UA-62403366-1 https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif https://v75.xiti.com/Images//Logo/hit.xiti.gif

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 décembre 2016

Violences et menaces de mort à la Mie Câline : le recours aux caméras de surveillance

Publié par Guy Jovelin le 31 décembre 2016

L'intérieur de l'établissement s'est rapidement transformé en champ de bataille où des objets ont volé./Photo DDM
L'intérieur de l'établissement s'est rapidement transformé en champ de bataille où des objets ont volé./Photo DDM

L’affaire de la violente altercation survenue mardi à Cahors entre une cliente et des vendeuses de la Mie Câline, que nous relatons dans notre édition de ce jour, prend de nouvelles proportions.

À l’instar des responsables de cet établissement, la cliente impliquée dans ce dossier très sensible a également porté plainte au commissariat de Cahors. Elle ne nie pas les menaces de mort qu’elle a proférées à l’encontre des vendeuses, ni sa phrase choquante où elle annonçait qu’elle reviendrait et «poserait une bombe». Dans le contexte actuel, chacun comprend aisément que ce type de menace verbale puisse profondément choquer et attiser les peurs.

En revanche, cette cliente assure qu’il y a eu un échange de jets d’objets la blessant au visage et qu’elle n’est donc pas la seule à avoir agi ainsi. La responsable du personnel de l’établissement confirme que l’une des vendeuses a en effet riposté. «Elle s’est simplement défendue», assure-t-elle.

La cliente ne décolère pas. Elle a justifié son attitude en indiquant que l’une des vendeuses lui avait, par erreur, servi un sandwich contenant du porc. «Je suis d’origine maghrébine», lâche-t-elle. L’enquête de police fera toute la lumière sur ce dossier. Les caméras de surveillance livreront aussi leur vérité et la justice tranchera. Mais les services compétents n’indiquent pas, pour l’instant, que les protagonistes de cette affaire auront à s’expliquer à la barre d’un tribunal.

vendredi, 30 décembre 2016

Un attentat prévu à Toulouse pour le Nouvel An ?

Publié par Guy Jovelin le 30 décembre 2016

 

Etait-ce le traditionnel rassemblement place du Capitole à minuit pour célébrer le passage à la nouvelle année, ou bien un autre lieu proposant des festivités qui auraient été pensé pour commettre un attentat ? C’est en tout cas ce qu’aurait envisagé les trois islamistes présumés arrêtés dans la nuit de lundi à mardi 27 décembre dernier à Toulouse et Cugnaux.

Les trois hommes ont été placés en garde à vue dans le commissariat central de la ville, avant d’être transférés dans la journée de mardi au parquet anti-terroriste de Paris.

Les enquêteurs soupçonnent l’individu arrêté à Cugnaux, âgé d’une trentaine d’années de projeter un attentat sur le sol français le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, selon une source policière. L’AFP précise pour sa part, que l’homme avait déjà été visé par une perquisition administrative, il y a quelques mois.

Dans le quartier du Mirail, deux autres hommes ont été interpellés au même moment. Tous deux ont 42 ans et sont étrangers en situation irrégulières. Ils ont été retrouvé avec des armes factices et une carabine à leur domicile. L’un d’entre eux prévoyait de s’attaquer aux forces de l’ordre.

 

Source : infos-toulouse

Pays-Bas. Programme scolaire: Les enfants devaient apprendre la prière musulmane à la mosquée

Publié par Guy Jovelin le 30 décembre 2016Islam-pays-bas

 

Appels à la fin des «activités politiquement correctes» après qu'on ait donné l'ordre à des enfants de l'école primaire à apprendre à prier dans une mosquée avec des prédicateurs radicaux.

  • Une vidéo, prise l'année dernière, est apparue montrant des enfants néerlandais dans une mosquée
  •  Harm Beertema du Parti pour la Liberté a exhorté les parents: «Refusez de permettre à votre enfant de participer '

 Video Player

 
  

Des parents en colère ont exigé qu'une école primaire en Hollande modifie son programme après l'apparition d'une vidéo montrant des enfants qui apprennent à prier dans une mosquée.

Les médias locaux ont déclaré que la mosquée en question était le Ghulzar e Madina, située dans la ville de Zwolle, qui a déjà été visitée par des prédicateurs radicaux du Pakistan.

Parmi eux se trouvait Anas Noorani Siddiqui, qui a promu la peine de mort pour ceux qui insultent le prophète Mahomet et qui a déclaré une fois que "les Néerlandais non musulmans se comportent comme des chiens et des b*****s."

La vidéo montre un imam expliquant aux enfants comment les musulmans prient, tous les garçons forcés de se tenir sur un côté de la pièce tandis que les filles sont de l'autre côté.

On dit aux enfants, dont la plupart sont censés être des chrétiens, de mettre leurs « coudes sur le sol » et leurs « mains près des oreilles ». 

islam pays-bas

(...)

Sur les médias sociaux des centaines de parents ont réagi, certains partageant leurs propres histoires de « programmes scolaires politiquement corrects ».

Un parent a déclaré: 'J'ai récemment découvert que mon fils a été forcé de chanter "bienvenue, bienvenue réfugiés" au lieu des chants de Noël.'

Un enseignant a déclaré que son école avait été visitée par les inspecteurs de l'éducation qui ont demandé pourquoi 4 classes 'n'avaient pas encore visité une mosquée cette année'.

Le programme national néerlandais stipule que les enfants doivent « apprendre les principaux éléments sur les religions qui jouent un grand rôle dans la société néerlandaise multiculturelle ».

(...)

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Lors des viols à Cologne, une partie de la sécurité était confiée à… des migrants !

 Publié par Guy Jovelin le 30 décembre 2016

Par le 29/12/2016 
 Cologne, réveillon 2015

Bild révèle qu’une partie de la sécurité du réveillon 2015 de Cologne était assurée par 59 migrants d’un centre de première aide : ils ont notamment été postés sur des ponts au-dessus du Rhin.

urn-newsml-dpa-com-20090101-161212-99-508819-large-4-3

Selon les informations de Bild, la société Rheinischer Sicherheitsdienst (service de sécurité du Rhin) recherchait des agents de sécurité en décembre 2015 pour honorer son contrat avec la ville de Cologne.
La condition d’embauche était « la maîtrise moyenne de la langue allemande » et des vêtements chauds que les employés devaient apporter eux-mêmes. Rheinischer Sicherheitsdienst aurait alors sous-traité son mandat à la société Westturm, société spécialisée dans la sécurité.
Concrètement, 59 migrants originaires d’Afrique du Nord, de Syrie et d’Afghanistan ont ainsi été recrutés pour un salaire plus bas que le minimum légal, percevant ainsi 5€ de l’heure.
Le recrutement se serait déroulé par le biais de salariés de la société Westturm qui se seraient rendus dans les centres de première aide pour y charger des migrants dans des minibus et les ramener aux différents postes qui devaient être surveillés : sommairement, on a alors remis un baudrier et un talkie-walkie à chaque migrant qui ne comprenait pas ce qu’il faisait là.
Rapidement, on a relevé des anomalies : à la Zoobrücke (pont du zoo), 5 des 20 agents ont disparu avec le matériel ; à la Deutzer Brücke, un agent était fortement alcoolisé, au pont Hohenzollernbrücke un agent a disparu dès la prise de poste.
Toujours selon les révélations de Bild, sur les ponts du Rhin (donc là où les migrants avaient initialement été répartis), beaucoup d’incidents furent relevés dans la soirée : on a rapidement relevé que sur la Hohenzollernbrücke absolument plus rien n’était maîtrisé, y-compris les agressions sur les femmes.
La ville de Cologne répond à ces révélations en précisant que, par le passé, elle n’avait jamais eu de problème avec des sociétés de sécurité. Elle aurait vérifié le nombre d’agents avant la mise en place. Cologne s’est reposée sur les prestataires quant à la qualification des agents recrutés (qui de fait, n’avaient strictement aucune expérience, ni aucune qualification).
La société Westturm refuse de répondre aux journalistes.

Focus.de

 

Source : fdesouche

Alerte économique majeure: l’Euro se dirige vers la parité avec le dollar ! Sommes-nous à la veille d’un chaos ?

L’effondrement de l’euro s’accélère, et il semble que nous pourrions assister à une crise financière européenne majeure dès le début de l’année 2017.Le jeudi 15 décembre 2016, le cours de la devise EUR/USD avait chuté jusqu’à 1,0366 dollars avant de finir par rebondir légèrement. Cela représente la plus faible valorisation de l’euro par rapport au dollar américain depuis Janvier 2003. Rappelez-vous que cela fait presque 6 ans maintenant que j’alerte régulièrement sur le fait que l’euro se dirige vers la parité avec le dollar américain. Lorsque la devise EUR/USD se négociait à 1,40 dollars, cela semblait un peu fou, mais je n’avais pas changé d’avis pour autant. Je continuais à avertir les gens sur le fait que l’euro allait s’affaiblir considérablement face au dollar américain. Voici d’ailleurs cet exemple qui date de mars 2015: « Combien de fois l’ai-je dit ? L’euro va vers des plus bas historiques. Il va se diriger vers la parité avec le dollar américain, puis il finira par tomber sous cette parité. » Nous y sommes presque, et une fois que aurons atteint cette fameuse parité, n’importe quel problème majeur pourrait éclater en europe.

Depuis des années, beaucoup d’experts qui rédigent des articles sur nos futurs problèmes économiques, proclament la mort imminente du dollar américain.

Mais moi, j’ai toujours adopté une approche différente. J’ai toujours soutenu que l’effondrement de l’euro arriverait d’abord, et que la mort du dollar américain interviendrait un peu plus tard.

Du coup, beaucoup de gens ont voulu se débarrasser de tous leurs dollars en prévision de la crise à venir, mais c’est une énorme erreur.

Tout d’abord, tout le monde doit posséder un fonds d’urgence (de l’argent que l’on met de côté) pour pouvoir parer à au moins six mois de dépenses. On ne sait jamais ce qui peut arriver, vous pouvez perdre votre emploi, avoir un problème de santé voire être confronté à n’importe quel imprévu.

Deuxièmement, détenir de l’argent aura énormément d’importance dans les premières phases de cette crise à venir. Ensuite, plus tard, le dollar américain perdra rapidement de sa valeur, mais au début, il sera utile d’avoir d’importantes liquidités disponibles.

La plupart des gens aux Etats-Unis pensent qu’un dollar fort est une excellente nouvelle et que c’est de bon augure pour la future présidence de Donald Trump.

Mais en réalité, un dollar trop fort est une très mauvaise nouvelle pour l’économie mondiale.

Pour les Etats-Unis, un dollar fort impacte ses exportations et cela a tendance à faire baisser son PIB.

Pour le reste du monde, un dollar fort rend plus coûteux le fait d’emprunter de l’argent. Le boom économique auquel nous avons assisté après la dernière crise financière dans les pays en développement a été alimenté par des montagnes de dollars qui ont été empruntés à des taux d’intérêt extrêmement bas. Mais maintenant, le dollar américain n’arrête pas de progresser et les taux d’intérêt s’envolent, ce qui commence à poser de sérieux problèmes.

Il faut maintenant beaucoup d’argent dans la devise du pays pour rembourser ces prêts libellés en dollars qui ont été contractés sur les marchés émergents durant la période d’euphorie post-crise financière. Si le dollar américain continue d’augmenter, nous allons voir un nombre impressionnant de faillites, et actuellement, un resserrement du crédit semble inévitable dans de nombreuses régions du monde.

Comme je l’ai déjà expliqué à maintes reprises, la crise qui se profile frappera d’abord l’Europe, et les États-Unis seront impactés peu de temps après.

L’élément clé qu’il faut surveiller et qui nous permettra de savoir si nous sommes proche ou pas de cet événement, c’est l’euro. Une fois que l’Euro aura atteint la parité avec le dollar, les problèmes pourraient commencer à s’accélérer significativement.

Source:theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2016/12/21/alerte-economiqu...

 

Source : leblogalupus