Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 avril 2018

Migrants à Paris (19e arr.) : les riverains se sentent « abandonnés », « depuis que le camp de migrants s’est installé, il y a des déchets partout ! »

Publié par Guy Jovelin le 29 avril 2018

Par  le 28/04/2018 

Nous sommes allés à la rencontre des riverains des camps de migrants. Ils racontent leur colère mais aussi parfois leur sentiment d’impuissance.

A l’ombre des immeubles de bureaux flambant neufs, le gigantesque campement du Millénaire grossit de semaine en semaine. Sinistre contraste avec ce quartier en pleine rénovation, à deux pas du boulevard Macdonald (XIXe), où magasins et restaurants branchés ont remplacé les entrepôts.

Etrange vision, aussi, que celle de ces promeneurs, de ces joggeurs, qui parcourent les deux rives du canal Saint-Denis, les quais de l’Allier et du Lot, entre les tentes igloo. Priscillia n’est pas de ceux-là. La jeune mère de famille ne décolère pas, et a même décidé de ne pas mettre son fils de 5 mois à la crèche du bord du canal : « Tout le quartier a été refait, on commençait enfin à profiter d’un environnement agréable, et le camp s’est installé ! Depuis, il y a des déchets jetés partout, peut-être des risques sanitaires… Ici, les gens ont l’impression d’être complètement abandonnés. (…) ».

 

(…) Le Parisien via fdesouche

vendredi, 27 avril 2018

Paris, « capitale des migrants » : 3000 clandestins installés, 550 supplémentaires arrivent chaque semaine

Publié par Guy Jovelin le 27 avril 2018

Par  le 26/04/2018

 

Près de 3000 migrants sont installés dans le nord de la capitale et 550 supplémentaires arrivent chaque semaine. Le Parisien est allé à la rencontre « de ses hommes déracinés » et des riverains qui vivent au plus près de ces camps.

De dérisoires habitats de fortune, au pied du colossal centre commercial du Millénaire. Sur les rives du canal Saint-Denis, quais du Lot et de l’Allier, aux confins du XIXe arrondissement et d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les tentes igloo ne cessent de fleurir, depuis le mois de février dernier, pour accueillir les migrants qui continuent d’affluer — quelque 80 personnes chaque jour — dans la capitale.

Aujourd’hui, ils sont près de 2 500, originaires en majorité de la corne de l’Afrique. 60 % d’entre eux sont Erythréens ou Soudanais. La plupart obtiendront probablement, à la fin d’un interminable parcours migratoire, un titre de séjour en Europe. […]

 

Le Parisien via fdesouche.

jeudi, 26 avril 2018

Italie : des 538 migrants débarqués au port de Trapani, 366 ont été détectés comme infectés par la gale

Publié par Guy Jovelin le 26 avril 2018

 Par  le 25/04/2018

Des 538 migrants débarqués aujourd’hui au port de Trapani par le navire Aquarius, 366 ont été détectés comme infectés par la gale. Après les examens médicaux effectués à quai par le personnel médical de l’Agence sanitaire provinciale, ils ont été transférés, par des moyens mis spécialement à leur disposition, à l’hotspot de Milo où seront mises en oeuvre les mesures de prophylaxie.

(…)

La Sicilia via fdesouche

dimanche, 22 avril 2018

L’UE va accueillir au moins 50 000 migrants principalement d’Afrique du Nord d’ici l’automne 2019.

Publié par Guy Jovelin le 22 avril 2018

 

immigration

L'Allemagne s'apprête à accueillir 10.000 réfugiés supplémentaires venus d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, dans le cadre d'un programme de l'Union européenne.

Le gouvernement allemand s'est accordé sur ce plan plus tôt cette semaine, a indiqué jeudi à la presse le commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos.

Le programme annoncé l'été dernier vise à mettre en place une route directe et sûre vers l'Europe pour les demandeurs d'asile. D'ici l'automne 2019, au moins 50.000 personnes, principalement originaires d'Afrique du Nord, devraient trouver un nouveau foyer dans l'Union européenne. Celle-ci a dédié 500 millions d'euros à ce programme.

Dimitris Avramopoulos a par ailleurs exhorté l'Allemagne à retirer ses contrôles aux frontières, introduits lors de la crise de l'asile, qui avait vu 890.000 personnes demander l'asile dans le pays en 2015. "Nous devons revenir rapidement au fonctionnement normal du système Schengen", a déclaré le commissaire.

L'Allemagne avait précédemment annoncé ses intentions d'étendre ses contrôles à sa frontière avec l'Autriche au-delà du mois de mai.

Source: rtbf.be via lesobservateurs

mardi, 17 avril 2018

Autriche: des femmes manifestent contre la violence des migrants malgré les attaques des antifas

Publié par Guy Jovelin le 17 avril 2018

btb-frauenmarsch-wien-2018

Samedi après-midi, de nombreuses femmes se sont rassemblées dans la capitale autrichienne pour protester contre la montée rapide de la violence des migrants dans le pays, rapporte le journal Wochenblick.

Selon l’organisateur « Patriots for Home and Tradition », environ 250 personnes ont participé à la première manifestation contre la violence des migrants à Vienne.

Pendant la marche, les extrémistes antifas ont essayé d’attaquer les femmes pacifiques dans les rues de Vienne. Grâce aux interventions de la police, leur plan n’a pas réussi. Plus tard, les antifas ont lancé des œufs sur des femmes qui tenaient un discours.

Dans plusieurs discours à la Ballhausplatz de Vienne, des critiques claires ont été adressées à l’augmentation notable de la violence des migrants contre les plus faibles de la société. « Je veux que nos enfants vivent dans la même sécurité que nous avions autrefois« , a déclaré une femme viennoise.

Après des discours introductifs à la Ballhausplatz de Vienne, les manifestants ont marché pacifiquement vers l’ambassade d’Allemagne. Les participants ont exprimé leur solidarité avec d’autres manifestations allemandes contre la violence des migrants.

De nombreux manifestants étaient enthousiastes et ont également promis leur soutien à l’avenir. La prochaine manifestation à Vienne est déjà prévue, a déclaré l’équipe d’organisation à Wochenblick.

 

Source : Voice of Europe via lesobservateurs

Traduction Madame.suavelos.eu