Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 octobre 2018

Calais : une bénévole aidant les migrants violée par un clandestin

Publié par Guy Jovelin le 18 octobre 2018

Auteur : admin4
contre-info

bénévole,calais,clandestin,migrants,viol

« Le quotidien « La Voix du Nord » a signalé ce fait divers, mais il n’a pas été repris par les chaînes de télévision et nous l’apprenons par le média espagnol « Casoaislado ».

Le 4 octobre, à Calais (Nord), une jeune femme bénévole et très engagée dans la défense de l’arrivée massive de migrants illégaux, a été violée par un migrant d’origine marocaine, également volontaire dans la même association d’accueil des migrants.

Il l’a entraînée dans le camping « Les Palominos » et l’a forcée à avoir une relation sexuelle non consentie.

L’association a confirmé avoir « expulsé » le volontaire et apporté toute son aide à la jeune victime qui a dénoncé ce viol.

Le procureur, Pascal Marcouville, a déclaré que la plainte pour viol avait été enregistrée au commissariat de Calais.

Ce n’est pas la première fois qu’une bénévole d’association, partisane d’une immigration massive, est violentée.

« Casoaislado » signale également que le 3 octobre a comparu devant les magistrats de Viscaya (Pays basque espagnol), un migrant d’origine marocaine accusé d’avoir pratiqué un viol anal, avec l’aide d’un complice, sur une jeune fille de 14 ans, lors des fêtes d’Halloween, en 2016, dans la cité de Lejona. […] »

Source

lundi, 15 octobre 2018

Suède : un migrant célèbre sa naturalisation en violant une femme et lui dit : « Maintenant je peux faire ce que je veux »

Publié par Guy Jovelin le 15 octobre 2018

Un migrant de 29 ans a été condamné à la prison pour avoir violé une femme dans un bain public sur l’île d’Ingarö, près de Stockholm, rapporte Fria Tider.

La femme ne savait pas bien nager : il l’a poussée à l’eau à partir d’un quai de baignade en béton, et a commis le viol dans l’eau.

Quand elle a tenté d’appeler à l’aide, il lui a tiré les cheveux pour lui mettre la tête sous l’eau, à plusieurs reprises. Il a également mordu la femme, qui pleurait et le suppliait d’arrêter, terrorisée par le risque de se noyer.

Ensuite, il lui a dit de n’en parler à personne, précisant qu’il pouvait lui faire ce qu’il voulait maintenant qu’il était devenu citoyen suédois.

Au tribunal, il a affirmé que les rapports sexuels avaient été consentis – ce qui n’a pas convaincu.

Il a aussi admis que ce qu’il avait fait était mal (haram), ajoutant qu’il avait conseillé à la femme d’aller voir un imam, car une bonne musulmane doit rester vierge jusqu’au mariage. Au lever du soleil, il a demandé pardon à Allah.

L’homme a été condamné à trois ans d’emprisonnement et 12’000 € de dommages et intérêts.

Il ne peut pas être expulsé, en vertu de la législation actuelle, car il a été naturalisé.

Source : Voice of Europe

Traduction libre Cenator pour LesObservateurs.ch

jeudi, 20 septembre 2018

Toulouse : Le gouvernement tente de censurer le viol d’une femme filmé par ses violeurs musulmans

Publié par Guy Jovelin le 20 septembre 2018

 
 

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (18/09/2018) Le gouvernement français tente de faire disparaître une vidéo mettant en scène le viol d’une jeune Française à la sortie d’une boîte de nuit par quatre individus de type afro-maghrébin.

Var Matin (source) :

Depuis ce week-end en effet, de nombreux utilisateurs du réseau social Snapchat partagent une vidéo sur laquelle on peut voir une scène d’agression sexuelle filmée par l’un de ses auteurs. Une vidéo qui a fait l’objet de plusieurs signalements sur la Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements (Pharos).
C’est son compte Twitter officiel que la Police nationale exhorte les internautes à ne plus diffuser cette vidéo qui fait actuellement l’objet d’une enquête. Cette dernière, filmée à l’aide d’un smartphone et relayée sur Snapchat, montre comment 4 hommes agressent sexuellement une jeune fille visiblement alcoolisée et surtout non consentante.
Cette vidéo, qui aurait été tournée à la sortie de la boîte de nuit « Le Divino » à Toulouse, a ensuite été mise en ligne sur Snapchat et ferait depuis le tour du web.
Selon Radio Capitole, plusieurs vidéos de la même scène circuleraient encore sur les réseaux sociaux aujourd’hui. Les enquêteurs sont en possession des fichiers et tentent désormais d’identifier les individus qui apparaissent sur la vidéo.

La vidéo, qui ne sera pas diffusée ici, est accessible sur différents sites internet.

mardi, 28 août 2018

Saint-Tropez (83) : A nouveau soupçonné de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred mis en garde à vue

Publié par Guy Jovelin le 28 août 2018

Par  le 27/08/2018 

Soupçonné de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred a été placé en garde à vue gendarmerie de Saint-Tropez (Var) dimanche matin, a-t-on appris auprès du parquet de Draguignan. Les faits se sont déroulés dans un établissement de Saint-Tropez dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-il indiqué, et une enquête en flagrance a été diligentée à la suite de la plainte d’une femme pour « faits caractérisés de viol ».

La star marocaine, dont les clips ont été visionnés des millions de fois sur Internet, avait déjà été mise en examen en octobre 2016 à Paris pour « viol aggravé » et « violences volontaires aggravées » et écroué. A la veille d’un concert qu’il devait donner, une jeune femme de 20 ans avait porté plainte affirmant avoir été agressée quelques heures plus tôt par le chanteur dans la chambre d’hôtel de ce dernier.

Défendu par Mes Dupond-Moretti et Jean-Marc Fedida, Saad Lamjarred avait été remis en liberté en avril 2017, sous bracelet électronique, à la suite d’une décision de la cour d’appel de Paris. En mars dernier, autorisé par la justice française à voyager au Maroc, Saad Lamjarred, célèbre dans le monde arabe pour son titre « Enty » (91 millions de vues sur YouTube), avait lancé la promotion de son dernier single, « Ghazali Ghazali ».

Le chanteur a par ailleurs été mis en examen pour « viol » le 11 avril dans une enquête ouverte après la plainte d’une jeune Franco-Marocaine affirmant avoir été abusée et frappée par le chanteur, à Casablanca en 2015. Il a également été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol présumé datant de 2010, mais les poursuites ont été abandonnées.

Le Parisien via fdesouche

lundi, 11 juin 2018

Suède : l’international ghanéen Sarfo condamné pour le viol d’une mineure

Publié par Guy Jovelin le 11 juin 2018

Par  le 10/06/2018 

Kingsley Sarfo, footballeur international ghanéen qui évolue à Malmö en Suède, a été condamné ce vendredi 8 juin par la justice suédoise à deux ans et huit mois de prison pour le viol d’une jeune fille mineure. Le milieu de terrain de 23 ans a été reconnu coupable d’avoir eu des rapports sexuels avec une adolescente de 14 ans à deux reprises, en septembre 2016 et en juin 2017. Il jouait alors en D2 suédoise, au Sirius IK. La jeune fille aurait été consentante lors des premiers faits, mais la loi suédoise proscrit les relations sexuelles entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans.


 

La court[sic] de justice estime également, pour le second chef de poursuites, que Kingsley Sarfo a poursuivi sa victime et l’a « coincée » dans des toilettes publiques avant de la violer. Le Ghanéen sera expulsé vers son pays à sa sortie de prison. Son club Malmö doit s’exprimer d’ici une semaine, mais le contrat du joueur devrait être rompu.

 

RFI via fdesouche