Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 décembre 2018

Noël devient officiellement une fête nationale en Irak

Publié par Guy Jovelin le 29 décembre 2018

 

Le gouvernement irakien a officiellement déclaré le 25 décembre fête nationale en commémoration de “la naissance de Jésus-Christ”.

Tous les citoyens irakiens. et pas seulement les chrétiens, auront désormais congé le 25 décembre.

Le gouvernement irakien a adressé ses vœux de Noël via son compte Twitter officiel:

«Joyeux Noël pour nos citoyens chrétiens, pour tous les Iraquiens et pour tous ceux qui le célèbrent dans le monde entier. Nous adressons nos vœux les plus chaleureux aux chrétiens d’Irak et du monde entier pour un Noël très heureux et paisible. “

La population chrétienne d’Irak avait particulièrement souffert durant les dernières années, victime de l’Etat Islamique.

 

Source : medias-presse.info

jeudi, 19 avril 2018

Djamila Boutoutaou, crève en Irak, et ne remets jamais les pieds en France !

Publié par Guy Jovelin le 19 avril 2018

 

À Djamila Boutoutaou,

Petite vipère, sous ton voile réglementaire cousu d’insignifiante lâcheté, tu réclames pitié, et tu veux rentrer en France. Cela parce que les gens que tu as contribué à transformer en esclaves soumis au pouvoir le plus cruel de notre temps, ces gens-là t’ont condamnée à la solitude et à l’ennui pour le restant de tes jours.

Mise devant ta part de responsabilité des crimes commis au nom de ton Dieu, tenant entre tes doigts le chapelet qui t’attache à son Ordre, tu implores, soudain en pleurs, la compassion d’un pays que tu as fui pour celui des misères et des souffrances les plus terrifiantes de ce siècle à peine commencé.

Aucun remords. Et surtout, fille sans âme ni conscience, vilain robot sorti du moule pour une mission de mort absolue, aucune pitié.

As-tu participé, toi-même, aux bastonnades sur les femmes dont un simple bout de peau paraissait au bas d’une burqa ? As-tu fait partie, Djamila Boutoutaou, de ces commandos féminins de la vertu chargés de finir le travail d’anéantissement commencé par leurs émules machistes et formatées, dans les rues de nos banlieues françaises ?

As-tu vu ces homosexuels que l’on balançait du haut des immeubles, et qui tombaient en hurlant aux pieds d’une foule qui, sans doute pour exorciser sa propre terreur de vivre, lapidait leur cadavre ?

As-tu eu pitié, Djamila Boutoutaou, de leurs soeurs Yazidis, Chrétiennes, Kurdes, Irakiennes, syriennes, enlevées dans la plus pure tradition de l’Islam, rassemblées au marché, exhibées aux intermédiaires des acheteurs ou aux acheteurs eux-mêmes, et vendues : 10 dollars la femme mûre, 50, la jeune mariée, 100 la vierge pubère, 150 si elle avait les yeux bleus ? As-tu eu pitié de celles qui se sont suicidées pour échapper à cela ? Et de celles qu’une balle dans la tête a délivrées de leur martyre ? N’as tu même pas eu envie de vomir lorsque tu as appris que ces choses-là se faisaient dans l’enfer nommé État Islamique ? As-tu réalisé, à ce moment là, que dans le mot islamique, il y a le mot islam ? As-tu réalisé cela, Djamila Boutoutaou ?

As-tu eu une pensée pour les milliers et les milliers de prisonniers, militaires et civils, massacrés au mépris de toutes les lois de la guerre, brûlés vifs, noyés dans des cages, jetés vivants dans des fosses communes, écrasés sous des chenilles de chars, traînés derrière des voitures, livrés aux chiens, pour ce qui constitue la plus parfaite reviviscence des jeux du cirque de l’Antiquité ?

T’es-tu demandé, enfin, Djamila Boutoutaou, parce qu’il faut qu’à toute douleur humaine, il y ait un paroxysme, quelque chose d’indépassable, ce qu’ont pu ressentir des gosses de sept ou huit ans alignés, eux aussi les mains liées dans le dos, et recevant les rafales de kalachnikov qui les envoyèrent saluer Mohamed de la part du Calife ?

Et tu demandes pitié ? Comme si d’ores et déjà, tu te plaçais au-dessus de tout cela ? Comme s’il devenait normal, soudain, qu’une fois achevé le rêve que tu fis du monde idéal d’Allah, ton réveil un peu brutal soit rassuré par le câlin de ton pays natal, par la maternelle compassion d’un Lasfar, d’un Ramadan ou d’un Dupont-Moretti plaidant pour toi devant une Cour ? Par son devoir envers toi, en quelque sorte ?

Son devoir !

Crève, Djamila Boutoutaou. J’ignorais sincèrement la haine jusqu’au jour où je t’ai rencontrée. C’est un sale sentiment, dont je vais vite me débarrasser. Crève au fond de ton trou, à Bagdad ou mieux, à Mossoul. Là, tu verras venir vers toi, jour après jour, nuit après nuit, la cohorte ensanglantée à laquelle tu as assisté, active ou complice quelle importance, à l’agonie puis à la mort. Ils seront tous là, yeux crevés, thorax ouverts, tripes à l’air, gamines violées au ventre en bouillie, morts-vivants pissant rouge par mille trous dans leur peau.

Victimes de ton insupportable bêtise.

Fais-t’en des colliers. Et crève, ainsi parée à ton tour pour aller en enfer.

Jean Sobieski

 

Source : ripostelaique

samedi, 24 février 2018

La France « prête à accueillir » la djihadiste Melina Boughedir, selon la ministre de la Justice Bellou

Publié par Guy Jovelin le 24 février 2018

Belloubet
 

La ministre de la Justice s'est exprimée au sujet de cette Française, condamnée en Irak à sept mois de prison, qui devrait prochainement être jugée en France.

Mélina Boughedir s'était rendue en Irak en 2015, pour rejoindre son mari parti faire le jihad. Condamnée en Irak à sept mois de prison pour entrée illégale sur le territoire, la justice irakienne a ordonné, lundi 19 février, sa libération et son expulsion. À son retour en France, elle devrait être jugée par les juridictions françaises.

Invitée de RTL ce mercredi 21 février, Nicole Belloubet a évoqué le cas de cette femme de 27 ans, sans pouvoir donner d'indications sur sa date de retour dans l'Hexagone. "Nous suivons cela avec les attachés irakiens", déclare la garde des Sceaux, évoquant une question "sans doute de semaines".

"Dès qu'elle arrivera en France, elle sera prise en charge par un juge, elle sera judiciarisée, sans doute placée en garde à vue avant qu'une décision la concernant ne soit prise. (...) Si les juges en décident ainsi, elle sera placée en détention", détaille la ministre de la Justice au micro de RTL. "La France est tout à fait prête à l'accueillir et à répondre par une mesure judiciaire", a poursuivi Nicole Belloubet.

 

Source via lesobservateurs

mardi, 02 mai 2017

Europe: Ce qui arrive aux chrétiens là-bas arrivera ici

Publié par Guy Jovelin le 02 mai 2017

 
  • “Faites attention, soyez très prudent. Ce qui s’est passé ici viendra à vous. “- Un prêtre âgé en Irak, au père Benedict Kiely.
  • L’année dernière, plus de 90 000 personnes ont choisi de quitter l’Église de Suède – soit près de deux fois plus que l’année précédente. Pendant ce temps, en un an, 163 000 migrants, la plupart musulmans, sont entrés dans le pays.
  • “La question des chrétiens du Moyen-Orient ne devrait-elle pas éveiller la civilisation européenne vers son identité de base ? Ne devrions-nous pas en Europe et en Occident nous dire que ces attaques nous sont également destinées? »- Mathieu Bock-Côté, dans le Figaro.

“Je crains que nous nous approchions d’une situation ressemblant au destin tragique du christianisme en Afrique du Nord dans les premiers jours de l’islam”, prévoyait un évêque luthérien, Jobst Schoene, il y a quelques années.

Dans l’Antiquité, l’Algérie et la Tunisie, entièrement chrétiens, nous ont donné de grands penseurs tels que Tertullien et Augustin. Deux siècles plus tard, le christianisme a disparu, remplacé par la civilisation arabo-islamique.

L’Europe rencontre-t-elle le même sort?

Au Moyen-Orient, «le christianisme est fini en Irak» en raison de l’extrémisme islamique.
En Europe, le christianisme se suicide.

Dans les 20 prochaines années, plus de bébés seront nés chez les femmes musulmanes que chez les femmes chrétiennes dans le monde entier.
C’est juste le dernier signe de la croissance rapide qui semble faire de l’Islam la plus grande religion du monde d’ici la fin du siècle, selon une nouvelle étude publiée par le Pew Research Center.

“Le christianisme mourra littéralement en Europe”, a déclaré Conrad Hackett, le chef des chercheurs qui ont travaillé sur le rapport Pew.

Selon lui, entre 2010 et 2015, la population musulmane a augmenté de plus de 150 millions de personnes jusqu’à atteindre 1,8 milliard.

En Europe, combien de chrétiens ont été «perdus»? Entre 2010 et 2015, «les décès dépassent les naissances de près de 6 millions au cours de cette brève période».

À ce rythme, le christianisme disparaîtra en Europe.

Dans le même délai, dans la plupart des pays européens – y compris la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie et la Russie – les décès chrétiens ont dépassé en nombre les naissances chrétiennes.

“En Allemagne seulement, par exemple, il y a eu environ 1,4 million de décès chrétiens de plus que les naissances entre 2010 et 2015, un exemple qui devrait se répandre dans une grande partie de l’Europe dans les décennies à venir”, a révélé Pew.

Il existe des relations claires entre les tendances démographiques, l’assistance à l’église, les fermetures de paroisses et le nombre de prêtres en déclin.

C’est la raison pour laquelle les dirigeants islamiques, comme le président turc Recep Tayyip Erdogan, ont mené une guerre démographique contre l’Europe. “Faites non pas seulement trois mais cinq enfants”, a déclaré M. Erdogan aux musulmans du vieux continent. “Vous êtes l’avenir de l’Europe”.

Ce plan s’appelle, dans l’islam, hijrah: l’expansion de l’islam par la migration, (émigration des premiers musulmans de La Mecque à Médine en 622 )

Le christianisme en Europe du Nord a déjà été affaibli par l’athéisme, une tendance éventuellement accélérée par les progrès modernes en sciences et en médecine.

Le sociologue américain Phil Zuckerman, après avoir passé plus d’un an en Scandinavie, a publié un livre, Society Without God.

Récemment, après une campagne de publicité nationale menée par la Société athée, des milliers de personnes ont quitté l’Église du Danemark. L’Église d’état de Norvège a perdu plus de 25 000 membres en un mois. L’année dernière, plus de 90 000 personnes ont choisi de quitter l’Église de Suède – soit près de deux fois plus que l’année précédente. Pendant ce temps, en un an, 163 000 migrants, la plupart musulmans, sont entrés dans le pays.

Le christianisme s’effondre également au Royaume-Uni. Dans le Grand Manchester, 20 églises fermeront bientôt. Selon certains rapports, l’anglicanisme disparaîtra de la Grande-Bretagne d’ici 2033. L’archidiocèse de St Andrews et Édimbourg de l’Église catholique a l’intention de réduire le nombre de paroisses de plus de 100 à 30. L’archidiocèse de Glasgow, de loin le plus grand du pays, ne sera bientôt ( dans les deux décennies ) doté de seulement 45 prêtres et fermeront probablement la moitié de leurs paroisses.

Imaginez, une grande communauté catholique fermant la moitié de ses églises.

Les catholiques aux Pays-Bas voient également arriver un «avenir sans églises».

Le cardinal Willem Eijk, archevêque d’Utrecht, a annoncé qu’en 2025 environ un millier de paroisses catholiques fermeraient. “Nous prévoyons qu’un tiers des églises catholiques seront fermées d’ici 2020 et les deux tiers d’ici 2025″, a-t-il déclaré.

La plupart des églises à Bruxelles seront également fermées, (108)

L’archidiocèse de Vienne en Autriche liquidera également la plupart de ses paroisses – 660 d’entre elles – dans les 10 prochaines années. Au lieu de cela, l’archidiocèse les fusionnera dans 150 paroisses plus grandes.

On trouve des chiffres similaires partout en Europe, de l’Espagne catholique au Royaume protestant du Royaume-Uni.

Le père Benedict Kiely, prêtre catholique qui a fondé ” nasarean.org “, qui aide les chrétiens persécutés au Moyen-Orient, a récemment rencontré des chrétiens persécutés par l’ISIS en Irak.

En quittant le pays, un autre prêtre âgé, lui-même réfugié, saisit la main de Kiely et lui dit en arabe: «Faites attention, soyez très prudent. Ce qui s’est passé ici viendra à vous “.

Comme le rappellent les attaques contre deux églises chrétiennes coptes en Egypte le dimanche des Rameaux, la guerre d’extermination menée contre les chrétiens au Moyen-Orient est très réelle.

Le philosophe canadien Mathieu Bock-Côté écrit dans Le Figaro: “Le monde occidental s’est longtemps habitué à la persécution des chrétiens au Moyen-Orient, comme si leur mauvais sort était inévitable et qu’il fallait tout simplement l’accepter. La question des chrétiens du Moyen-Orient ne devrait-elle pas stimuler la civilisation européenne dans son identité de base? Ne devrions-nous pas en Europe et en Occident nous dire que ces attaques nous sont également destinées?

L’Europe connaît depuis longtemps cette guerre contre le christianisme sur son propre sol: l’attaque et la terreur semée dans une église française en Normandie, où des extrémistes islamistes ont assassiné un prêtre devant l’autel; le complot terroriste contre la cathédrale Notre-Dame; la menace d’ISIS de transformer la cathédrale Saint-Pierre en une mosquée; l’attaque terroriste mortelle sur un marché de Noël à Berlin, pour ne citer que quelques-exemples.

“La langue maternelle de l’Europe est le christianisme”, a déclaré le grand écrivain allemand Johann Wolfgang von Goethe ( pas un pape ! ). Peut-être que cette langue sera de nouveau forte à l’avenir. Peut-être que les prêtres garderont le christianisme vivant à Londres, à Bruxelles et à Paris. Peut être. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé en Afrique du Nord.

À l’heure actuelle, la “langue maternelle” de Goethe a été réduite, en Europe, à un murmure à peine perceptible. Au lieu de cela, on peut plutôt entendre la «langue islamique» s’améliorant chaque année.

Giulio Meotti, éditeur culturel de ” Il Foglio “, est un journaliste et auteur italien.

UNE VÉRITABLE LETTRE OUVERTE AUX IDIOTS UTILES A L’ISLAM.

Source: Sami Aldeeb

mercredi, 19 octobre 2016

Bataille de Mossoul: L'Union européenne craint un afflux de djihadistes en Europe

Publié par Guy Jovelin le 19 octobre 2016

CONFLIT L’Irak mène la bataille de Mossoul pour vaincre l’EI…Les forces d'élite irakiennes se rassemblent en vue de reprendre la ville de Mossoul, le 15 octobre 2016.

Les forces d'élite irakiennes se rassemblent en vue de reprendre la ville de Mossoul, le 15 octobre 2016. - Khalid Mohammed/AP/SIPA

20 Minutes avec AFP

Une menace sérieuse ? Le commissaire européen pour la sécurité a mis en garde contre un afflux de djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Europe si son fief de Mossoultombe face à l’offensive irakienne, dans une interview publiée ce mardi.

« La reprise du fief de l’EI dans le Nord de l’Irak, Mossoul, peut conduire à ce que des combattants du groupe EI prêts à en découdre reviennent en Europe », a déclaré Julian King au quotidien allemand Die Welt.

>> A lire aussi : Comment empêcher un nouveau bain de sang parmi les civils?

Une bataille longue et difficile

« Même un petit nombre (de djihadistes) représente une menace sérieuse, à laquelle nous devons nous préparer » en « augmentant notre capacité de résistance face à la menace terroriste », a estimé le commissaire britannique.

Les forces irakiennes viennent de lancer leur vaste offensive pour reconquérir la deuxième ville d'Irak, dernier grand fief du groupe Etat islamique dans ce pays. Cette bataille qui s’annonce âpre et de longue haleine fait craindre notamment un désastre humanitaire pour les 1,5 million de civils. 

 

Source : 20minutes