Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 juin 2018

Maire du Havre, Edouard Philippe a accordé 14290€ de subventions au club de boxe du rappeur Médine

Publié par Guy Jovelin le 14 juin 2018

Par  le 13/06/2018
club de boxe,édouard philippe,médine,subventions

 

En 2016, la Mairie du Havre dirigée par Edouard Philippe a accordé 14290€ de subventions au club de boxe de Médine « Don’t Panik team ».

Voir l'image sur Twitter
Damien Rieu
 
@DamienRieu

@Medinrecords remercie @EPhilippePM pour les 14290€ de subventions accordés à son équipe de boxe "Don't Panik Team" en 2016, quand il était Maire de @LeHavre. On comprends mieux pourquoi le 1er Ministre défend "la liberté d'expression" de au ...

 Le document intégral (page 134)

 

Source : fdesouche

Les « commentaires racistes et xénophobes » d’Albert Einstein

Publié par Guy Jovelin le 14 juin 2018

Par  le 13/06/2018 

Quand on évoque Albert Einstein, on pense « théorie de la relativité », « E=mc² » ou à la célèbre photo où il tire la langue. La publication en mai dernier des carnets de voyage du physicien théoricien par la Princeton University Press nous en apprend un peu plus sur la « personnalité du siècle » : Einstein était raciste.

Les journaux d’Einstein documentent ses cinq mois et demi de voyage en Chine, à Singapour, Hong Kong, au Japon et en Espagne entre 1922 et 1923. C’est la première fois que ces écrits sont mis à disposition du grand public. Le scientifique parle de science, de philosophie, d’art et de ses rencontres: « Les Chinois sont des personnes industrieuses, sales et obtuses. Ils ne s’assoient pas sur les bancs pour manger, ils s’accroupissent comme les Européens qui se soulagent dans les bois. Tout ça se passe dans le silence et la pudeur. Même les enfants sont sans âmes et obtus », lit-on dans un des extraits de ses carnets de voyage.

Albert Einstein était connu pour ses actions humanitaires, en 1946, lors d’un discours à l’université de Lincoln, ce défenseur des droits civiques avait aussi décrit le racisme comme la « maladie de l’homme blanc ». Pourtant, lui aussi, semble souffrir de cette maladie.

(…)

« Ces publications nous permettent d’en savoir un peu plus sur la personnalité des célébrités. Pour Einstein, c’est vraiment intéressant de voir une telle différence entre l’image publique et la réalité historique ».

(…) Slate via fdesouche

Résister aux culs serrés

La semaine dernière, l’hebdomadaire français Le Pointpubliait un passionnant dossier sur la « tyrannie des susceptibles ».

Il présentait de manière convaincante notre société où ils sont de plus en plus nombreux à s’offusquer de tel discours ou de telle œuvre et qui, presque automatiquement, en appellent à son interdiction. Leur passion, c’est la censure. Leur fantasme, c’est de bâillonner ceux qui n’ont pas les mêmes aversions qu’eux.

Censure

On l’a encore vu avec Google tout récemment. En mettant à jour son emoji de salade, la célèbre compagnie a décidé d’en retirer l’œuf. Simple modification esthétique, répondrez-vous, sans trop vous inquiéter ? Erreur ! Terrible erreur. Il s’agissait plutôt de rendre la salade plus végane et plus inclusive. 

En gros, il fallait se plier à un petit lobby souvent sectaire et fanatique, qui politise l’alimentation et parle des consommateurs de viande comme des barbares presque meurtriers. L’œuf faisait scandale : il représentait la corruption d’une salade par des matières animales. Comment ne pas voir là un puritanisme de l’assiette ? 

Le véganisme vire rapidement à l’antihumanisme.

Certains diront, avec un air bon enfant, qu’il ne faut pas s’en faire pour un simple emoji. Il y a des limites à s’indigner pour pas grand-chose, ajouteront-ils. Pour eux, rien n’est jamais vraiment grave.

C’est le contraire ! Quand le moindre recoin de la vie quotidienne est scruté par des inquisiteurs idéologiques, c’est que vous subissez une surveillance généralisée. Faudra-t-il bannir du cinéma la viande, la cigarette, l’alcool ou le sexe, pour ne pas déplaire aux différentes ligues de vertu qui veulent moraliser la vie publique ? C’est le triomphe de la société aseptisée qui deviendra insignifiante à force d’être lisse.

Autre exemple : un métier se développe peu à peu dans le milieu de l’édition aux États-Unis : celui de « sensivity reader ». Leur mission : relire les manuscrits des auteurs pour s’assurer qu’ils ne tiennent pas des propos qui pourraient heurter les différentes minorités, qui par ailleurs se multiplient.

En d’autres temps, on révisait les ouvrages pour s’assurer qu’ils ne heurtent pas la morale sexuelle de l’Église, ou alors l’idéologie officielle des régimes communistes. En deux mots, on les censurait s’ils s’en éloignaient trop. Aujourd’hui, on réinvente la censure selon de nouveaux critères, mais c’est toujours de la censure. Ce qui est encore plus fou, c’est que cette censure vient souvent de l’université, qui devrait lutter contre elle.

Littérature

Pourrons-nous encore, dans quelques années, lire les classiques de la littérature sans que le livre soit recouvert d’une mise en garde, comme on ajoute des photos de poumons malades sur les paquets de cigarettes ? Attention, ne lisez pas ce livre de Michel Houellebecq, le haut comité du féminisme officiel l’a décrété sexiste ! Attention, ne regardez pas le filmExcalibur, on y retrouve une conception trop genrée des rôles masculins et féminins ! Ne regardez pas Autant en emporte le vent, on y présente une version romantique du Sud des États-Unis. Attention, ne lisez pas ce poème de Baudelaire, il chante les joies de l’ivresse !

L’heure est venue de résister aux culs serrés.    

Le tweet incroyable du ministre français de l’Intérieur

Publié par Guy Jovelin le 14 juin 2018

Auteur : Pierrot

Cet étron au lyrisme maladroit est avant tout un crachat lancé à la figure des Français. C’est bien la France qui accueille depuis plus d’un demi siècle des immigrés musulmans sans exiger de contrepartie. Les Français ont fait preuve d’hospitalité plus qu’aucun autre peuple au monde. A tel point que désormais, nos hôtes font ce qu’ils veulent chez nous, ils se gavent d’avantages en nature et d’aides sociales en se permettant même de nous insulter tout en exigeant le respect.

« L’hospitalité musulmane » ne veut rien dire, elle ne recouvre aucune réalité historique ou anthropologique. 

hospitalité,immigrés musulmans,insulter

Gérard Collomb
 
@gerardcollomb

L’hospitalité musulmane est à nulle autre pareille. Et la République française ne saurait la refuser ou l’oublier.
Heureux de partager l’iftar du Conseil français du culte musulman au pavillon Dauphine où embaume le jasmin et tintent déjà les verres de lait.

 

Source : contre-info

Le cortège de Madame Veil lors de sa panthéonisation sera constitué des millions d’enfants sacrifiés sur l’autel du plaisir et du confort

Publié par Guy Jovelin le 14 juin 2018

Le Président général du Souvenir Français a récemment rédigé un article à la gloire de Mme Veil, qui va bientôt être panthéonisée. L'abbé Girod, membre du Comité de Marlieux du Souvenir Français, lui a écrit :

Capture d’écran 2018-06-09 à 11.21.10"Monsieur le Président, 

La Lettre n° 29 du Souvenir Français contient un texte que vous avez rédigé sur la panthéonisation prévue de Simone Veil.

Vous reprenez à ce sujet les paroles qu’André Malraux avaient prononcées lors de la même cérémonie organisée pour Jean Moulin, en les appliquant à Simone Veil : « Entre ici ». Vous imaginez le cortège qui l’accompagne, qui comprend notamment « des millions de femmes à qui elle a rendu la maîtrise de la maternité ».

Je suis loin de partager votre enthousiasme pour ce progrès que constituerait l’avortement, véritable meurtre des enfants à naître dans le sein de leur mère. Le cortège de Madame Veil lors de cette mascarade de canonisation qui se déroulera dans une église spoliée aux fidèles sera plutôt constitué des millions d’enfants sacrifiés sur l’autel du plaisir et du confort par notre société égoïste. Il s’agit d’un véritable génocide des enfants à naître, qui a déjà fait en France plus de huit millions de victimes, tuées par les moyens les plus répugnants, allant du pesticide anti-humain (RU 486) au démembrement par aspiration.

Je ne vois pas de plus en quoi votre fonction à la tête du Souvenir Français vous permet de faire un tel éloge d’une personnalité quelque peu controversée. Le Souvenir Françaisa pour mission de faire connaître la geste des soldats morts pour la France et de conserver leur souvenir. Cette mission permet de donner aux jeunes générations des exemples de courage, d’abnégation, de sacrifice au service du bien commun et de notre cher pays, dans un monde gangréné par l’hédonisme et l’individualisme. J’ai beau chercher, je ne saisis pas en quoi la promotion de l’avortement, symptôme d’une société décadente, entre dans le cadre de vos fonctions.

Membre du Souvenir Français et soucieux de partager ses buts, je me contenterai d’honorer et de faire connaître la mémoire des soldats qui ont sacrifié leur vie pour que « France continue » comme disait Péguy, lui-même mort au front.

Veuillez recevoir l’assurance de mes salutations respectueuses et de mon dévouement sacerdotal."

Michel Janva

 

Source : lesalonbeige