Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 juin 2018

Le lobby LGBT fête son anniversaire à la mairie de Bordeaux

Publié par Guy Jovelin le 19 juin 2018

Girofard-300x424"A Bordeaux le lobby homosexuel est représenté par les activistes du Girofard (dont le but est de « promouvoir la culture LGBT »).

L’association présidée par Michaël Agbadebo (voir notre article) fête ses 11 ans dans les salons de la mairie de Bordeaux, invitée par son maire Alain Juppé et son adjoint Marik Fetouh !

« Le Girofard Bordeaux, votre centre LGBT+ bordelais, fête ses 11 ans, et pour fêter cela nous vous convions à nous retrouver toutes et tous à l’hôtel de ville de Bordeaux le mercredi 27 Juin à 20H. Pour un moment d’échange et de partage, dans la bienveillance et le respect autour d’un verre. Une invitation exceptionnelle de la Mairie de Bordeaux qui marque l’engagement du Girofard à faire vivre la communauté LGBT+ de la ville depuis 11 ans »."

La première adjointe au maire de Bordeaux est Virginie Calmels.

Michel Janva

 

Source : lesalonbeige

vendredi, 25 mai 2018

Un patron de bar agressé lors de la journée de mobilisation contre l’insécurité à Bordeaux : 8 mois de prison avec sursis pour le demandeur d’asile algérien

Publié par Guy Jovelin le 25 mai 2018

Par  le 24/05/2018

 

« C’est pas franchement un succès », reconnait maître Daniel Lalanne. A l’énoncé du verdict, l’avocat de Christophe Melendez lève les sourcils et se retourne vers Marina Melendez, l’épouse du patron du bar El Boqueron, qui murmure : « Je suis dégoûtée. »

Alors que l’accusé dans l’affaire de cette agression qui a défrayé la chronique en juillet 2017, Abdellah Guessoum surnommé Chouchou, a demandé le renvoi de son procès, « fatigué en cette période de ramadan », la juge, Christine Mounier, a maintenu l’audience. Abdellah Guessoum est actuellement incarcéré à la maison d’arrêt de Mont-de-Marsan depuis mars dernier pour quatre mois ferme, suite à une condamnation pour violation de domicile et recel de biens.

Cependant, pour justifier son verdict, la juge a tenu à « relativiser le contexte » et « tenir compte de l’absence d’antécédents judiciaires du prévenu au moment des faits ». Elle avait précisé plus tôt que la consommation d’alcool ne sera pas considérée comme circonstance aggravante dans cette affaire.

(…)

mardi, 20 mars 2018

Bordeaux, mardi 3 avril : contre la répression judiciaire, tous devant l'Ecole Nationale de Magistrature !

Publié par Guy Jovelin le 20 mars 2018

Bordeaux3avril2018.jpg

Communiqué de Riposte laïque et de Résistance républicaine :

Alors que de plus de plus d'internautes, de patriotes, d'hommes politiques, d'écrivains, de cinéastes, se retrouvent devant les tribunaux, et parfois menacés de prison, ce gouvernement vient d'annoncer, par la voix du Premier ministre Edouard Philippe, la mise en place d'une nouvelle loi, encore plus répressive que la précédente, qui faisait pourtant partie des plus sévères du monde.

Le prétexte annoncé est de lutter contre le racisme. Celui du Coran, de Merah, des imams officiant dans des mosquées sous haute surveillance ( ou pas ) ? Vous n'y êtes pas. Il n'en est même pas question. Il s'agit de respecter à la lettre l'esprit du politiquement correct, des associations dites antiracistes et de ce régime. Quiconque osera s'attaquer à l'invasion migratoire sera accusé de racisme. Quiconque osera protester contre l'islamisation de notre pays, et dira la vérité sur la réalité de l'islam, se verra accusé d'inciter à la hain.

L'objectif de ce gouvernement est clair : faire pression sur les hébergeurs pour qu'ils éliminent d'eux-mêmes tous les textes qui seront signalés par de véritables cafards du net, recrutés par la Dilcrah, et payés avec l'argent de nos impôts. Les juges, dont certains se sont illustrés dans le scandale "Murs des cons" auront toute latitude de faire supprimer un article dans les 48 heures, voire de fermer un site.

Cerise sur le gâteau, 400 personnes vont être recrutées pour aller dans les écoles (qui n'ont sans doute pas d'autres priorités) et laver le cerveau de nos enfants, pour leur apprendre ce qu'est la bonne presse, et les éloigner de la réinfosphère.

C'est donc à une véritable déclaration de guerre contre la liberté d'expression et contre l'information alternative permise par Internet que nous sommes confrontés. Nous voilà plus près des modèles totalitaires que de la tradition française !

Nous appelons tous ceux qui, dans ce pays, sont attachés aux libertés publiques, qui faisaient hier que la France était enviée dans le monde entier, à se mobiliser pour mettre en échec ce mauvais coup.

Nous organiserons, pour lancer ce mouvement de protestation, un rassemblement symbolique, le mardi 3 avril, devant l'Ecole Nationale de Magistrature de Bordeaux, à partir de 18 heures. Une dizaine d'intervenants, dont des avocats, militants associatifs, politiques, intellectuels et animateurs de site, prendront la parole.

Nous appelons les habitants de Bordeaux et de la région à venir nombreux, et encourageons, partout où cela est possible, les amoureux de la parole libre à multiplier ce genre d'initiative.

 

Source : synthesenationale

vendredi, 17 novembre 2017

Bordeaux : des jeunes catholiques chantent en boucle l’Ave Maria pour perturber une soirée de l’amitié islamo-chrétienne

Publié par Guy Jovelin le 17 novembre 2017

 

Jeudi soir, plusieurs jeunes catholiques fondamentalistes ont chanté sans relâche l’ »Ave Maria » pour s’opposer à la présence d’un imam dans une église de Bordeaux.

250 personnes sont réunies à l’invitation du Service diocésain des relations avec les musulmans en Gironde (SDRM33), pour une conférence-débat sur l’altérité et la rencontre de l’autre. Une soirée organisée dans le cadre de la semaine nationale islamo-chrétienne et de la quinzaine de l’égalité (mairie de Bordeaux).

Mais la soirée ne se déroule pas exactement comme prévu. Des jeunes catholiques se sont installés sur les trois premiers rangs de l’église.
Dès le début, ils se mettent à genoux et chantent l’Ave maria. En boucle, pendant toute la durée de la conférence !

Pendant les semaines qui ont précédé cette soirée, les organisateurs ont reçu plusieurs mails les informant de cette manifestation des « ultra catholiques ». Le site d’ »extrême droite » Info-Bordeaux a par ailleurs relayé les messages opposés à la venue d’un imam dans une église.

Sud Ouest via fdesouche

vendredi, 15 septembre 2017

Bordeaux : une femme tabassée et violée en pleine rue par un clandestin

Publié par Guy Jovelin le 15 septembre 2017

Mis à jour le 14 septembre 2017 Auteur par Pierrot

Une enquête criminelle en flagrance, pour viol et violences, a été ouverte par le parquet de Bordeaux, mercredi, à la suite de l’agression d’une femme âgée d’une trentaine d’années, en pleine rue, dans la nuit de mardi à mercredi, dans le centre-ville de Bordeaux.

Il était environ 1 h 30 du matin quand la victime a croisé son agresseur, rue Jacques-Ellul, artère qui relie la place Sainte-Croix au cours de la Marne, en longeant la place André-Meunier. « D’après les éléments dont nous disposons, l’inconnu l’a abordée pour lui demander du feu et s’est jeté sur elle. La victime a subi de nombreux coups, au point de perdre connaissance. Ce sont des passants qui l’ont secourue et ont permis l’interpellation de son agresseur », précisait, hier, le secrétaire général du parquet, le vice-procureur Bertrand Rouède.

L’enquête a été confiée à la brigade départementale de la protection de la famille de la Sûreté départementale. « Il s’agit d’un homme majeur, en situation irrégulière sur le territoire. D’après l’identité qu’il présente, et qui reste encore à confirmer, il n’avait pas d’antécédents judiciaires », indique le parquet.

Mercredi, la victime était toujours hospitalisée au CHU Pellegrin, à Bordeaux. Elle a pu être entendue par les enquêteurs, mais ne se souviendrait pas de ce qu’il s’est passé après sa perte de conscience.

Source