Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 novembre 2018

Il n’y a pas que l’essence qui flambe, il y a aussi les dépenses ministérielles

Publié par Guy Jovelin le 12 novembre 2018

 le

 

Pendant que les Français raclent leur fond de tiroir pour pouvoir subvenir à leurs besoins quotidiens, la France d’en haut, celle de Macron, dépense sans compter :

C’est ce qui ressort d’un document récemment publié en annexe au Projet de loi de Finance. Si l’enveloppe globale des rémunération des cabinets est restée globalement stable, on y apprend que plusieurs ministres on laissé déraper la masse salariale de leur équipe.

La hausse la plus importante est à mettre à l’actif de Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des armées : entre 2017 et 2018, son staff est passé de 3 à 5 membres et leur rémunération brute globale de 271 204 à 542 781 euros en 2018. Soit une culbute de 100% !

La secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa n’a pas non plus mégoté. Alors que le nombre de ses conseillers baissait de cinq à quatre, son budget, lui, a connu une augmentation de 26%. Mécaniquement, la rémunération brute mensuelle de ses membres est passé de 5.767 à 9.079 euros.

Benjamin Griveaux figure aussi dans ce palmarès. Alors que le cabinet du porte-parole du gouvernement est resté stable – à 5 membres -, sa dépense totale a elle grimpé de 86%. Le salaire moyen y est donc passé de 4.926 euros à 9.180 euros par mois.

A l’autre bout de notre classement, Jean-Yves Le Drian s’est montré à l’inverse particulièrement économe. Alors que la taille de l’équipe du ministre des Affaires étrangères est restée stable – 10 membres – sa rémunération totale a baissé de 5,4%. Même cure d’austérité chez Agnès Buzyn avec une masse salariale en baisse de 5%. L’entourage de la ministre de la Santé n’est toutefois pas à plaindre : avec 11.084 euros par mois, ils affichent la plus haute rémunération moyenne de tous les conseillers du gouvernement Macron.

 

Source : lesalonbeige

Le fisc surveillera les réseaux sociaux pour lutter contre les fraudes

Publié par Guy Jovelin le 12 novembre 2018

 
L‘administration fiscale va lancer cette expérimentation, à compter du début de l’an prochain, pour déceler des signes d’un niveau de vie en inadéquation avec les revenus déclarés.

Gare à ceux qui partagent sans vergogne sur Facebook ou Instagram leurs virées en Porsche, leurs vacances de luxe à l’autre bout du monde ou les fêtes mémorables dans leur superbe villa de la Côte d’Azur… Cela pourrait désormais fournir des armes à l’administration fiscale, lorsqu’elle soupçonne quelques indélicatesses. Probablement dès l’année prochaine, les services des impôts pourront en effet utiliser les informations rendues publiques sur les réseaux sociaux pour étayer leurs redressements fiscaux, notamment ceux motivés par des signes extérieurs de richesse manifestement excessifs par rapport aux revenus officiellement déclarés. C’est ce qu’a rappelé Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics. […]

Le Figaro via fdesouche

dimanche, 11 novembre 2018

11 Novembre 2018

Publié par Guy Jovelin le 11 novembre 2018

FB_IMG_1541874522937.jpg

samedi, 10 novembre 2018

Grigny (91) : bienvenue au nouveau club de rugby à XV

Publié par Guy Jovelin le 10 novembre 2018

Par  le 10/11/2018
 

Créé en septembre 2017, le club est parti de zéro. Après un an d’existence, Grigny Rugby à XV, la 22ème école de rugby de l’Essonne, compte 70 joueuses et joueurs, toutes et tous issus de Grigny (50 garçons et 20 filles toutes catégories confondues de 10 à 14 ans). Ils et elles sont tous débutants. Avec eux, une dizaine de bénévoles, principalement des parents, qui donnent des coups de main pour le goûter et les déplacements.

Newsletter du Rugby français via fdesouche

Martial Bild sur la censure : « Il est criminel de faire preuve de résignation ! »

Publié par Guy Jovelin le 10 novembre 2018

Martial Bild sur la censure : « Il est criminel de faire preuve de résignation ! »

Martial Bild sur la censure : « Il est criminel de faire preuve de résignation ! »

4ème Forum de la Dissidence le 17/11 à Paris : la billetterie est ouverte !

 
Achetez vos billets sur le site de l'événement. Weezevent - solution de billetterie et d'inscriptions en ligne.
 

Le 4 Forum de la Dissidence se tiendra le samedi 17 novembre prochain à Paris sur le thème : « Face à la censure, tous dissidents ! »
Cet événement exceptionnel sera donc dédié au phénomène le plus brûlant de l’année 2018. En effet, la censure aura touché à peu près tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont rentrés en dissidence face au cosmopolitisme et à l’écroulement de la France et de la civilisation européenne. Parmi les intervenants confirmés à date : Jean-Yves Le Gallou (Polémia et I-Média), Martial Bild (TV Liberté), Romain Espino (Defend Europe), Claude Chollet (Observatoire du journalisme), Michel Geoffroy (auteur), Benjamin Dormann (ancien journaliste), Samuel Lafont (Damoclès), Charles de Meyer (Radio Courtoisie), Edouard Chanot(Sputnik), Philippe Christèle (entrepreneur) ou encore Nicolas Faure (I-Média).

Jusqu’au 17 novembre, chacun des intervenants répondra à quatre questions sur la censure afin de vous donner un avant-goût de cet après-midi de combat. La parole est à Martial Bild, directeur des programmes de TV Libertés.


Censure de TV Libertés : 5 000 heures d’émissions supprimées

 

Polémia : Avez-vous récemment été confronté à la censure ? 

Martial Bild : En dehors de la censure d’Etat, il existe la censure privée imposée par les GAFA. TVLibertés a été clairement l’objet d’une tentative de meurtre par  YouTube avec la suppression, par un ordre anonyme et violent, de 5000 heures d’ émissions et de créations de la chaîne. Une décision politique considérable nous coupant de nos 100 000 abonnés. Une décision aux répercussions économiques majeures. C’est parce que TVLibertés dispose d’une communauté de donateurs et de téléspectateurs soudée que nous n’avons pas succombé à ce mauvais coup.

Polémia : Selon vous, l’accélération de la restriction de la liberté d’expression est-elle un aveu de la panique des élites ? 

Martial Bild : Je ne m’en tiendrais qu’au rôle de la presse dans le processus de confiscation de la démocratie et de la mise en place d’une forme de totalitarisme larvé. La presse, garante des libertés, n’est plus, à quelques exceptions louables, que l’arme de l’hyper-classe mondiale contre les peuples, pour reprendre le titre d’un excellent ouvrage de Michel Geoffroy.
Elle utilise le mensonge, le sectarisme et la menace pour empêcher les Français de France de se révolter ou de se protéger moralement et physiquement. On est devant les moyens ultimes d’un système à bout de souffle qui fait sous lui et s’écroulera sur lui. Le temps n’est pas loin où il s’écroulera.

« Seule la vérité rend libre »

Polémia : Comment faire pour lutter contre cette censure ? 

Martial Bild : Rompre avec le carré maléfique dans lequel la presse s’est enfermée : les écoles de journalistes qui formatent la pensée. Le CSA qui veut policer la pensée, l’Etat qui veut imposer sa pensée via une presse publique ou lourdement subventionnée. Et les annonceurs aux mains des grands groupes financiers qui exigent une pensée contraire à l’opinion générale. Casser le carré maléfique qui étouffe la liberté jusqu’à la tuer.

Polémia : Quel message adresser à ceux qui peuvent perdre espoir face à la toute-puissance apparente du système politico-médiatico-culturel ? 

Martial Bild : L’essor de la presse alternative, et en tout premier lieu TV Libertés, est la démonstration qu’il est criminel de faire preuve de résignation. Plus que jamais, notre projet commun doit être de renverser la table. Le simple fait de ne plus subventionner avec l’argent public les organes de presse partisans qui sont tous cliniquement morts, de ne plus donner un centime aux journaux aux mains d’ oligarques milliardaires aurait pour effet de laisser le champ libre à la presse alternative qui est libre et indépendante.
En ce qui nous concerne, grâce à la diffusion d’une information vérifiée et exemplaire, grâce à un système économique vertueux qui est celui du don, grâce à la détermination d’une nouvelle génération de journalistes qui sont l’honneur de la profession, nous nous donnons une seule mission, une seule raison, une seule passion, une seule action : crier et gueuler la vérité. Car nous le savons, seule la vérité rend libre.

Martial Bild
09/11/2018

 

Source : polemia