cops Are Bastards », traduisez par « Tous les flics sont des enc****) qui fleurissent le cortège, la tension était à son paroxysme.

Aucun incident majeur n’a été signalé et la manifestation s’est dispersée dans le calme mais sous surveillance aux Arènes.

 

Source : infos-toulouse

jeudi, 02 février 2017

Une plongée édifiante dans la France des écoles islamiques

Publié par Guy Jovelin le 2 février 2017

Ecoles islamiques

Une plongée édifiante dans la France des écoles islamiques

01/02/2017 – FRANCE (NOVOpress) : « Les écoles que vous allez découvrir n’ont rien à voir avec l’école publique. Elles sont hors contrat, parfois illégales, et même clandestines. On y enseigne à des enfants un islam souvent radical. » Ainsi début ce reportage de « L’Œil du 20 heures », rubrique d’enquête du 20 heures de France 2, diffusé hier sur la chaine publique.

France 2 s’est par exemple rendu au Mirail, à Toulouse, où se trouve une école primaire qui accueille une cinquantaine d’élèves. Elle est dirigée par Abdelfattah Rahhaoui, qui affirme que l’enseignement y est « classique ». Vraiment ? Dans le couloir, la caméra découvre une « assistante » entièrement voilée, comme si elle se trouvait en Arabie saoudite ! Et elle n’est pas la seule…

« Dans cette classe de CM1, à 9 ans, les fillettes elles aussi sont voilées. La religion prend beaucoup de place et les réponses semblent apprises par cœur. Nous interrogeons un élève : “Pourquoi vous êtes dans cette école ?“ “Parce c’est une école musulmane, et nous on est des musulmans et pour apprendre le Coran, le français, les maths et tout et tout et l’arabe aussi…“ Sur l’emploi du temps affiché en classe, huit heures et demie d’arabe, de Coran et d’éducation islamique par semaine, le matin et l’après-midi. »

A Saint-Denis, même topo ou presque. Là, l’école est clandestine. Déclarée nulle part ! « Nous nous faisons passer pour des parents qui cherchent à inscrire leur enfant. Nous abordons une enseignante. Elle nous explique la répartition des cours : “Le matin c’est les ateliers. Et l’après midi c’est tout ce qui est langue, arabe, Coran, anglais.“ »

« Quant aux parents, poursuit “L’Œil du 20 heures“, leurs motivations sont religieuses. Un parent nous dit :

Tu vois, ta fille elle rentre, elle récite une petite sourate, des invocations, elle parle un peu arabe, c’est d’la bombe. C’est bien le Père Noël ? Non, c’est pas bien. “ »

A voir dans son intégralité.

L’Oeil du 20h : 31/01/17

 

Source : novopress.info

samedi, 28 janvier 2017

Retour des Policiers en Colère à Toulouse

Publié par Guy Jovelin le 28 janvier 2017

Ils étaient une centaine de policiers à avoir répondu présent au Monument aux morts de François Verdier. Derrière deux banderoles, l’une au nom de la nouvelle organisation qui appelait à manifester : le CLIP 31 (Collectif Libre et Indépendant de la Police), et l’autre plus vindicatif : « Au service des citoyens, pas des politiciens ».

Un moment de recueillement a été observé pour à la mémoire de tous les représentants des forces de l’ordre décédés en intervention, au son de la sonnerie aux morts et suivi de la Marseillaise.

Se sont enchaînés ensuite deux discours de la part des porte-paroles du mouvement, présentant l’association qui encadrera désormais les manifestations et les actions à venir. Une présentation déjà évoquée dans nos colonnes en novembre dernier. Enfin, pour clôturer, les couleurs nationales ont scintillé sous le monument aux mort, à l’aide de fumigènes.

 

Source : infos-toulouse