Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 janvier 2019

Autriche : la victime d’une agression sexuelle poursuivie pour avoir cassé le nez de son agresseur afghan (MàJ)

Publié par Guy Jovelin le 04 janvier 2019

Par  le 03/01/2019

fdesouche

03/01/2019

Vienne (Autriche) – Le fait que la jeune femme fasse l’objet d’une plainte alors qu’elle a vraisemblablement agi en état de légitime défense a déjà suscité de nombreux commentaires indignés sur les réseaux sociaux.

Maria Rösslhumer, avocate, voit là un mauvais signal envoyé aux femmes suite à ce fait divers : fondamentalement tout le monde a le droit de se défendre et les femmes ne devraient pas être découragées.

La police viennoise a dû porter plainte contre la touriste suisse parce qu’elle avait commis « une infraction officielle ».

La plupart du temps, cependant, une telle procédure prend fin pour l’accusé dans le « pire des cas » avec une amende de 150 euros.

Mais il est également possible – comme l’explique le collègue avocat Alfred Boran – que le ministère public mette l’affaire de côté et abandonne les poursuites.

Maria Rösslhumer espère que le juge rendra une décision équitable.

Kurier.at / Heute.at


02/01/2019

Victime d’une agression à Vienne durant la Saint-Sylvestre, une Genevoise s’est défendue et a cassé le nez de son agresseur.

Les faits se sont déroulés à Vienne en Autriche durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Un Afghan de 20 ans avait déjà importuné plusieurs femmes à l’occasion du Réveillon dans la capitale autrichienne, a explique la police autrichienne.

C’est au moment où il agressait une Genevoise de 21 ans dans un groupe que cette dernière s’est défendue et a frappé l’Afghan. Elle lui a cassé le nez, nécessitant des soins dans un hôpital. Il fait désormais l’objet de poursuite pour soupçon d’agression sexuelle, explique le portail autrichien Heute.

La jeune femme de 21 ans devra également répondre de ses actes, étant accusée de lésion corporelle.

Le Matin

jeudi, 20 décembre 2018

L’Autriche annonce vouloir suspendre la naturalisation des Turcs

Publié par Guy Jovelin le 20 décembre 2018

 
 

L’Autriche a annoncé vouloir suspendre la naturalisation des Turcs, après une décision de la Cour constitutionnelle jugeant illégal un programme de déchéance de nationalité.

Interrogé par la presse, le vice-chancelier d’extrême droite (FPÖ, Parti de la liberté d’Autriche), Heinz-Christian Strache, a justifié cette mesure radicale, mardi 18 décembre, par l’absence de coopération d’Ankara, dans le cadre d’une enquête visant à vérifier si des milliers de citoyens autrichiens d’origine turque n’avaient pas gardé ou récupéré leur ancienne nationalité, ce qui est strictement interdit.

En faisant cette déclaration, M. Strache réagissait au camouflet infligé par la plus haute juridiction à sa politique visant spécifiquement et uniquement les Autrichiens d’origine turque. Depuis son arrivée au pouvoir, l’exécutif s’est en effet lancé dans une très coûteuse opération de vérification visant à débusquer les binationaux dans cette communauté, l’une des plus importantes, puisqu’elle représente environ 270 000 personnes, pour un pays de 8,7 millions d’habitants.

(…) Le Monde via fdesouche

lundi, 26 novembre 2018

Linz (Autriche) : appels à la prière du muezzin pendant l’Avent

Publié par Guy Jovelin le 26 novembre 2018

Par  le 26/11/2018

autriche,avent,linz,muezzin,noël

Ceux qui flâneront pendant la période de Noël dans le centre-ville de Linz entendront parfois en décembre, à côté de chœurs d’anges, Last Christmas et autre musique d’ambiance, quelque chose de tout à fait inhabituel. Celui qui choisira de traverser la « OK Platz » assistera en effet à certaines heures à un évènement audiovisuel d’une nature particulière. Du 2 au 23 décembre, les appels du muezzin sortiront en effet à intervalles réguliers de la chapelle sécularisée Notre-Dame.

On le doit à l’installation artistique « ADHINA » de Werner Puntigam et Klaus Hollinetz. Une fois par jour retentira en décembre un collage artistique fait de bruits urbains et d’appels du muezzin […]

Des enregistrements audio et vidéo faits par Puntigam lors de ses séjours au Mozambique, en Algérie, à Istamboul et à Singapour en constituent la base […] Selon leurs propres dires, les deux artistes entendent avant tout, avec cette intervention acoustique et le choix de sa présentation dans la période de l’Avent, « faire prendre conscience que l’islam et le christianisme sont et veulent être des religions de paix ». […]

(Traduction Fdesouche)

Der Standard

 

vendredi, 26 octobre 2018

Le CEDH défend l’islam

Publié par Guy Jovelin le 26 octobre 2018

 le

Le CEDH défend l’islam

Il est désormais interdit de critiquer cette religion de paix, d’amour et de déséquilibrés :

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a fait savoir hier que l’islam est une religion spécialement protégée en Europe, au point qu’il est normal d’être condamné par la justice si on dit la vérité.

Une conférencière autrichienne avait été condamnée à une amende de 480€ en 2011 pour « dénigrement de doctrines religieuses », parce qu’elle avait rappelé lors de deux séminaires du FPÖ que Mahomet avait épousé une fille de six ans et que ce n’était pas autre chose que de la pédophilie.

Ayant épuisé les recours en Autriche, cette femme s’était adressée à la CEDH. Laquelle vient donc de valider le jugement autrichien, qui, selon l’instance censée garantir les droits de l’homme, visait à préserver la paix religieuse et par conséquent ne viole pas la liberté d’expression… Un raisonnement qui permet donc de condamner toute critique de l’islam.

 

Source : lesalonbeige

mercredi, 03 octobre 2018

Autriche : les arrivées de migrants en chute libre, sept centres de prise en charge des demandeurs d’asile vont fermer

Publié par Guy Jovelin le 03 octobre 2018

L’Autriche enregistre le deuxième plus fort recul de premières demandes d’asile parmi les 28 États de l’UE. De plus, à la fin du mois d’août plus de 3000 personnes étaient retournées volontairement dans leurs pays et 4067 autres personnes avaient été expulsées. Début août, moins de 50 000 personnes bénéficiaient de l’assistance de base. Au vu de ces chiffres en diminution, le ministère de l’Intérieur ne voit plus la nécessité de maintenir certains centres fédéraux de prise en charge. Comme l’ont confirmé lundi [1er octobre] à notre demande les services du ministre Herbert Kickl (FPÖ), certains sites seront fermés à la fin de l’année.

« […] nous économiserons ainsi aux contribuables près de 12 millions d’euros […] », font savoir les services de Kickl à propos des rumeurs qui circulent actuellement.

(Traduction Fdesouche)

Krone