Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 31 décembre 2017

Comment peut-on prétendre défendre la Croix en se prévalant de la république ou de la laïcité ?

Publié par Guy Jovelin le 31 décembre 2017

  28 décembre 2017

 

 

Une nouvelle chaîne de reportages vient de faire son apparition sur Youtube sous le nom de Franc Studio.

Son premier reportage a été enregistré le 26 novembre 2017 lors du rassemblement organisé à Ploërmel devant le monument dont la république maçonnique voudrait faire retirer la croix.

Le reportage montre en quelques minutes l’incohérence qui prévaut encore trop souvent. Comment peut-on prétendre défendre la Croix en se prévalant de la république ou de la laïcité ? Comment peut-on prétendre défendre la Croix sans parler de Foi mais seulement de culture ? Parmi le public, des gens – qui n’ont pas suivi des cours de philosophie thomiste mais ont tout simplement du bon sens – comprennent bien que ce ne sont ni les « valeurs républicaines » ni les « démocrates-chrétiens » ni les pseudo-nationalistes républicains qui vont sauver la France.

La soif de chrétienté réapparaît de façon de plus en plus évidente parmi le peuple de France. Loin du discours aseptisé de la fausse droite nationale vendue au système.

 
 
 

 

mardi, 14 novembre 2017

Quand La Poste estime que lutter contre le terrorisme, c’est la haine !

Publié par Guy Jovelin le 14 novembre 2017

On savait que la RATP n’aimait pas les prêtres en soutane ni faire de la pub pour les Chrétiens d’Orient massacrés par les islamistes. Aujourd’hui, on sait que la Poste vient d’entrer dans la spirale d’un laïcisme à outrance dans le seul but de complaire à l’islam.

Une lettre envoyée à ses 20.000 abonnés par l’Observatoire de la Christianophobie a été refusée par La Poste. Cette missive demandait sûrement avec grand tord, la fermeture des mosquées salafistes, condamnait la violences des extrémistes et réclamait davantage de protection pour nos prêtres. Eh bien, comme obligation est faîte aux de révéler le contenu des lettres bénéficiant du tarif destineo, très avantageux pour les mailings en nombre, le service juridique de La Poste a jugé que ce courrier était haineux et raciste ! L’Observatoire de la Christianophobie a donc du débourser 4.000 euros pour pouvoir envoyer son courrier au tarif ordinaire.

Vous avez bien lu, nommer les terroristes qui ont assassiné le Père Hamel, c’est du racisme. Et Daniel Hamiche de se demander si Louis-Marie et Jean-Baptiste auraient été moins fictifs que de donner le vrai nom de ces terroristes. Il ajoute que «  dénoncer l’idéologie dangereuse d’un salafisme mortifère, voilà ce que La Poste appelle de la haine ! ».

Franchement, vous n’en avez pas marre de cette laïcité qui depuis une dizaine d’années n’a qu’un objectif : se plier aux règles médiévales du Coran pourrissant la vie des citoyens de ce pays jusque dans leur vie quotidienne.

Tout tourne autour de cette religion conquérante qui a réussi, avec la complicité des gouvernements de droite et de gauche, depuis 40 ans, à nous coloniser plus sûrement que les hordes musulmanes venues nous envahir par la force de l’épée il y a de cela 13 siècles et que miraculeusement nos armées de l’époque ont réussi à refouler.

 

L’islam n’a pas besoin de missionnaires, mais ses ambassadeurs sont innombrables. Ils sont souvent célibataires quand ils débarquent sur nos côtes. Mariés, ils viennent avec leur famille nombreuse et souvent avec plusieurs épouses. Il viennent grâce à la collaboration de nos hommes politiques dont ils profitent de la faiblesse, pour doucement nous envahir, sans brusquerie mais avec détermination. Il suffit de lire la presse, de regarder la télévision, de se promener dans nos villes, à pied, en bus, en métro, de faire ses courses en ville ou dans les supermarchés pour constater que si grand remplacement il n’y a pas encore, celui-ci va forcément devenir une triste réalité dans moins d’un demi-siècle. C’est à dire que nos enfants et petits-enfants risquent fort de vivre sous la charia.

Le Conseil d’État obnubilé par la crainte de déplaire à l’islam, condamne à la destruction une croix sculptée sur une statue de Saint Jean-Paul II. Et dans ke même temps pour paraphraser Macron, l’État autorise la construction de mosquées géantes, avec des minarets de 36 mètres comme à Strasbourg et ne condamne pas la profanation de sept églises en Haute-Savoie ce week-end.

Oui, chers lecteurs, nous marchons sur la tête. Encore combien de temps ?

 

A moins d’un miracle, d’une guerre, d’un événement majeur ou d’une politique à la polonaise, la nation française, telle que nous l’avons connue, telle que nos ancêtres l’ont patiemment construite, celle pour laquelle des millions de soldats, nos soldats, sont morts, cette belle France est foutue…

Floris de Bonneville

 

Source : ndf

mardi, 19 septembre 2017

Union des droites, Young Leaders, franc-maçonnerie, laïcité, etc.

Publié par Guy Jovelin le 19 septembre 2017

par   18 septembre 2017 

Nicolas Dupont-Aignan revient à l’avant-scène médiatique en proposant une union des droites, et a donc annoncé dimanche le lancement d’une « plateforme participative » pour bâtir un programme qui pourrait être commun à Debout la France, au parti Les Républicains et au néo-FN.

« Les Républicains, du moins ceux qui croient encore en l’indépendance de la France, ne gagneront pas seuls. Debout la France, malgré votre talent et votre énergie, ne gagnera pas seule. Le Front national ne gagnera pas seul », a-t-il déclaré devant son public.

« La question du candidat qui fédérera les patriotes et les républicains en 2022 ne doit surtout pas se poser maintenant », ajoute Nicolas Dupont-Aignan. « Aujourd’hui, il n’est pas question de Laurent Wauquiez, de Marine Le Pen ou de Nicolas Dupont-Aignan », mais, selon lui, de «bâtir un programme ».

Nicolas Dupont-Aignan a encore affirmé vouloir se rapprocher d’un parti républicain dirigé par Laurent Wauquiez, et d’un Front national « refondé ».

Ce programme commun tel qu’imaginé par Dupont-Aignan, ce serait un minimum commun dénominateur soft puisque dépourvu de « ce qui fait polémique en se recentrant sur le patrimoine commun de nos électeurs ». C’est-à-dire un énième programme vaguement souverainiste basé sur le système républicain et la laïcité. Rien de très emballant. Mais vu la démoralisation actuelle qui règne tant chez Les Républicains qu’au Front National, Dupont-Aignan peut y trouver des alliés en faveur d’une telle alliance.

Il est donc utile de faire le point sur qui sont les personnages clés de ce dispositif et de montrer ce qui les relie.

Nicolas Dupont-Aignan, ancien étudiant de l’ENA, est passé par le RPR, le RPF et l’UMP avant de fonder en 1999 Debout la France en se réclamant du gaullisme et du souverainisme.

Il fait partie de la promotion 2001 des Young Leaders de la French-American Foundation.

Il se présente comme un « ultra-laïc » et ne dédaigne pas fréquenter la franc-maçonnerie, comme en témoigne cette vidéo tournée à l’issue d’une rencontre au Grand Orient de France.

Le même Dupont-Aignan, aussi « ultra-laïc » soit-il, ne dédaigne pas allumer le chandelier juif sur l’espace public pour la fête juive d’Hanouccah.

Dupont-Aignan a aussi proclamé son amour pour Israël devant un parterre d’électeurs Loubavitch dans sa commune de Yerres.

Nicolas Dupont-Aignan confirme aussi volontiers qu’il est très proche des idées de Jean-Pierre Chevènement.

Laurent Wauquiez est major de la promotion Mandela de l’ENA.

Comme Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Wauquiez est passé par les Young Leaders de la French-American Foundation, dont il fait partie de la promotion 2006.

Bien que les médias le présentent comme un catholique, Laurent Wauquiez est un partisan d’une « laïcité intransigerante » et fréquente volontiers la franc-maçonnerie.

Et s’il cherche parfois à soigner son image de « conservateur », Laurent Wauquiez assiste également avec plaisir aux soirées organisées par le banquier Emmanuel Goldstein « où se retrouve deux fois par an, autour d’un buffet au champagne, l’élite homosexuelle de la capitale » (dixit Le Monde).

Ces profils de Dupont-Aignan et Laurent Wauquiez sont à mettre en parallèle avec plusieurs personnages de différents clans du néo FN.

De Florian Philippot, ancien de l’ENA, venu du chevènementisme, laïciste qui trouverait toute sa place dans les soirées du banqier Emmanuel Goldstein, au franc-maçon Gilbert Collard, acharné promoteur de la laïcité, qui avait déclaré que quand Marine Le Pen dit « La France aux Français », elle pense « La France aux Juifs »…

 

Source : medias-presse.info

mercredi, 08 mars 2017

PAS DE CHARIA CHEZ NOUS ! TRIBUNE LIBRE DE CARL LANG DANS LA REVUE CONFRONTATION

Publié par Guy Jovelin le 08 mars 2017

Je remercie en premier lieu la revue Confrontation et Jean-François Touzé de m’offrir une possibilité d’expression dans cette tribune libre sur le thème de la galopante islamisation de notre pays et de la nécessaire résistance.


Pas de charia chez nous ! Tribune libre de Carl Lang dans la revue Confrontation

A l’occasion de mes vœux du Nouvel An, j’ai écrit : « La terre de France n’est pas terre d’islam. Pas de charia chez nous ! ». Je considère en effet que de notre capacité ou non à refuser la colonisation islamique de notre pays dépendent nos libertés futures, notre identité, notre sécurité et notre modèle de civilisation.

Il me parait tout d’abord nécessaire d’en finir avec l’imposture des soi-disant « valeurs de la République » et de laïcité républicaine qui devraient, par simple incantation, nous protéger du communautarisme et de l’islamisation de la société française. Cette République frelatée est non seulement incapable de préserver la France de l’islamisation, mais elle est intégralement responsable depuis 40 ans de la politique d’immigration massive ayant engendré le phénomène culturel, social, communautaire et politique d’islamisation de la France.

Lors des élections européennes et régionales de 2004, je faisais figurer sur mes documents électoraux : « Vous avez aimé l’immigration ? Vous allez adorer l’islamisation !». Aujourd’hui nous pourrions ajouter : « Vous allez adorer l’islamisation, la charia et le terrorisme islamique !». Les militants de l’islam politique et révolutionnaire ont, quant à eux, parfaitement compris que la fameuse laïcité républicaine, c’est-à-dire la totale neutralité de la République à l’égard des religions, ainsi que les soi-disant droits de l’homme étaient le meilleur cheval de Troie leur permettant de façonner petit à petit la société française à leur image. Ils peuvent compter pour atteindre leurs objectifs sur leurs nombreux compagnons de route, adeptes de l’ouverture à l’étranger, de l’accueil des migrants et de la promotion de la diversité devenue, parait-il, une richesse de la République. 

Les internationalistes et mondialistes de tous poils, s’acharnent à détruire l’identité française, la mémoire nationale, nos traditions, notre héritage spirituel et tout ce qui pourrait préserver l’unité française. De fait, les adeptes fanatiques de la République citoyenne et universelle des droits de l’homme font, par haine de tout ce qui est national et chrétien, le lit de la République islamique et servent objectivement les intérêts de la révolution islamique.

Les laïcistes et droit-de-l’hommistes ne sont pas les protecteurs mais les fossoyeurs de la République française. Quant à ceux et celles, candidats et candidates à la fonction présidentielle et autres membres de la caste dirigeante qui déclarent que l’islam est compatible avec les valeurs de la République, nous pouvons les ranger au choix dans deux catégories possibles ; celle des imbéciles ou celle des traîtres. A moins qu’ils ne confondent République française et République islamique

Nous avons aussi le devoir de dénoncer les bêlements ininterrompus du troupeau des islamo-collabos qui s’évertuent à répéter « pas d’amalgame, pas d’amalgame… » en se convaincant eux-mêmes que le terrorisme islamique n’aurait rien à voir avec l’islam. Nous n’avons pas besoin de ces pales idiots pour constater que les musulmans ne sont pas tous des terroristes. Mais en revanche, il est bien clair que tous les terroristes islamistes sont des musulmans. Il suffit d’ailleurs de prendre connaissance des écrits et des propos des dirigeants et doctrinaires islamistes pour comprendre qu’ils se considèrent eux, comme les vrais et seuls représentants de l’islam, un islam des origines, un islam pur, un islam total.

En conséquence, le verbiage droit-de-l’hommiste de la citoyenneté républicaine et du vivre ensemble des « ravis » du paysage audiovisuel et politique français doit provoquer chez les dirigeants de l’islam politique et révolutionnaire de grands moments d’hilarité.

Il faudrait inviter les moutons en chef de la bien pensance islamo-compatible à lire la déclaration islamique universelle des droits de l’homme ainsi que la déclaration de 1990 sur les droits de l’homme en islam. Il est peut-être temps de comprendre que ces gens ne veulent en aucun cas se fondre dans le creuset de la nation française car ils ne reconnaissent qu’une nation, c’est la nation de l’islam. Et leurs lois sont celles établies par le coran et la charia.

Nous avons à relever le défi d’un processus politique et historique d’action révolutionnaire basésur une idéologie politico-religieuse qui est celle d’un islam total et conquérant ayant pour but politique ultime et affiché l’instauration du califat universel. 

L’alternative politique qui se présente donc à nous est simple : le peuple français collabore et se soumet ou bien il s’oppose et résiste à l’islamisation de la France. 

J’ai fait, avec les membres du Parti de la France, le choix politique de m’opposer à l’islamisation-colonisation de la France et de l’Europe. Nous sommes bien évidemment dénoncés par les chiens de garde du discours islamiquement compatible comme des islamophobes. La phobie étant une forme de peur instinctive d’origine psychologique voire psychiatrique, je réponds à ces individus que nous n’avons aucune phobie de l’islam pas plus que nous n’avions de phobie du communisme. Nous n’étions pas communistophobes mais anti-communistes.

Nous sommes fiers aujourd’hui d’être anti-islamistes, comme nous sommes fiers d’avoir étéanti-communistes. 

L’internationale révolutionnaire communiste du 20ème siècle a été combattue et vaincue en Europe. Aujourd’hui nous devons nous engager afin de refuser chez nous l’idéologie politico-religieuse de l’internationale révolutionnaire islamique.

Il en va de notre identité, de nos libertés et de notre sécurité. C’est d’un véritable choix de civilisation pour la France et l’Europe dont il s’agit. Aidez-nous. Aidez la résistance nationale !

Carl Lang

Président du Parti de la France

mercredi, 01 mars 2017

Et le Carême ?

Publié par Guy Jovelin le 01 mars 2017

par 1 mars 2017

Comme chaque année, alors que le Ramadan est annoncé en boucle dans tous les médias, à toute heure et sur toutes les ondes, le temps du Carême qui débute en ce Mercredi des Cendres est à peine évoqué voir totalement oublié.
 
Cet oubli, loin d’être le fruit du hasard, s’inscrit dans un processus toujours plus croissant de déchristianisation-islamisation de notre pays, tout cela, bien sûr, au nom de la sacro-sainte laïcité.
 
Cette laïcité qui permet la multiplication des constructions de mosquées-cathédrales pendant que de nombreuses églises sont détruites.
Cette laïcité qui autorise l’occupation illégale de rues pour permettre aux islamistes d’y prier.
Cette laïcité qui accepte que des horaires réservés aux femmes soient aménagés dans des piscines pourtant publiques.
Cette laïcité qui supprime le porc de certaines cantines scolaires et impose la viande halal un peu partout à l’insu des consommateurs.
Cette laïcité qui hurle lorsque des tombes et édifices musulmans sont profanés, mais qui se tait immédiatement lorsque de mêmes exactions frappent les communautés chrétiennes !
 
Tout cela n’est pas étonnant de la part d’une classe politique inconsciente et suicidaire, qui est allée jusqu’à refuser toute référence aux racines chrétiennes de l’Europe dans la funeste Constitution Européenne …