Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 août 2018

Agression au couteau à Périgueux : tout sourire, le porte-parole des Afghans de Dordogne réagit et explique que c’est la faute de l’alcool et que ça pourrait arriver à n’importe qui !

Publié par Guy Jovelin le 23 août 2018

capture-decran-2018-08-23-a-03-34-05-298x220.png

L’intervention est surréaliste. L’individu se moque littéralement de nous :

dimanche, 10 juin 2018

Seine-Saint-Denis : violente agression aux cris de « Dégagez, on n’aime pas les Blancs ici ! »

Publié par Guy Jovelin le 10 juin 2018

Auteur : Pierrot

racailles.jpg

« Une jeune fille et sa mère ont été victimes d’une violente agression, le 20 mai dernier, alors qu’elles se dirigeaient vers la gare pour rentrer chez elles, à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, signale l’Organisation de lutte contre le racisme anti-Blancs (OLRA).

Les deux femmes (la mère est malvoyante et se déplace avec une canne) ont notamment reçu des jets de cailloux, une barre en métal et un morceau de béton de la part d’un groupe de « jeunes », qui ont multiplié les insultes racistes : « Dégagez, on n’aime pas les Blancs ici ! », « Retourne-toi, regarde-nous sale pute, sale blanche ».

L’OLRA, qui accompagne les victimes dans leurs démarches juridiques, précise que la jeune femme, blessée à la tête et toujours en état de choc, a été transportée par les pompiers à l’hôpital, et qu’un arrêt de travail ainsi qu’un suivi psychologique ont dû être mis en place. Une plainte a été déposée. »

Source : VA via contre-info

samedi, 14 avril 2018

Réaction de Carl Lang suite à l'agression de la Syrie

Publié par Guy Jovelin le 14 avril 2018

agression,carl lang,syrie

 

 

Ca y est! Macron a été promu Sherif adjoint avec une belle responsabilité de supplétif! A défaut de la colère,cela ne mérite que le mépris...

jeudi, 01 février 2018

Antisémitisme : Jupiter dans les starting blocks

Publié par Guy Jovelin le 01 février2018

Mis à jour le 31 janvier 2018 Auteur par Pierrot
agression,antisémitisme,juif,macron

Macron n’a pas tardé à réagir ce 31 janvier, deux jours après l’agression d’un jeune juif dans la banlieue de Sarcelles. Deux racailles, âgés probablement d’une quinzaine d’années, seraient responsables de cet acte. Selon une source policière, « ils l’ont fait chuter au sol et lui ont porté des coups », mais cela n’entraînerait aucune interruption totale de travail.

Une agression classique, comme des centaines de Français en font l’expérience chaque année.

Pourtant, Jupiter est sorti du bois rapidement  : « Un petit garçon de 8 ans a été agressé aujourd’hui à Sarcelles. Parce qu’il portait une kippa. À chaque fois qu’un citoyen est agressé en raison de son âge, de son apparence ou de sa confession, c’est toute la République qu’on agresse. Et c’est toute la République qui se dresse particulièrement aujourd’hui aux côtés des Français de confession juive pour combattre avec eux et pour eux chacun de ces actes ignobles. » 

 

Source : contre-info

vendredi, 19 janvier 2018

Corse : deux surveillants de la prison de Borgo agressés par trois détenus

Publié par Guy Jovelin le 19 janvier 2018

Par  Mis à jour le 19/01/2018 

téléchargement.jpg

Deux gardiens de la prison de Borgo (Haute-Corse) ont été grièvement blessés ce matin par trois détenus, dont un suivi pour radicalisation, ce vendredi. Les deux hommes, dont l'un a été plus gravement touché que l'autre, ont été transférés vers l'hôpital de Bastia, a indiqué la procureure de Bastia, Caroline Tharot.

Selon la direction de l'administration pénitentiaire, les deux surveillants, dont le pronostic vital n'est pas engagé, ont été attaqués par trois détenus de droit commun, et non par un seul comme indiqué dans un premier temps. L'un de ces trois détenus est suivi pour radicalisation religieuse, a-t-on précisé de même source à l'AFP.

Les trois détenus seraient retranchés dans leurs cellules et refuseraient d'en sortir. Un périmètre autour de la prison a été bouclé et une dizaine de véhicules de CRS sont arrivés vers 11h devant la maison d'arrêt, où la direction de l'administration pénitentiaire a confirmé à l'AFP qu'une opération de police était en cours.

Des soupçons de radicalisation pesaient sur l'un des détenus. Ces dernières ont été confirmées récemment par des écoutes téléphoniques transmises à la procureure, qui a ouvert une enquête. "Il s'agit d'une grosse agression, l'un des deux gardiens était inconscient et l'auteur est un détenu qui avait déjà une fiche signalétique sur son comportement", a indiqué à l'AFP Maxime Coustie, délégué régional UFAP.

 

Source : lefigaro