Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 février 2018

Déjeuner patriotique du 27 janvier dans le département de l'Aude (11) avec Carl lang

Publié par Guy Jovelin le 02 février 2018

Après un problème technique et quelques retouches, voici quelques photos de la visite du Président Carl Lang le 27 janvier 2018 en Occitanie (Languedoc-Roussillon)

20180127_161958 (2).jpg

20180127_155408.jpg

20180127_155435.png

20180127_140948.jpg

20180127_120711.png

dimanche, 26 mars 2017

Manifestation de viticulteurs: "nous sommes complètement délaissés, oubliés par nos politiques"

Publié par Guy Jovelin le 26 mars 2017

Manifestation de viticulteurs: "nous sommes complètement délaissés, oubliés par nos politiques"
 
 

Les viticulteurs de la région Occitanie manifestent ce samedi à Narbonne afin d'alerter les candidats à l'élection présidentielle car ils estiment être les grands oubliés de la campagne. L'objectif est aussi de critiquer la concurrence, jugée déloyale, venue d'Espagne.

mardi, 14 mars 2017

Opération « transparence » plutôt opaque à la Région

Publié par Guy Jovelin le 14 mars 2017

Le conseil régional d’Occitanie a récemment voulu plier ses élus à remplir une « déclaration de transparence« . C’est la première fois en France qu’une telle démarche est amorcée et le projet avait de quoi emballer les citoyens, trop souvent soucieux quant aux revenus et privilèges des politiques.

Pourtant, ce qui devait apparaître comme une grande avancée n’est pas si prometteur… Et pour cause, le document final comporte visiblement un grand nombre de manque, notamment autour de sujets aussi polémiques que l’argent et les voitures officielles par exemple. Outre cet aspect, ce sont bien les déclarations entières qui sont maintenant « susceptibles » d’être mises en lignes alors que le conseil régional promettait au départ une informatisation complète des documents, accessibles à tous en quelques clics.

Occultés, des thèmes aussi primordiaux que la rémunération perçue au titre de la présence dans les organismes extérieurs, que l’utilisation des voitures, que l’utilisation des ressources humaines au sein du cabinet… ne font qu’entacher une fois de plus cette caste politique à défaut d’instaurer le lien de transparence entre elle et les citoyens qui était prévu au départ. On peut regretter un tel revirement de situation alors même que l’on sait que les critiques à l’égard des élus (quoique pas toujours vérifiées) sont bien réelles, et nombreuses.

Alors que le conseil régional d’Occitanie tenait enfin le moyen simple et efficace de dialoguer avec les citoyens et de mettre un terme aux soupçons, il décide finalement de passer à la trappe les points les plus primordiaux. Plus que de faire taire les polémiques, il s’agissait aussi de mettre en surbrillance des aspects méconnus de la politique, comme le rôle et la place d’un « membre de cabinet ». France3 Régions avance sur son site internet que le conseil régional avoue finalement avoir manqué les attentes originelles du projet « transparence » et travaille sur certaines corrections, à cause d’un simple problème d’intendance selon lui… Malheureusement, la version 2016 ne verra donc jamais le jour et il n’y a plus qu’à espérer que l’année 2017 soit plus prolifique à un dialogue sans langue de bois… ni oubli fortuits.

 

Source : infos-toulouse

lundi, 30 janvier 2017

Communiqué de Guy Jovelin délégué régional Occitanie (Midi-Pyrénées)

Publié par Guy Jovelin le 30 janvier 2017

175.jpglogo-pdf-vertical.jpgLe parti de la France de la Haute-Garonne était  sur le terrain, ce dimanche 29 janvier.

Les militants sont allés à la rencontre de  la population et ont mis l’accent sur le fait que  le Parti de la France de Carl Lang est le seul représentant de la  vraie droite nationale populaire et sociale.

 Les personnes rencontrées ont bien compris le message,  et ont été sensibles à nos  arguments : l'immigration, l'islamisation de la France, la délinquance, l’insécurité,  le terrorisme, le chômage et surtout retrouver nos valeurs de civilisation française et européenne que  seul le PdF met en avant.

Le Parti de la France s’implante durablement dans la région Occitanie, et s’impose comme l’unique recours pour la sauvegarde de nos valeurs de civilisation.

Faites changer durablement la situation de la France en rejoignant le PdF .

Pour cela contactez-nous au 06 26 91 84 97 ou pdf.31@sfr.fr

L’avenir nous appartient.

Guy Jovelin

Délégué régional Occitanie (Midi-Pyrénées)

Membre du bureau politique du PdF

mardi, 24 janvier 2017

Radicalisation djihadiste : l'Occitanie, une région parmi les plus touchées de France

Publié par Guy Jovelin le 24 janvier 2017

Laurence Boffet + MP Publié le

Avec 300 personnes soupçonnées de radicalisation en 2016, la Haute-Garonne est le département en tête de toute la région Occitanie, ce qui fait de l'Occitanie, la région la plus touchée de la zone sud devant Provence-Alpes-Côtes d'Azur

 
© Maxppp

© Maxppp

 
C'est un record dont la Haute-Garonne se serait bien passée
300 personnes soupçonnées de radicalisation y ont été suivies en 2016, ce qui place le département en tête de toute la région Occitanie, devant l'Hérault et le Gard et ce qui fait de l'Occitanie, la région la plus touchée de la zone sud devant Provence-Alpes-Côtes d'Azur.
Une radicalisation qui touche essentiellement l'agglomération toulousaine.

2016, année de record
En 2016, 55 perquisitions administratives ont été menées en Haute-Garonne. Elles ont abouti à  14 gardes à vue et à la saisie de douze armes.
Deux personnes restent également assignées à résidence dans le département sur les huit qui l'étaient en début d'année.
Enfin, deux personnes arrêtées en décembre 2016 dans le quartier du Mirail ont été déférées devant le Parquet antiterroriste de Paris.
Paris où un procès de candidats présumés au jihad s'est ouvert ce lundi. Cinq hommes comparaissent devant le tribunal correctionnel pour avoir préparé un départ en Syrie. Tous ont eu la ville de Toulouse pour base arrière.

Vidéo : le reportage de Laurence Boffet et Virginie Beaulieu
La Haute-Garonne  -  Boffet / Beaulieu