Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 novembre 2018

Des « policiers en colère » appellent leurs collègues à enfiler un gilet jaune

Publié par Guy Jovelin le 26 novembre 2018

Par  le 26/11/2018

 

Ce dimanche, le « Collectif autonome des policiers d’Île-de-France », né après le mouvement des « Policiers en colère », appellent les agents des forces de l’ordre à se mêler aux gilets jaunes. Dans une publication Facebook effectuée dimanche, ils demandent en effet à leurs collègues d’enfiler le fameux accessoire des manifestants et de se prendre en photo de dos, sur leurs lieux de travail ou auprès de leur véhicule.

mardi, 20 novembre 2018

Deux nouveaux suicides de policiers en 48h. Les deux étaient pères de famille.

Publié par Guy Jovelin le 20 novembre 2018

Par  le 19/11/2018 
 

Selon nos informations, durant la nuit dernière, Cédric P., qui exerçait au service de nuit du Quart Sud de Marseille, s’est donné la mort. Il a retourné son arme de service contre lui, alors qu’il se trouvait à son domicile de La Ciotat.

Ce père, âgé de 42 ans, laisse derrière lui deux enfants de 10 et 12 ans.
(…)

Actu17


Vive émotion au commissariat d’Épernay ce lundi 19 novembre. Un des policiers, un homme de 46 ans, s’est suicidé. Il était hors service et à son domicile au moment de son passage à l’acte.

Ce père de deux enfants a retourné son arme de service contre lui.
(…)

France Bleu via fdesouche

dimanche, 30 septembre 2018

Toulouse : Couteau, revolver, eau bouillante, deux policiers violemment agressés

Publié par Guy Jovelin le 30 septembre 2018

Par  le 30/09/2018

 

Quarante-huit heures après le drame de Rodez au cours duquel le patron de la police municipale, Pascal Filoé, a perdu la vie, un équipage de la police municipale toulousaine a été très violemment pris à partie, vendredi soir, rue Gatien-Arnoult, dans le quartier Arnaud-Bernard.
Il était 20 h 30 lorsqu’un attroupement bruyant a attiré l’attention des fonctionnaires, devant le « Café Oriental ». Les policiers ont demandé aux personnes de parler moins fort et ont contrôlé l’établissement, dans lequel ils ont constaté des manquements à l’hygiène et des papiers qui n’étaient pas en règle pour l’ouverture.

Une soupière de soupe brûlante jetée sur un des policiers

Des clients s’en sont mêlés et le gérant de l’établissement, un homme de 54 ans s’est soudain énervé. Il a proféré des insultes à l’égard des forces de l’ordre(…). Le frère du gérant a empoigné un policier par son gilet pare-balles et l’a secoué. Les policiers se sont dégagés et ont voulu partir mais le gérant a ceinturé l’un d’entre eux tandis que son frère venait d’attraper un couteau (…). L’un des assaillants s’est alors saisi du revolver d’un des fonctionnaires de police dont il a tenté d’ôter le cran de sûreté (…) des coups violents ont été portés sur les policiers et une soupière de soupe brûlante a été jetée sur l’un d’entre eux.
(…)

ladepeche.fr via fdesouche

lundi, 20 août 2018

« Aujourd’hui, la peur est dans le camp des policiers et non plus dans le camp des délinquants »

Publié par Guy Jovelin le 20 août 2018

délinquants,peur,policiers

Entretien ce samedi 18 août 2018 avec Yves Lefèbvre, secrétaire général Unité SGP Police FO. Interrogé par RT France, le syndicaliste donne son analyse sur la polémique liée à l’utilisation des armes par la police dans un nombre croissant d’opérations :

 

vendredi, 18 mai 2018

Toulouse: il fonce en voiture sur les policiers lors d’une opération anti-drogue au quartier du Mirail. 5 fonctionnaires blessés.

Publié par Guy Jovelin le 18 mai 2018

Par  le 17/05/2018

Cinq policiers ont été blessés mardi soir à Toulouse, dans le quartier de la Reynerie. Selon le syndicat Unité-SGP Police, une équipe était en surveillance « d’un point de trafic de stupéfiants » dans ce secteur du Mirail et en a profité pour contrôler les véhicules.

Vers 19h40, un conducteur a refusé d’obtempérer, préférant renverser l’un des policiers qui lui intimaient l’ordre de s’arrêter. Le chauffard a pris la fuite, percutant plusieurs véhicules. Surtout, il a foncé « frontalement » sur une voiture de police qui venait en renfort. Quatre policiers étaient à bord de ce véhicule, « détruit » dans la collision.

Le passager de la voiture folle a été interpellé en premier, son conducteur a été rattrapé alors qu’il tentait de s’enfuir en courant. « Connu des services de police », il conduisait sans permis.

Sur les cinq policiers blessés lors de cette course-poursuite, quatre sont toujours en arrêt de travail ce mercredi. Unité SGP Police demande « la plus grande fermeté à l’encontre des individus (…) qui ont délibérément mis en danger la vie de plusieurs fonctionnaires et des autres usagers ».